L’humidité dans la maison est un des pires fléaux qui puissent accabler un propriétaire. En plus de l’inconfort qu’elle entraîne, elle peut causer des dégâts susceptibles de demander de coûteux travaux de rénovation. En outre, elle favorise l’apparition d’organismes parasites comme la mérule. Mais qu’est ce que la mérule et comment s’en protéger ? Nous vous l’expliquons dans l’article qui suit.

La mérule : définition et dangers

La mérule pleureuse est un champignon lignivore – c’est à dire qu’il se nourrit de matériaux contenant de la cellulose – qui est peu présent dans la nature. En revanche, c’est un des principaux responsables d’attaques de champignons en intérieur. Il se développe dans l’obscurité et sur le bois humide.

La mérule apparaît soit sous la forme d’une sorte de coton épais, soit sous celle d’une toile d’araignée aux filaments argentés, ou – rarement – comme un véritable champignon visqueux de couleur brune. Les filaments de la mérule se développent dans les interstices, entre les fibres du bois et peuvent même passer à travers la maçonnerie pour atteindre d’autres sources de nourriture. Dans des cas d’infection grave, certaines structures en bois peuvent s’effondrer.

Le bois dont la cellulose a été dévorée par ce champignon s’effrite et devient cassant. La peinture se craquèle. En outre, les spores présentes dans l’air peuvent entraîner des problèmes de respiratoires.

Comment détecter la mérule

Difficile à déceler, la mérule n’en est que plus redoutable. Elle peut rester dormante jusqu’à ce que le taux d’humidité soit suffisant à son développement. Il est vital de contacter un professionnel si on suspecte une invasion chez soi.

Alors n’hésitez plus et faîtes confiance aux professionnels illiCO travaux !

Lire la suite de l’article

Voir plus de conseils