Dans le cadre de travaux de ventilation, il est important de bien déterminer ses options. En effet, les coûts des systèmes de ventilation mécanique contrôlée peuvent varier grandement en fonction des modèles. Pour vous assurer que vous achetez bien le système qui convient à votre maison et à vos habitudes de vie, lisez nos conseils ci dessous.

Ventilation mécanique contrôlée autoréglable et hygroréglable

La première de ces deux variantes est basée sur un système simple. Économique, il permet une ventilation constante et régulière, mais qui ne peut pas être changée et ne prend pas en compte les changements de température et de météo.

En revanche, les systèmes hygroréglables sont dotés de capteurs d’humidité et peuvent faire varier la vitesse d’extraction de l’air. Les dispositifs les plus perfectionnés règlent à la fois l’entrée et la sortie de l’air. C’est une option plus coûteuse à l’achat mais qui permet des économies d’énergie.

La ventilation mécanique contrôlée gaz, une solution double

La ventilation mécanique contrôlée dite « VMC gaz » dispose d’un avantage d’importance. Elle incorpore un système d’évacuation des gaz générés par les appareils de chauffage : chaudières, chauffe-eau, etc. Elle est équipée de systèmes de sécurité qui coupent le chauffage pour empêcher les produits toxiques de s’accumuler dans la maison en cas de panne de la ventilation.

Ce type de ventilation ayant tendance à s’encrasser, il est vital de l’inclure dans son contrat d’entretien. Il est en effet important qu’une VMC gaz soit toujours en état de marche pour éviter les désagréments et les accidents.

Voir plus de conseils