Donner un coup de fraîcheur à son salon, apporter sa petite touche de déco personnelle ou encore agrandir visuellement une pièce, on a tous une bonne raison de repeindre un mur chez soi. Nos peintres de qualité vous dévoilent les étapes essentielles, vous donne leurs conseils de pro et vous alertent sur les erreurs commises les plus fréquemment pour vous aider un repeindre un mur chez vous en toute sérénité.

Repeindre un mur : les étapes incontournables

Plusieurs étapes sont essentielles pour repeindre un mur intérieur, respectez les et vous n’aurez pas besoin de vous y reprendre à plusieurs fois !

La première étape cruciale est de sélectionner la bonne peinture. En effet, toutes les peintures n’ont pas les mêmes propriétés. En fonction de la pièce, de son taux d’humidité, du support de pose, des finitions voulues, des couleurs, des matières, vous devrez faire les bons choix avec les bons critères de sélection.
Aurez-vous besoin de nettoyer vos murs régulièrement ? Il existe aujourd’hui des finitions mates qui se nettoient très facilement en frottant légèrement avec une éponge humide. Les peintures acryliques n’ont que peu d’odeur et sèchent rapidement. Elles possèdent peu de solvants et de COV (Composés Organiques Volatiles). Elles sont donc respectueuses de l’environnement. Les peintures glycéros sont plus faciles à poser mais sont moins respectueuses de l’environnement. Des peintures hybrides bénéficient des avantages des acryliques et se pose facilement.
Astuce de pro : les peintures ayant la certification Afnor ne contiennent pas de métaux lourds et leurs teneurs en solvants sont limitées.
Les bois devront être traités avec des apprêts pour les protéger des agressions parasitaires et des lasures pour l’esthétique.

La deuxième étape est de protéger votre chantier. Avant de repeindre un mur, recouvrez votre sol d’une bâche aux abords des murs. Nul besoin de sortir les gros meubles mais regroupez les au centre de la pièce pour ne pas vous gêner. Préparez vos murs en les lissants. Retirez les parties de revêtement qui s’écaillent et nettoyez-les (en dépoussiérant, en lessivant et en laissant sécher). C’est ce qu’on appelle le brossage. Aussi, rebouchez les fissures pour un meilleur rendu. Enfin, il ne vous reste plus qu’à appliquer un ruban de masquage pour délimiter l’espace à repeindre. Vous devrez également en mettre sur les prises de courant, les interrupteurs et les bordures de portes.

Place à la troisième étape, la couche d’impression, ou première couche. Pour stabiliser le mur, la sous-couche a une importance capitale. En effet, elle est absorbée par le mur et est nécessaire pour avoir un rendu homogène en résultat final.
Astuce de pro : la première couche ne doit pas forcément être réalisée avec une peinture haut de gamme. Une peinture plus classique et dans les mêmes tons en sous-couche fera très bien l’affaire.

Après séchage, entamez la quatrième étape avec la seconde couche de peinture. La manière d’appliquer la peinture a ici toute son importance. Dégagez les bords et les coins avant de passer au centre du subjectile. Alternez avec des coups de pinceaux horizontaux et verticaux. Au besoin, une couche de finition enlèvera tous les défauts de la seconde couche.

Les erreurs à éviter pour repeindre un mur

  • Évitez de repeindre un mur mal préparé, vous risqueriez d’avoir un rendu très moyen et de devoir recommencer dès le début.
  • Choisissez une peinture respectueuse de l’environnement afin de faire un geste pour l’environnement et pour écarter les risques d’intoxication.
  • Travailler avec les bons gestes pour un rendu optimal !
  • Ne négligez pas l’humidité dans la pièce ou l’humidité des murs. De nombreuses solutions peuvent remédier à ces problèmes.
  • Choisissez la bonne finition pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Le rendu d’une finition mate est bien différent du rendu d’une finition brillante.

Ces conseils travaux vous ont été utiles ? Découvrez-en d’autres sur notre fan page !

Voir plus de conseils