Étanche, isolant, résistant et naturel, le chaume est un matériau éternel. Il revient en force ces dernières années pour ses qualités écologiques. S’il n’est pas conseillé de se lancer dans des travaux de toiture pour sa maison sans l’aide d’un professionnel, pourquoi ne pas couvrir vous même un toit de chaume sur un bâtiment plus petit, comme un abri de jardin ?

Matériel et matériaux pour poser un toit de chaume

La première ressource à localiser pour son toit est bien entendu le chaume. Vous pouvez vous la procurer localement auprès d’un agriculteur ou bien l’acheter à une entreprise spécialisée. Le meilleur moment pour récolter le chaume est en hiver.

Votre charpente devra être en bois et dotée tous les 15 à 20 cm de liteaux horizontaux – c’est à dire des pièces de bois qui courent sur toute la longueur de la pente.

La construction d’un toit de chaume

Le chaume est rassemblé en bottes d’environ 20 cm de diamètre pour faciliter sa manipulation. Les bottes seront défaites pendant la pose sur les liteaux. Une longueur de fil métallique sert à la fixation du chaume. On commence par le bas du toit afin de faire se recouvrir les couches de paille. Quand la pose est terminée, la toiture est peignée pour lui donner un aspect uniforme.

Voir plus de conseils