Pas à pas : comment rénover une maison des années 70 ?

Conseils et idées

Pas à pas : comment rénover une maison des années 70 ?

Typiquement, rénover une maison des années 70 nécessite de revoir au minimum l’isolation, le système de chauffage, l’électricité et la plomberie. Et à moins d’aimer les papiers peints à fleurs aux couleurs pop de ces années là, les cuisines orange et les salles de bains vert pomme, il vous faudra aussi revoir la décoration à tous les étages ! Etape par étape, focus sur la rénovation d’une maison 70’s.

Les grandes particularités des constructions des années 70

A la fin des années 60 et pendant toutes les années 70, la construction allait bon train en France. La deuxième guerre mondiale avait détruit bon nombre d’habitations. Et au-delà de ça, le retour de la paix a vu l’explosion des naissances. Quelques années plus tard, cette génération très nombreuse a eu des envies de devenir propriétaires. Et les temps avaient changé !

L’extrême modernité de l’époque était de créer des maisons pratiques, équipées de tout le top confort du moment. Cuisines équipées et salles de bains étaient alors un vrai signe de progrès. Pour plus de confort encore, chaque pièce avait sa fonction : cuisine séparée, salon living, salle à manger, chambres… Le tout était bien cloisonné pour bien délimiter les espaces.

Côté pratique aussi, la plupart des maisons de l’époque étaient juchées sur un demi-étage. En sous-sol, on trouvait un grand garage et une buanderie. L’accès se faisait par l’extérieur via un escalier en fer forgé en façade, très souvent associé à un balcon. Un autre escalier faisait le lien entre le sous-sol et l’étage à l’intérieur.

Enfin, on était dans les années 70 avant le premier choc du pétrole. Le fioul domestique n’était pas cher. Toutes les maisons ou presque avaient donc leur chaudière fioul. Et comme les réglementations thermiques n’étaient pas encore d’actualité, la construction se faisait sans isolation, sur la base de murs en parpaings et de fenêtres simple vitrage.

Toutes ces particularités des maisons des années 1970 sont bien évidemment bien loin des canons actuels de la construction. Aujourd’hui, les espaces sont ouverts et de plain-pied. On fait la chasse au courant d’air et le fioul polluant n’est plus la panacée. Bref, quand vous achetez une maison des années 70, il faut tout rénover !

Pas à pas, la rénovation d’une maison des années 70

L’isolation d’une maison des années 70, le chantier prioritaire

Quasiment toutes les maisons des années 70 étaient construites en parpaing. Ce matériau fétiche de ces années là a un inconvénient principal : il laisse passer le froid. Et sans une isolation adéquate et performante, votre logement restera la maison des courants d’air ! Isolation des combles, du sous-sol, des murs, changement des ouvertures, vous allez devoir tout revoir.

Si vous devez refaire la décoration, optez pour l’isolation par l’intérieur moins chère que son équivalent par l’extérieur. Ceci étant, si vous envisagez de rénover également vos façades, l’isolation par l’extérieur (ITE) va vous permettre de faire d’une pierre deux coups : isoler et moderniser les extérieurs.

Dans les deux cas, la pose doit être réalisée par un professionnel agréé RGE pour être éligible aux aides et subventions de l’État (Crédit d’impôt, subventions de l’Anah, TVA à taux réduit, Prêt à taux zéro).

Attention : malgré ces aides, le coût d’une bonne isolation pour l’ensemble de la maison reste élevé. Comptez en moyenne pose et fourniture comprises, entre 20 et 50 euros le m², pour l’isolation d’un toit, entre 25 et 90 euros le m² pour l’isolation des murs par l’intérieur, et 160 euros par m² en moyenne pour isoler vos murs de l’extérieur, de 200 à 600 euros par fenêtre, de 20 à 90 euros le m² pour l’isolation des combles, de 25 à 70 euros le m² pour l’isolation des planchers bas.

Selon votre budget et vos envies, vous pourrez opter pour différentes catégories d’isolants parmi lesquels :

  • des laines minérales (laine de verre, laine de roche),
  • des isolants naturels d’origine végétale (laine de chanvre, laine de coton ou de lin, fibre de coco, ouate de cellulose) ou d’origine animale (laine de mouton, plumes de canard),
  • ou encore des isolants synthétiques (polyuréthane, polystyrène extrudé ou expansé).

La rénovation du système de chauffage

Après l’isolation, pour consommer moins, la rénovation de votre système de chauffage est souvent la règle. Si votre maison est déjà équipée d’un système de chauffage central, le plus simple est de juste changer la chaudière par un système à pompe à chaleur par exemple plus économe et écologique.

