Qu’est-ce que le label Qualifelec

Dossiers

Qu’est-ce que le label Qualifelec

03 décembre 2018

Le label Qualifelec géré par l’association Qualifelec depuis 1955 est attribué aux professionnels ayant fait preuve de leurs compétences, ainsi que de leur savoir-faire dans tous les secteurs du génie électrique et énergétique.

Qu’est-ce que le label Qualifelec ?

Le label Qualifelec a été créé en 1955, à la demande des pouvoirs publics, pour créer un système officiel d’agrément des entreprises d’électricité.

Le label est porté par l’association loi 1901, Qualifelec, seul organisme français de qualification des entreprises du génie électrique et énergétique, agissant sous protocole de l’État (Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et Ministère du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité en charge de la construction).

L’ensemble des autres corps de métier du bâtiment, hors électricité, est labellisé par Qualibat.

Les objectifs du label Qualifelec sont doubles :

  • Valoriser les professionnels qualifiés,
  • Et aussi, renseigner les utilisateurs sur la capacité technique des entreprises d’électricité.

Au total, 6.500 artisans et entreprises spécialistes de l’électricité sont qualifiés Qualifelec. La qualification est une démarche volontaire de la part des entreprises.

Chaque demande de qualification fait l’objet d’un examen par des commissions composées de 3 collèges :

  • Collège A : représentants des professionnels.
  • Collège B : représentants des clients et des utilisateurs.
  • Et collège C : représentants des intérêts généraux et des institutionnels.

Les commissions examinent les dossiers soumis qui intègrent par la suite, l’évaluation de 3 facteurs :

  • l’humain : effectif, qualification des intervenants, etc…
  • le financier : cotisations sociales et fiscales à jour, primes d’assurance, CA par activité, etc…
  • enfin, la technique : compétences développées en interne, expertise, liste des dossiers traités récemment, également, moyens matériels disponibles et techniques utilisées, etc…

L’entreprise dont le dossier est approuvé reçoit un certificat de qualification qu’elle peut faire valoir auprès de ses clients. Après la qualification, l’entreprise est contrôlée chaque année. Puis, tous les 4 ans, les compétences des entreprises sont systématiquement réévaluées sur la base de références de chantiers récents.

label Qualifelec - logo de certification

Douze domaines de qualification

Douze domaines d’activité font l’objet d’une qualification Qualifelec :

  • Installations électriques
  • Courants faibles (téléphonie, domotique, informatique…)
  • Chauffage électrique
  • Pompe à chaleur
  • Chauffe-eau thermodynamique
  • Ventilation
  • Solaire photovoltaïque
  • Maintenance des installations électriques
  • Branchements et réseaux
  • Éclairage public
  • Antenne
  • Enfin, Maîtrise qualité.

Au sein de ces 12 domaines, de nombreuses compétences sont donc distinguées. Pour certains domaines, la mention RGE est également ouverte à validation.

Pour chaque spécialité, trois différents niveaux de qualification sont mises en place :

  • La qualification E1 : C’est la qualification la plus simple. Elle est ouverte aux entreprises et aux artisans qui limitent leurs prestations aux travaux de réalisation. L’entreprise doit compter au minimum dans ses effectifs un technicien de niveau A. C’est-à-dire un titulaire d’un CAP avec 4 ans d’expérience, d’un Bac pro avec 2 années d’expérience ou d’un BTS ou DTU avec 1 an d’expérience.
  • La Qualification E2 : Elle est ouverte aux entreprises et aux artisans qui justifient de compétences d’étude et de réalisation. L’entreprise doit compter dans ses effectifs un technicien de niveau A et aussi un technicien de niveau B. C’est-à-dire un titulaire d’un CAP + 7 ans d’expérience, un Bac pro + 5 ans ou un BTS + 3 ans.
  • La qualification E3 : Elle est ouverte aux entreprises et également, aux artisans qui justifient de compétences d’étude et de réalisation. L’entreprise doit compter dans ses effectifs plus de deux techniciens de niveau B et aussi d’un technicien de niveau C. C’est-à-dire qui justifie d’un CAP + 15 ans d’expérience, d’un Bac pro + 12 ans, ou d’un BTS ou DTU + 6 ans. Un ingénieur doit avoir un an d’expérience pour accéder au niveau C.


Demandez vos devis,
sans engagement

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

* Champs obligatoires

Labels & qualifications - 03 décembre 2018

Qu’est-ce que le label Qualifelec

Le label Qualifelec géré par l’association Qualifelec depuis 1955 est attribué aux professionnels ayant fait preuve de leurs compétences, ainsi […]

Lire la suite

Labels & qualifications - 26 novembre 2018

Qu’est ce que le label Qualibat ?

Le label Qualibat géré par l’association Qualibat depuis 1949 fait référence dans le secteur du bâtiment. Il est attribué uniquement […]

Lire la suite