Focus sur : l’étude de sol avant construction

Conseils et idées

Focus sur : l’étude de sol avant construction

Qu’il s’agisse de la construction d’une maison individuelle neuve ou de la construction d’une extension, un garage, une piscine, une véranda, etc, l’étude de sol permet de connaître la nature et les spécificités du sol en profondeur et de vérifier la faisabilité du projet de construction.

A quoi sert une étude de sol ?

L’étude de sol (appelée aussi G12), permet de vérifier la constructibilité d’un terrain. Réalisée par sondage, elle permet de savoir ce qui se cache en-dessous du projet de construction. Blocs de roche, sols sableux instables, argile, chaque sol peut receler de vraies surprises ! Pour éviter d’avoir à stopper le chantier sur une tête de roche, mieux vaut donc savoir qu’elle est là et adapter la construction à venir en conséquence. Idem pour un sol mouvant où la portance est délicate, il sera préférable d’opter dès la réalisation des plans pour une construction sur pilotis.

L’étude de sol sert donc à connaître les spécificités du sol et à anticiper sur des difficultés que l’on ne peut pas deviner sans aller vérifier. Ses résultats influencent les modalités de construction, le type de fondations, leurs profondeurs, etc…

Quand fait-on une étude de sol ?

L’étude de sol se fait bien évidemment en amont de la construction. Selon les projets, elle peut être réalisée avant même l’achat du terrain pour vérifier la faisabilité d’une future construction. Elle peut aussi être réalisée avant de déposer un permis de construire pour confirmer les choix techniques constructifs.

Selon les régions, les études de sol seront plus nombreuses qu’ailleurs. En montagne par exemple, la présence de roches à fleur de terrain peut inciter à faire réaliser une étude de sol. De même, dans les zones de marais, il est préférable de faire réaliser une étude de sol. Afin de définir à quelle profondeur se trouve un sol suffisamment dur pour y appuyer des fondations.

Dans la très grande majorité des cas, l’étude de sol n’est pas obligatoire. Cependant, elle est fortement recommandée pour assurer le projet de construction.

L’étude du sol est rendue obligatoire quand les sols sont présumés à risques. Et notamment, dans le périmètre d’une zone couverte par un Plan de Prévention des Risques (risques littoraux, technologiques, submersion etc…) et en zone sismique.

A noter : contractuellement, certains organismes de crédit n’acceptent pas le déblocage des fonds sans avoir les résultats de l’étude de sol. Cette précaution qui a pour finalité de garantir la pérennité de la future construction rend de fait obligatoire le passage d’un professionnel spécialisé.

étude de sol

Qui fait l’étude de sol ?

L’étude de sol est réalisée par un géotechnicien. Elle se base sur la documentation fournie par les services domaniaux de la région. Mais aussi, sur les relevés réalisés sur site avec des outils spécifiques permettant notamment les carottages. Les échantillons prélevés dans le sol vont permettre de définir si le sous-sol de la construction sera suffisamment stable pour y asseoir un bâtiment.

Le résultat de l’étude de sol se présente sous la forme d’une carte géologique. Celle-ci est généralement très précise ce qui permet de déterminer sur un terrain donné, où sont les difficultés. Mais aussi, par ricochet, quelles sont les zones du terrain les plus propices à une construction stable.

Bon à savoir : une étude de sol géotechnique approfondie permettant de déterminer la nature d’un terrain sur plusieurs mètres de profondeur engage la responsabilité du technicien ou du cabinet d’études qui la réalise.

Comment se déroule une étude de sol ?

Une étude de sol géotechnique approfondie (G12) comprend plusieurs niveaux de vérification.

Dans un premier temps, le professionnel géotechnicien étudie les lieux sur la base de cartes géologiques. Mais également, des résultats des études de sol précédemment menées dans un périmètre proche.

Dans un deuxième temps, des trous sont réalisés sur site avec une tarière ou un tractopelle. Afin de savoir plus précisément quelle est l’homogénéité du sol. Le but de cette analyse est de savoir si le terrain a été remblayé dans le passé et avec quoi. La présence d’eau est également recherchée à ce stade de l’étude (sources, nappes phréatiques, etc).

Viennent ensuite différentes mesures comme celle de la résistance au sol, le calcul de frottement, le forage pressiométrique.

Enfin, sur la base des échantillons prélevés sur site, des tests sont effectués en laboratoire. Afin d’avoir des données précises quant à la teneur en argile et en eau du sol.

Quel est le prix d’une étude de sol ?

Le coût d’une étude de sol est variable selon la surface à sonder. Mais aussi, les difficultés rencontrées dans le sol au moment de l’étude. En effet, et surtout dans le cas d’un terrain instable, le carottage devra être plus profond (jusqu’à 8 mètres parfois plus) pour trouver un sol dur. De même, quand le sol est en pente, des relevés plus délicats vont devoir être réalisés. Ce qui va engendrer forcément un surcoût.

Les prix peuvent aussi évoluer en fonction du projet de construction. Dans le cas d’une maison individuelle sur un terrain a priori sans problèmes géologiques particuliers, les sondages dépasseront rarement les 2 à 3 mètres de profondeur. Quand le bâtiment à construire nécessite des fondations plus imposantes comme notamment dans le cas de la construction d’un immeuble à plusieurs étages, les sondages pourront aller jusqu’à 10 à 15 m de profondeur.

L’autre élément qui va faire évoluer le prix de l’étude de sol est la présence ou non de voisins proches. Dans un lotissement notamment où les constructions sont proches, une simple fouille superficielle suffira. A l’inverse, quand la construction est isolée et qu’aucun point de repère ne peut être comparé, l’étude de sol devra être beaucoup plus argumentée.

En moyenne, le coût des honoraires d’un géotechnicien oscille entre 5 et 10 € du mètre carré. Ce coût représente en moyenne 1 % du prix total de la construction.

Sachant que les prix sont très fluctuants selon les cas, mieux vaut consulter plusieurs entreprises pour comparer les devis.



Un projet travaux ? Demandez vos devis !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Sélectionnez vos travaux * Plusieurs choix possibles

Êtes-vous propriétaire ?
Pour quel type d’habitation ?
Pour quel type de résidence ?

* Champs obligatoires