Si votre maison était chauffée jusqu’alors avec des radiateurs électriques, vous pourrez les remplacer soit par des radiateurs de nouvelle génération à chaleur douce avec un pilotage intelligent, soit par un poêle à bois ou un poêle à granules.

Attention : remettre au goût du jour le chauffage et l’isolation nécessite de revoir également le système de ventilation de la maison. Pour de meilleures performances optez pour un système de VMC à double flux. Il est plus cher à l’achat mais facteur d’économies sur le long terme.

Le décloisonnement, pour redistribuer les volumes

Une maison des années 70 se caractérise souvent par une distribution des pièces structurée autour de fonctions bien définies : cuisine, salon, salle à manger, chambres, buanderie, cellier. Si cette organisation est pratique, elle ne répond plus vraiment aux envies d’aujourd’hui qui vont, du moins pour l’espace jour, vers des pièces plus ouvertes et multifonctions.

Si vous avez envie d’un salon-salle à manger de belles dimensions avec une cuisine ouverte, ou encore d’une suite parentale, il va vous falloir faire tomber les cloisons.

Dans la très grande majorité des cas, la redistribution des pièces nécessite de revoir tout ou partie des sols et des plafonds. L’idéal est bien sûr de favoriser la lumière traversante pour agrandir visuellement les volumes.

Attention : dans les années 70, l’amiante était un matériau courant. Il rentrait notamment dans la composition des dalles de plafonds, certains isolants, des revêtements de toit, etc. Le démontage de ces éléments amiantés doit être réalisé par des professionnels.

redistribution de pièces d'une maison des années 70

L’électricité et la plomberie, une remise aux normes s’impose

Dans une maison des années 70, l’électricité et la plomberie sont souvent, sinon à refaire, du moins à revoir. En effet, en matière d’électricité, les normes ont changé depuis l’époque. La pose d’un différentiel notamment au niveau du compteur est une priorité pour assurer la sécurité de la famille. Si votre chaudière n’est pas associée à un ballon d’eau chaude, il faudra également faire installer un ballon adapté à la taille de la famille.

Côté plomberie, il faudra veiller à traquer les fuites et rectifier si besoin les problèmes d’écoulement vers le tout à l’égout. Si l’installation comprend des éléments en plomb, ces derniers devront être supprimés. Et quand la maison n’est pas raccordée au tout à l’égout, là encore une remise aux normes s’impose. En effet, les systèmes d’assainissement individuels ont beaucoup évolué ces dernières années.

La rénovation de la salle de bain et de la cuisine

Souvent, dans une maison des années 1970, la cuisine et la salle de bain sont restées dans leur jus vintage. Le carrelage est souvent soit sombre soit bigarré. Dans la salle de bain, le fameux bidet très en vogue à l’époque est un classique ! Dans la plupart des cas, les sanitaires (baignoire, vasques, etc) sont d’origine ce qui n’est plus vraiment au goût du jour. A l’occasion de la rénovation des sols, il est parfois possible de créer une douche à l’italienne à côté, ou en lieu et place de la baignoire.

Dans la cuisine, en fonction de l’état des meubles, il peut être possible de procéder à un simple relookage pour limiter les frais. Toutefois, pour des questions d’harmonie des couleurs et des matières, le changement total des meubles peut être nécessaire. Surtout si vous ouvrez la cuisine sur le salon.

L’aménagement des combles et/ou du sous-sol

L’agrandissement par extension de plain-pied est souvent compliqué dans une maison des années 70. En effet, la structure même de la maison sur un demi-étage oblige à ruser pour trouver des solutions pratiques et esthétiques, dans un budget correct.

Selon l’état du bâti, en cas de nécessité de pièces supplémentaires, il vaut mieux parier sur l’aménagement des espaces sous combles et/ou du sous-sol.

La décoration, la dernière étape de la rénovation

Quand les murs sont isolés et sains, l’heure est venue de passer aux finitions. Peinture ou papiers peints, tout dépend de vos goûts bien sûr. Si vous avez été amené à redistribuer vos pièces, vous devrez probablement reprendre également les sols et les plafonds.

Quand vous pensez travaux, pensez illiCO travaux !



Un projet travaux ? Demandez vos devis !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Sélectionnez vos travaux * Plusieurs choix possibles

Êtes-vous propriétaire ?
Pour quel type d’habitation ?
Pour quel type de résidence ?

* Champs obligatoires