Focus sur la mérule, le champignon fléau dans la maison

Conseils et idées

Focus sur la mérule, le champignon fléau dans la maison

Moins connue que le salpêtre et les moisissures, la mérule est un champignon dévoreur de cellulose qui attaque le bois de construction. Difficilement détectable, il fait de gros dégâts et nécessite un traitement spécifique aux tarifs dissuasifs !

La mérule ?

La mérule, est un champignon lignivore, c’est-à-dire qui s’attaque au bois. Ses filaments blancs (hyphes) secrètent des enzymes qui fragilisent la structure du bois, de l’intérieur.

Ce champignon se développe uniquement dans l’obscurité, là où la ventilation est défaillante et l’humidité stagnante.

La couleur de la mérule varie du blanc cotonneux au marron foncé selon l’intensité de lumière dont elle dispose.

En règle générale, la mérule commence son travail de sape dans la maison au niveau de la charpente, avant de passer aux planchers, aux cloisons, aux escaliers, aux plinthes, bref à tout ce qui est en bois !

Particulièrement redoutable, la mérule se faufile à travers les éléments de maçonnerie et profite de la moindre fissure pour passer de pièce en pièce. Une fois installé, le champignon colonise toute la maison si rien n’est fait pour l’éliminer.

Outre son action dévastatrice sur le bois, la mérule est par ailleurs dangereuse pour l’homme. Elle provoque des allergies, de l’asthme ou des problèmes respiratoires plus ou moins sévères.

La mérule se développe surtout en Bretagne mais aussi dans le Nord de la France.

Comment détecter une infestation à la mérule ?

La mérule se reconnaît par les dégâts qu’elle provoque : le bois attaqué change de couleur, pourrit, des crevasses cubiques se forment un peu partout et le bois s’effrite.

Les signes qui doivent alerter sont notamment l’apparition de filaments blancs cotonneux à la maison au niveau des plinthes, des huisseries ou dans la charpente. A un stade avancé d’infestation, le bois rongé de l’intérieur se déforme et finit pas s’effondrer.

Certains réseaux de diagnostiqueurs proposent une prestation dédiée à la détection de la mérule, mais ce diagnostic n’a rien d’obligatoire. La seule obligation concernant la mérule a été instituée par la loi ALUR. Elle impose une information obligatoire de la mairie en cas d’invasion de mérule avérée dans la région.

Sachant les dégâts qu’il cause, et les sommes à débourser pour traiter ce champignon, lors de l’achat d’une maison ancienne dans ses zones de prédilections, mieux vaut investir dans un diagnostic préalable (coût : entre 200 et 400 €) avant de signer l’acte d’achat.

la mérule champignon

Comment traiter la mérule ?

La mérule se traite de façon préventive et curative.

En préventif, elle se traite par l’application d’un produit fongicide sur l’ensemble du bois de la maison. Ce traitement coûte entre 1,5 et 2,5€ du mètre carré. A ce traitement il convient d’ajouter la mise en place d’une VMC performante. Afin de limiter les risques d’humidité dans la maison, ainsi que la réparation d’éventuelles fuites d’eau. En d’autres termes, en limitant ses zones de confort, la mérule aura tendance à reculer.

Quand l’infestation est avérée, un traitement curatif de la mérule doit être entrepris sans attendre. Celui-ci est lourd puisqu’en effet, le propre de ce champignon est de saper le bois de l’intérieur, et de s’étendre à grande vitesse à toutes les boiseries de la maison.

Quand l’infestation est localisée, le traitement consiste à injecter du produit fongicide directement au cœur des bois contaminés pour éradiquer toutes les spores du champignon. Quand le bois est trop attaqué, il faudra remplacer les morceaux trop abîmés.

Enfin, quand l’infestation est généralisée, une badigeonnage systématique de l’ensemble des pièces infectées est nécessaire. Quand le champignon est décelé dans l’ensemble de la charpente, le remplacement complet va s’imposer ce qui fera considérablement monter la note !

Bon à savoir : la mérule s’installe quasi exclusivement dans les maisons anciennes dont les bois n’ont pas été traités préalablement. Dans les maisons récentes, les infestations sont plus rares, mais elles sont possibles.



Un projet travaux ?
Confiez-nous votre demande !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

J'ai pris connaissance et accepte la politique de confidentialité d'illiCO travaux

* Champs obligatoires

Nos conseils et idées

Tous nos conseils et idées