Si les travaux de traitement d’une charpente en bois ne requièrent qu’un badigeonnage au pinceau ou un passage au pulvérisateur, la protection du matériau en profondeur est une autre paire de manches. Cet article vous fera découvrir les ficelles de cette tâche importante.

Si votre charpente a beaucoup souffert de l’appétit des insectes xylophages, il est très fortement conseiller de rénover complètement votre charpente, sous peine de voir votre toit s’écrouler. Pour obtenir les meilleurs devis charpente (rapides, fiables et aux meilleurs prix), faites appel à illiCO travaux !

L’injection au pistolet pour traiter les charpentes de bois

Le moyen le plus rapide pour traiter une charpente en profondeur consister à se servir d’un pistolet qui injecte le produit sous pression. Certains modèles pompent directement le produit dans le pot, d’autres ont un réservoir qu’il faut remplir périodiquement.

On commencer par percer les poutres, les fermes et les pannes de la charpente tous les trente centimètres environ et sur les deux tiers de l’épaisseur du bois. Il est important de ne pas percer tous les trous dans le même alignement pour que le produit pénètre au mieux.

Insérer les chevilles d’injection dans sa charpente en bois

Des chevilles d’injection correspondant à la marque du pistolet seront ensuite enfoncées dans les trous précédemment percés. Les chevilles sont dotées d’une collerette et d’une bille qui garantissent que le produit ne fuira pas pendant l’étape d’injection, ainsi que d’un système d’attache au pistolet.

Le pistolet se clipse alors à la valve de la cheville et on peut pulvériser jusqu’à saturation des fibres du bois. On procède ainsi pour toutes les chevilles.


Il n’existe pas de moyen simple de protéger sa charpente des invasions de divers types d’insectes xylophages et de la moisissure qui s’installe avec l’humidité. Nous avons vu comment s’en charger à l’aide d’un pistolet à injection ; nous vous proposons dans cette deuxième partie de découvrir comment procéder aux travaux de traitement en se servant de cartouches.

L’injection par cartouches pour traiter les charpentes en bois

Une cartouche auto injectable est un récipient contenant un produit sous pression, doté d’un système d’activation d’un côté et d’un embout de l’autre. Celui ci se fixe sur une cheville d’injection semblable à celles qui sont utilisées pour les pistolets : de longues chevilles étanches destinées à faire pénétrer le produit en profondeur. Elles sont le plus souvent équipées d’un système de bille qui empêche le produit de ressortir.

Avantages et inconvénients des cartouches d’injection pour le traitement des charpentes

La principale différence entre ce système et celui du pistolet et qu’il faut trois fois moins de chevilles pour les cartouches. Cependant, elles doivent rester fixées aux poutres pendant environ 72 h pour que le produit passe entièrement dans le bois de charpente.

Pour les deux systèmes, il faut être conscient que les produits sont toxiques et que se protéger la peau, les yeux et les voies respiratoires est une obligation !

Voir plus de conseils