Comment bien choisir sa fenêtre de toit ?

Conseils et idées

Comment bien choisir sa fenêtre de toit ?

Vous souhaitez aménager vos combles ? Pour y faire entrer la lumière naturelle, il vous faut choisir des fenêtres de toit. Combien de fenêtres de toit faut-il pour éclairer des combles aménagées ? Quel type d’ouverture correspond le mieux à votre projet ? Quel vitrage choisir ? A quel prix ? Quelles sont les démarches administratives pour faire installer une fenêtre de toit ? Quel matériau privilégier ? illiCO travaux vous propose ici de faire le point.

Combien de fenêtres pour mon toit ?

Selon les pièces aménagées sous combles, il est possible soit d’opter pour une grande ouverture apportant un maximum de lumière, soit pour plusieurs plus petites qui seront autant de points d’apport de lumière. La tendance actuelle va vers la juxtaposition de plusieurs fenêtres de toit pour créer une verrière plane qui agrandit la vue. Tout en apportant également plus de lumière et donnant de l’originalité à la pièce. Il est également possible d’associer une fenêtre verticale à une fenêtre de toit pour former une verrière d’angle.

On estime qu’en moyenne, pour obtenir une belle luminosité, la surface vitrée totale doit être au moins égale à 15% de la surface des combles à aménager.

Attention : quand l’agrandissement réalisé par l’aménagement de combles crée une surface de plancher nouvelle de plus de 50 m², la réglementation thermique pour le neuf (RT 2012) s’applique. Cela impose notamment que la surface vitrée minimale doit atteindre 1/6 de la surface habitable.

ouverture d'une fenêtre de toit

Fenêtre de toit : quel type d’ouverture choisir ?

Les fenêtres de toit disponibles sur le marché proposent deux systèmes d’ouverture :

Ouverture par rotation

Les fenêtres de toit avec l’ouverture par rotation font pivoter l’ouvrant sur un axe horizontal situé à mi-hauteur de la fenêtre. Ce type de fenêtre n’encombre pas la pièce. Pour la sécurité des enfants, ce type de fenêtre est équipé d’une barre d’ouverture orientée vers le haut. Cette sécurité permet d’installer ces fenêtres de toit dans toutes les pièces sous combles, et notamment les chambres des enfants. Au négatif, l’ouverture est barrée par la fenêtre, ce qui ne permet pas d’avoir une vue dégagée sur l’extérieur.

Ouverture par projection

Les fenêtres de toit avec l’ouverture par projection disposent de charnières sur la partie haute. Pour l’ouvrir, il suffit d’actionner la poignée d’ouverture et de pousser la fenêtre. Plus souvent utilisé pour mettre en valeur une vue, ce type de fenêtre est plébiscité pour aménager les combles à faible pente.

Les autres modèles d’ouverture

Si les modèles de fenêtres de toit par rotation ou par projection sont les plus vendus, d’autres modèles sont aussi disponibles sur le marché. Comme notamment les fenêtres de toit à ouverture latérale (comme une porte s’ouvrant sur l’extérieur), les puits de lumière qui apportent la luminosité sans ouverture, les chiens assis donnant sur un balcon, les lucarnes ouvrant par projection avec un système de crémaillère, ou encore un œil de bœuf, les verrières fixes ou ouvrantes, etc.

Quel vitrage pour ma fenêtre de toit ?

A l’image des autres ouvertures de la maison, la fenêtre de toit doit afficher de bonnes performances thermiques. Mais aussi acoustiques et sécuritaires. Pour cela, le choix du bon châssis de fenêtre est important, mais aussi le choix du bon vitrage !

Selon les besoins, la fenêtre choisie pourra proposer :

  • une isolation standard : idem à un double vitrage classique ;
  • une isolation thermique renforcée : le cadre est alors à faible coefficient de déperdition thermique et le vitrage est choisi double avec une lame d’argon intercalée, ou triple ;
  • enfin, une isolation thermique et phonique renforcée : à l’exigence de l’isolation thermique renforcée s’ajoute l’exigence d’atténuation des bruits venant de l’extérieur.

Plus vos fenêtres de toit sont performantes et moins vous allez consommer d’énergie. Afin de chauffer vos combles l’hiver et les rafraîchir l’été.

Pour l’aspect sécuritaire, certaines fenêtres de toit affichent des vitrages renforcés notamment ceux en verre feuilleté.

Et pour des questions de confort, quand votre fenêtre est difficile d’accès, certains modèles sont associés à des vitres autonettoyantes combinées à un moteur intégré permettant une ouverture à distance.

Quel matériau pour ma fenêtre de toit ?

On trouve aujourd’hui sur le marché un vaste panel de matériau pour des fenêtres de toit : PVC, bois, fonte d’alu, bois recouvert de plastique moulé. Quelles différences entre ces différents matériaux ?

