Construire un mur en pierre sèche comme soutènement

Conseils pour aménager son extérieur

Construire un mur en pierre sèche comme soutènement

Les travaux de maçonnerie ne se cantonnent pas à la maison mais peuvent être utile pour l’aménagement d’un extérieur. Il est parfois nécessaire de construire un mur en pierre sèche dans son jardin pour retenir le sol le long d’un dénivelé. C’est ce qu’on appelle un mur de soutènement.

Construction d’un mur en pierre sèche : les avantages

En plus de son utilité immédiate, un mur en pierre sèche participera au décor de votre jardin. C’est pourquoi, en dépit du travail que cela représente, il est intéressant de construire un mur en pierre sèche, dont l’apparence traditionnelle donnera du caractère à votre maison.

En outre, un mur de soutènement en pierre sèche est supérieur à un mur en briques ou en parpaings en ceci qu’il est perméable à l’eau. Sa stabilité n’est donc jamais compromise par les eaux de pluie qui s’écoulent dans le sol et pourraient le rendre meuble.

Construction d’un mur en pierre sèche : les complications

L’intérêt de choisir une méthode de construction traditionnelle est de se passer de fondations en béton. Ceci est tout à fait possible tant que le mur ne dépasse pas une hauteur d’un mètre. Si le dénivelé du terrain demande une hauteur plus importante, il est possible de construire une série de terrasses, chacune retenue par un petit mur, ce qui donnera un aspect plus naturel à l’ensemble.

Avant de se décider à construire un mur en pierre sèche, il faut garder à l’esprit que les pierres devront souvent être taillées pour assurer la stabilité du mur. Il est donc important de choisir une pierre facile à travailler, comme le calcaire ou le grès.


Si vous avez décidé d’entreprendre des travaux de maçonnerie pour construire un mur de soutènement en pierre sèche dans votre jardin, vous trouverez les étapes importantes de sa construction dans la suite de l’article que nous vous présentons ci dessous.

Fondations et forme d’un mur en pierre sèche

Même s’il n’a pas besoin de reposer sur des fondations en béton, il faut savoir qu’un mur en pierre sèche doit être construit dans une tranchée d’environ 15 cm de profondeur. En outre, sa face extérieure doit s’incliner de 5 cm par 30 cm de hauteur – soit un peu moins de 20 cm pour un mur d’un mètre. Si vous ne voulez pas d’un mur en biais, vous devrez donc l’élargir au fur et à mesure de son élévation.

Les étapes de la construction d’un mur en pierre sèche

1. Creuser la tranchée. Celle ci devra avoir une profondeur d’au moins 15 cm. Allez jusqu’à 30 cm dans les sols peu perméables, et complétez avec une couche de gravier surmontée de géotextile.

2. Poser la première rangée. En vous aidant d’un cordeau, posez vos plus grosses pierres en les nichant bien dans le gravier ou le sol.

3. Poser les rangées suivantes. Recouvrez les interstices pour assurer la solidité du mur. Posez régulièrement des pierres plus longues qui pénétreront plus profondément dans le sol à l’intérieur du mur. Vérifiez avec un niveau à bulle que chaque rangée est horizontale.

4. Couche de drainage. Ajoutez du gravier derrière les pierres pour aider au drainage.

5. Dernières rangées. En posant vos pierres, assurez vous qu’elles sont stables. Retaillez les au besoin, ou étayez les avec des pierres plus petites.

6. Enfin, recouvrez votre dernière rangée de terre, de gazon et de plantes. Les racines aideront à solidifier le mur.



Un projet travaux ? Demandez vos devis !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Sélectionnez vos travaux * Plusieurs choix possibles

Êtes-vous propriétaire ?
Pour quel type d’habitation ?
Pour quel type de résidence ?

* Champs obligatoires

Inspirez-vous Rejoignez la communauté illiCO travaux

Book de réalisations

Inspirez-vous et découvrez de nombreuses idées pour réaliser vos futurs projets : rénovation, extension, aménagement intérieur et extérieur…

Je visionne en ligne

Book de réalisations