Agrandissement et extension

Agrandissement et extension

Agrandir son habitation en créant une extension de sa maison est un projet très ambitieux. Il peut en effet s’avérer très compliqué dans sa mise en place. Beaucoup de règles sont à respecter, notamment en terme d’urbanisme, de permis de construire… Pour bien organiser votre projet d’extension, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel !

Agrandissement / extension d’un habitat : à quoi ça sert ?

Réaliser une extension de maison ou de bâtiment est un travail qui permet d’augmenter la surface habitable d’un lieu. Par exemple, en agrandissant, construisant ou en surélevant une pièce (extension de toit, construction d’une véranda, d’un garage…).
En agrandissant votre logement, vous pourrez créer une ouverture de votre espace de vie, réaliser un nouveau travail des volumes et optimiser la circulation dans votre maison. Ce projet vous permettra donc d’améliorer votre confort de vie au quotidien !
Néanmoins, l’extension d’une maison n’est pas chose facile surtout en terme de déclaration de travaux.

Idées pour agrandir sa maison :

Extension et agrandissement à l’horizontale

L’extension de maison peut prendre diverses formes. Vous pouvez décider de construire une extension pour créer une suite parentale, un séjour… Ou alors créer un garage ou double garage afin de sécuriser votre véhicule, et ajouter une capacité de rangement supplémentaire.
De nombreuses solutions s’offrent à vous dans le monde de l’extension et de l’agrandissement …

Extension de maison verticale et surélévation

Si vous possédez un immeuble ou un petit pavillon et que vous n’avez pas la surface nécessaire pour une extension horizontale, pensez à une extension verticale ou une surélévation. Vous pourrez ainsi gagner de l’espace ! Mais avant de vous lancer dans ce projet, demandez l’avis et les conseils d’un professionnel.

extension maison bois

Quelles sont les règles à respecter pour votre projet d’extension / agrandissement ?

Règles d’urbanisme ?

Avant d’entamer vos travaux, la première étape à entreprendre est de vous renseigner auprès de votre mairie, sur les règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune (Plan Local d’Urbanisme…). Les règles sont différentes en fonction des lieux d’habitation et doivent être prises en considération avant la mise en place de votre projet.

Permis de construire ou simple déclaration ?

On se pose souvent la question lorsque l’on entreprend des travaux : doit-on déposer un permis de construire ou remplir une déclaration de travaux ?

  • Déclaration de travaux : cela permet à votre commune de vérifier si votre projet de construction respecte les règles établies. Une déclaration de travaux est suffisante si la surface créée est inférieure à 20 m2.
  • Permis de construire : ce permis est obligatoire si l’extension créée à votre bâtiment existant est supérieure à 20 m2 (ou supérieure à 40 m2 en zone urbaine).

Mais attention, si votre extension est inférieure à 20 m2, mais que votre surface après travaux est de 150 m2 ou plus, un permis de construire est aussi exigé !

L’extension de maison : quels matériaux ?

Une extension de maison horizontale ou verticale peut être réalisée avec différents matériaux :

L’extension de maison en parpaings

Classique parmi les classiques, l’extension de maison en parpaings a l’avantage d’être pérenne et solide dans le temps. D’un coût abordable, elle peut aussi bien s’imaginer de plain-pied qu’en surélévation de toiture. L’extension de maison en parpaings peut accueillir une chambre supplémentaire, une suite parentale avec dressing et salle de bain, un garage, un atelier, etc. Elle peut aussi permettre de redistribuer les pièces d’un rez-de-chaussée en agrandissant le salon / salle à manger. Selon le style de la maison, l’extension en parpaings peut être à toit pentu classique ou à toit plat.

extension maison garage toit plat

L’extension de maison en ossature-bois

L’ossature-bois s’impose de plus en plus aujourd’hui comme LA solution constructive des agrandissements de maison. Pourquoi ? Parce qu’elle cumule de nombreux avantages comme notamment la rapidité de montage, la légèreté, la polyvalence, l’originalité, etc. Facile à vivre et naturellement isolante, l’extension à ossature-bois peut être utilisée pour créer un garage simple ou double, une chambre supplémentaire de plain-pied ou en étage, une salle de jeux, etc. Elle peut aussi venir agrandir un salon / salle à manger en rez-de-chaussée.