  • Le PVC : peu cher et sans entretien, ce matériau est solide et bon isolant thermique.
  • Le bois : excellent isolant thermique et phonique, le bois est très résistant et support des vitrages lourds. Au négatif, il nécessite un entretien régulier.
  • L’aluminium : mauvais isolant sauf quand il est équipé de ponts thermiques, l’aluminium est léger et sans entretien.
  • Le bois recouvert de plastique moulé : utilisé en priorité dans les pièces d’eau comme une salle de bains sous les toits.
  • Le zinc : beau et authentique, le zinc assure une étanchéité à toute épreuve.

Quelles options pour ma fenêtre de toit ?

De nombreuses options sont disponibles pour les fenêtres de toit. Parmi celles-ci, on peut citer la motorisation bien sûr. Quel intérêt de choisir une fenêtre ouvrable par télécommande à distance ? En fait, la motorisation est intéressante quand la fenêtre est difficile d’accès. L’ouverture se fait ainsi à distance sans avoir à grimper sur un escabeau par exemple. Selon les fabricants, la motorisation peut être pilotée via smartphone et peut être connecté à un module domotique. Couplée à un système de capteurs (de pluie, températures), la fenêtre de toit se gère toute seule. Elle se ferme quand il pleut ou qu’il fait froid, elle baisse les stores quand il fait trop chaud.

Motorisée ou non, la fenêtre de toit peut recevoir en option un store occultant ou non, de forme simple ou personnalisée (vénitien, bateau, coloris à la demande). De même, en option, les fenêtres de toit peuvent sortir du classique blanc pour le coloris de ses montants.

fenêtre de toit pour de la luminosité dans les combles

Combien coûte une fenêtre de toit ?

Selon le matériau, la taille et le vitrage, le prix d’une fenêtre de toit fixe oscille entre 300 € et 1 500 €, tandis que le prix d’une fenêtre de toit à ouverture manuelle ou motorisée peut varier entre 120 € et 1 700 €.

Dans le détail, le prix d’une fenêtre en PVC va osciller (hors pose) entre 210 et 250 €, une fenêtre en bois entre 300 et 1 000 €, une fenêtre en bois avec coque de finition en polyuréthane entre 400 et 1 100 €, une fenêtre à ouverture par rotation entre 300 et 1100 €, une fenêtre à ouverture par projection entre 400 et 1 000 €, une fenêtre à ouverture motorisée entre 700 et 1100 €. Le coût de la main d’œuvre pour le remplacement d’une fenêtre de toit oscille quant à lui de 250 à 400€.

Bon à savoir : l’installation d’une fenêtre de toit isolante donne droit à un crédit d’impôt, cumulable avec la TVA à 5,5%. Ce crédit concerne les habitations achevées depuis plus de 2 ans. Pour en bénéficier, vérifier que l’isolation de vos fenêtres y donne droit.

Quelles démarches administratives pour une fenêtre de toit ?

Sauf à remplacer à l’identique une fenêtre de toit existante, la pose d’une fenêtre de toit est soumise à formalités puisque cette nouvelle fenêtre modifie l’aspect extérieur de la maison.

Quand la pose de la fenêtre de toit s’inscrit dans le cadre de l’aménagement de combles, et donc de la création de surface de plancher supplémentaire dans la maison : une déclaration préalable suffit quand la surface de plancher nouvelle ne dépasse par 20m² ; un permis de construire est nécessaire quand la surface de plancher nouvelle dépasse 20m².

A noter : quand l’aménagement de combles se situe sur une construction en zone Urbaine d’une commune soumise à un Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou un Plan d’Occupation des Sols (POS), le seuil déclenchant l’obligation d’un permis de construire passe de 20m² à 40 m². Mais, si le projet d’aménagement entraîne l’augmentation de surface de plancher totale de la maison au-delà de 150 m², un permis de construire est obligatoire pour toute création supérieure à 20 m². Et également, le recours à un architecte est obligatoire.

Une demande de permis de construire est également obligatoire quand les travaux concernent un bâtiment classé Monument historique ou situé dans le périmètre d’un site classé.

Attention : créer une fenêtre de toit peut entraîner une « vue chez les voisins » qui est réglementée. Une distance de 1,90 m minimum doit être respectée pour une vue droite et 0,60 m pour une vue oblique. Quand la fenêtre de toit donne chez les voisins mais qu’elle ne laisse passer que la lumière (châssis fixe, verre opaque, verre translucide avec treillis), elle doit être placée au moins 2,6 mètres au-dessus du plancher au rez-de-chaussée. Et également, au moins 1,9 mètre pour les étages supérieurs.

Plus de détail dans notre article : Fenêtre de toit : permis de construire ou pas ?



Un projet travaux ? Demandez vos devis !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Sélectionnez vos travaux * Plusieurs choix possibles

Êtes-vous propriétaire ?
Pour quel type d’habitation ?
Pour quel type de résidence ?

* Champs obligatoires