Focus sur : l’Etiquette Energie Menuiserie

Dossiers

Focus sur : l’Etiquette Energie Menuiserie

11 mai 2019

Lancée en 2013 par l’Union des Fabricants de Menuiseries Extérieures (UFME) et la Chambre Syndicale des Fabricants de Verre Plat (CSFVP), l’étiquette énergie menuiserie se veut un outil pour aider le consommateur à bien choisir ses fenêtres et portes.

Choisir une porte ou une fenêtre s’avère plus compliqué qu’il n’y parait. Entre les types différents de vitrages et les traitements associés. Et également, les différents matériaux aux performances variables, il y a parfois de quoi s’y perdre.

Face à la complexité et à la technicité des produits du marché, les professionnels fabricants de menuiseries extérieures et de verre plat, représentés par leurs deux organisations professionnelles, ont travaillé en commun pour définir un étiquetage clair, simple et facile à lire.

Ce nouvel outil reprend les mêmes codes que l’étiquette énergie. Il note de G à A les portes et fenêtres du marché.

Etiquette Energie Menuiserie pour votre logement

Un affichage par zone climatique

Chaque étiquette comporte ainsi un affichage du bilan énergétique annuel de la menuiserie en fonction de la zone climatique où elle va être implantée. Trois grandes zones sont définies, basées sur les zones climatiques de la Réglementation Thermique 2012 :

  • Z1 (Nord-Est et Nord-Ouest),
  • Z2 (Centre Sud-Ouest et Sud rétro-littoral),
  • Et également, Z3 (Grand Sud et Corse).

Ces zones sont liées au comportement identique d’une menuiserie extérieure face aux contraintes climatiques.

La classification sous la lettre « A» garantit une importante réduction de la consommation énergétique du logement. A l’inverse, la classification sous la lettre «G» indique une faible réduction de la consommation énergétique du logement. Cette échelle permet de positionner en  classe «C» des produits performants éligibles aux dispositifs d’accompagnement de l’État en faveur du développement durable.

A ce premier indicateur s’ajoute un repérage lettré du confort d’été de la menuiserie également en fonction de la zone climatique. Le classement de la menuiserie sur cette échelle de confort d‘été nécessite une attention spécifique, dans le cas particulier des fenêtres de toit. Afin d’éviter la surchauffe de combles.

Les coefficients de la menuiserie sont également précisés (Coefficient de transmission thermique, facteur solaire, transmission lumineuse).

L’Étiquette Énergie Menuiserie est à usage de la France Métropolitaine uniquement.

Un outil pour le marché de la rénovation

L’Étiquette Énergie Menuiserie est positionnée sur le marché de la rénovation pour le logement résidentiel. Elle s’applique aux fenêtres (verticales ou de toit). Mais aussi, aux portes d’entrée, quel que soit le matériau (Aluminium, Bois, PVC ou mixte).

Fruit d’une démarche commune de deux organisations professionnelles, l’Étiquette Énergie Menuiserie a été établie sur la base d’une méthode de calcul, baptisée e2mf. Elle prend donc en compte les données d’un bâtiment de référence et de menuiseries extérieures représentatives du marché.

L’Étiquette Énergie Menuiserie doit permettre au consommateur d’évaluer simplement la performance énergétique et le confort d’été des produits. Pour ensuite, permettre de choisir sa fenêtre ou sa porte (menuiserie et vitrage) la mieux adaptée à son logement.

Labels & qualifications - 08 mars 2019

Focus sur le label Handibat

Le label Handibat, créé par la CAPEB au début des années 2000, distingue les artisans qui ont été formés aux […]

Lire la suite