Les bruits et chocs dans la tuyauterie d’une maison sont énervants pour les occupants, mais ils peuvent s’avérer dangereux pour la plomberie. Avant d’en perdre le sommeil ou de devoir entreprendre des travaux de rénovation, lisez ces conseils pour réparer une tuyauterie bruyante.

Tuyauterie bruyante : les 3 causes potentielles

La tuyauterie bruyante au niveau des arrivées d’eau est souvent causée par le phénomène qu’on nomme « coup de bélier ». Quand un robinet est coupé, l’eau entre en surpression et une onde de choc se répercute sur la longueur du tuyau. Elle peut s’entendre dans toute la maison. En outre, le coup de bélier peut endommager les joints dans la tuyauterie.

Quand l’eau chaude circule dans les tuyaux, ceux-ci ont tendance à se dilater. Le processus de dilatation ou de contraction entraîne des « tic tocs » contre les parois. Cela est fréquent dans les tuyaux des radiateurs par exemple.

Enfin, l’évacuation d’eau dans de longs tuyaux verticaux, comme les chasses d’eau, peut entraîner des bruits de chute aux étages inférieurs.

Résoudre les problèmes de tuyauterie bruyante

Dans le cas du coup de bélier, les plombiers installent des dispositifs qu’ils appellent des « anti béliers ». Il s’agit de bocaux étanches équipés d’une membrane qui sépare l’eau du circuit d’une partie remplie d’air et qui atténue l’onde de choc. Il est également recommandé de revoir les fixations de la plomberie pour limiter les vibrations : les fixations en plastique sont plus efficaces dans ce cas précis. On peut également réduire l’effet de coup de bélier en réduisant la pression de l’arrivée d’eau.

Les bruits d’expansion et de contraction des tuyaux d’eau chaude peuvent s’atténuer simplement en les entourant de ruban adhésif ou d’une gaine en plastique aux endroits où ont lieu les coups.

En ce qui concerne les chasses d’eau et autres évacuations bruyantes, la solution est l’isolation des canalisations. S’il est possible de les inclure dans des murs éloignés des zones de vie, c’est encore mieux !

Voir plus de conseils