extension maison bois

L’extension de maison à ossature-métallique

Moins connue et démocratisée que l’extension de maison à ossature-bois, l’extension à ossature-métallique a pourtant bien des atouts à faire valoir ! Son coût tout d’abord est attractif. La solidité de sa structure porteuse permet de limiter la construction de murs porteurs. La légèreté du matériau ensuite permet de limiter la profondeur des fondations. Habillée de bardage bois ou de bacs aciers, l’extension de maison à ossature-métallique peut accueillir de plain-pied ou à l’étage une chambre supplémentaire, une salle de bains, un grand salon lumineux, etc…

extension maison métallique

L’extension de maison véranda

Choisie par quelque 75 000 nouveaux foyers chaque année en France, l’extension de maison véranda reste clairement dans la tendance. Adossée à la maison, elle permet d’agrandir le salon / salle à manger pour apporter un maximum de lumière à la pièce à vivre. De plus en plus, l’extension de maison véranda se décline en version toit plat, assortie ou non à un dôme puits de lumière. Le plus souvent elle est construite en aluminium, mais peut aussi se décliner en version ossature-bois ou en fer forgé à l’ancienne selon le style de la maison.

véranda extension d'une maison

L’extension de maison : à quel prix ?

Le prix d’une extension de maison dépend essentiellement de trois grands facteurs : le type d’extension choisi, le matériau utilisé et le degré de finitions souhaité.

Le prix d’un agrandissement maison selon son type

Selon la place disponible et la conformation des lieux, un agrandissement maison peut être réalisé soit de plain-pied accolé à la maison, soit de plain-pied en isolé dans le jardin, ou encore à l’étage à l’issue d’une surélévation. En fonction de ses caractéristiques de construction, le prix peut fortement évoluer à la hausse. Globalement, la formule qui sera le plus souvent la moins chère sera celle de la construction de plain-pied en isolé. Puis vient la formule de plain-pied accolé et enfin la surélévation.

Ce classement s’explique essentiellement par la plus ou moins grande technicité de la construction et de l’intégration avec l’existant. En effet, la construction d’un bâtiment accolé oblige de créer un accès avec la maison et de prévoir un traitement spécifique des ponts thermiques entre le nouveau bâtiment et l’ancien. Cela a évidemment un coût.

De même, la surélévation d’une toiture nécessite des techniques lourdes de soulevage de la charpente existante. Le rajout d’une structure entre le haut de la façade et la toiture nécessite également de s’assurer que la structure porteuse est suffisamment dimensionnée pour supporter le surpoids.

Le prix d’un agrandissement maison selon son matériau

Par ordre de prix, l’ossature-bois est souvent meilleur marché que son équivalent en parpaings. Cela s’explique par le fait que l’ossature-bois est plus légère que le parpaing. Les besoins en terrassement et fondations sont ainsi largement moindres. De plus, l’ossature-bois est naturellement isolée alors que le parpaing nécessite obligatoirement l’ajout d’une isolation performante. Enfin, l’ossature-bois est montée à sec. Les aménagements peuvent débuter dans la foulée de la pose, sans attendre de temps de séchage.

En moyenne, une extension en parpaings coûte entre 1 500 et 2 500 € TTC du m² sans aménagement, tandis que pour une extension en ossature-bois, le coût moyen oscille entre 1 200 et 1 800 € TTC du m². Pour une extension en ossature-métallique, le coût moyen oscille entre 1 800 et 2 500 € TTC du m².

Le prix d’un agrandissement maison selon son degré de finitions

Le prix final d’une extension de maison est aussi beaucoup fonction de ses aménagements. Ainsi, quand l’extension abrite un garage, les besoins en isolation seront forcément moindres que s’il s’agit de créer une chambre ou une pièce à vivre. Quand l’aménagement comprend des pièces d’eau (salle de bain, cuisine), les coûts à prévoir sont également logiquement plus élevés.

En moyenne, pour une extension en parpaings aménagée il faut compter entre 2 500 et 4 500€ TTC le m². Pour une extension en ossature-bois aménagée, le coût moyen oscille entre 1 800 et 3 000€ TTC le m² et pour une extension en ossature-métallique aménagée, il faut compter entre 2 500 et 3 000€ TTC le m².

Votre projet d’agrandissement / d’extension avec illiCO travaux :

Afin de vous aider dans la définition de votre projet, dans les réglementations nécessaires pour un agrandissement de maison, faites appel à un de nos experts illiCO travaux !
En fonction de vos besoins, il sera là pour vous accompagner tout au long de votre projet et faire intervenir les artisans adaptés à votre projet.

Quand vous pensez travaux d’agrandissement ou d’extension, pensez illiCO travaux !



Un projet travaux ?
Confiez-nous votre demande !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

* Champs obligatoires

Nos conseils et idées

Tous nos conseils et idées

Inspirez-vous Rejoignez la communauté illiCO travaux

illiCO Mag

Inspirez-vous et découvrez de nombreuses idées pour réaliser vos futurs projets : rénovation, extension, aménagement intérieur et extérieur….

illiCO Mag