Motoriser un portail, combien ça coûte ?

Conseils et idées

Motoriser un portail, combien ça coûte ?

La motorisation d’un portail battant ou coulissant apporte un vrai confort au quotidien. D’un simple clic sur une télécommande, le portail électrique s’ouvre sans avoir à se déplacer. Quelles sont les solutions à retenir et pour quel coût ? Quelques éléments de réponse.

Deux types de portails

Qu’il s’agisse d’un portail ancien ou récent, deux grands types de portails peuvent être motorisés : le portail battant et le portail coulissant.

Le portail battant présente le plus souvent 2 vantaux, de plus ou moins grandes largeurs, qui s’ouvrent par le milieu. Souvent utilisé sur des façades restreintes, le portail battant peut être réalisé en acier, en bois, en aluminium ou encore en PVC, en version pleine ou ajourée. En cas d’entrée à forte pente, le débattement du portail peut poser problème.

Le portail coulissant quant à lui est d’un seul tenant. Sa largeur dépasse légèrement l’embrasement d’ouverture. Il coulisse vers la gauche ou vers la droite, en fonction de la conformation des lieux, en longeant le mur de clôture. Le portail coulissant peut être réalisé en acier, en bois, en aluminium ou en PVC, en version pleine ou ajourée.

A noter : motoriser un portail implique qu’une alimentation électrique arrive jusqu’au portail. Dans l’hypothèse où cette installation n’a pas été prévue en amont, il faudra rajouter le coût de la création de la tranchée de la maison jusqu’au portail. Et également, de l’installation du fil d’alimentation. Ce coût dépend essentiellement de la longueur de la tranchée bien sûr.

Motoriser un portail battant

Pour motoriser un portail battant, 4 principales solutions sont envisageables : la motorisation par bras articulés, la motorisation par vérin, la motorisation à roues, la motorisation enterrée.

La motorisation par bras articulés :

Fonctionne sur des portails lourds (jusqu’à 150 kg par vantail) en acier ou en bois plein. Mais aussi, sur des portails légers en PVC. Les seules limites de cette solution sont la largeur de chaque vantail qui ne peut dépasser 2 mètres. Et également, l’écartement entre le portail et le mur qui doit être au minimum de 30 cm, mais le plus souvent de 40 à 50 cm, pour laisser la place au moteur et aux bras.

Les bras articulés hydrauliques ou électromécaniques, sont installés sur les piliers d’attache de chaque battant. L’ouverture se fait le plus souvent par l’intérieur. Mais il est techniquement possible d’ouvrir vers l’extérieur quand l’entrée de la maison ne donne pas directement sur un trottoir public.

La motorisation par bras articulés fait partie des solutions les moins chères. En fonction du poids du portail et de sa largeur, les moteurs à choisir seront plus ou moins puissants (et chers !).

En moyenne, entre le coût d’achat du kit de motorisation et la pose, les prix oscillent entre 650 et 1.200€.

La motorisation par vérins :

Fonctionne uniquement sur des portails lourds et solides en acier ou en en bois renforcé (pas d’aluminium ni de PVC). En effet, les moteurs actionnant les vérins sont puissants et en cas de portail trop léger, il risque de se déformer. La motorisation à vérin prend moins de place que celle à bras articulés (20 cm en moyenne). Elle peut de ce fait être installée sur des entrées étroites.

Les vérins sont installés directement sur le portail et rattachés aux piliers.

En moyenne, entre le coût d’achat du kit de motorisation et la pose, les prix oscillent entre 800 et 1.500€.

La motorisation à roues :

Fonctionne sur tous les portails et est la solution la plus simple en cas de terrain accidenté ou pentu. Elle se présente sous la forme d’une roue motorisée directement installées sous chaque vantail. Cette solution simple est souvent la moins chère (de 600€ à 800€ pose comprise).

La motorisation enterrée :

Enfin, cette motorisation fonctionne sur tous les portails. Le mécanisme est enterré à côté du portail et permet d’actionner des vérins sans avoir à prévoir de débattement entre le portail et le mur de clôture. Ce type de motorisation haut de gamme est le plus souvent installé sur des portails neufs puisqu’elle nécessite des travaux de terrassements préalables. Plus esthétique que les autres motorisations, la version enterrée est la plus onéreuse (entre 1.000 et 3.000€).

Motoriser un portail coulissant

Pour motoriser un portail coulissant, 2 principales solutions sont envisageables : le système avec rail au sol et le système autoportant.

Le système avec rail au sol est le plus courant chez les particuliers pour tous types de portails (acier, aluminium, PVC, bois). Il se présente sous la forme d’un rail fixé au sol, sur lequel le portail coulisse à l’aide de roulettes. L’ensemble est actionné par un moteur installé au pied du mur contre lequel le portail coulisse. La traction se fait à l’aide d’un système à crémaillères dentelées installées sur le bas du portail. Le principal inconvénient de ce système tient à la fragilité du rail qui a tendance à se déformer en cas de passages répétés de véhicules lourds.

En fonction du poids du portail, le moteur devra être plus ou moins puissant, ce qui fera bien évidemment varier le prix (de 700 à plus de 1.500€ pose comprise).

Le système autoportant qui était plutôt réservé jusqu’à ces dernières années aux portails d’entreprise, commence à se démocratiser. Notamment avec les portails coulissants à motorisation intégrée de dernière génération. Ce système s’appuie sur un système intégré au portail actionné par un moteur placé dans le poteau de réception. Ce type d’installation est plutôt réservée aux portails neufs et légers (de 2.500 à 4.000€ portail inclus). Mais il peut être installé également sur des portails plus lourds pour des prix beaucoup plus haut de gamme (plus de 7.000€).

IlliCO travaux vous recommande aussi ...



Un projet travaux ? Demandez vos devis !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Sélectionnez vos travaux * Plusieurs choix possibles

Êtes-vous propriétaire ?
Pour quel type d’habitation ?
Pour quel type de résidence ?

* Champs obligatoires