Tout savoir sur la RE2020

Dossiers

Tout savoir sur la RE2020

16 décembre 2020

Le gouvernement a présenté récemment les contours de la nouvelle réglementation thermique, la RE2020. Elle entrera en vigueur le 1er juillet 2021. Quels sont les objectifs de la RE2020 ? Quelles sont les étapes qui vont rythmer sa mise en place ? illiCO travaux fait le point.


Qu’est-ce que la RE2020 ?

La réglementation environnementale 2020, abrégée en RE2020 est la nouvelle réglementation thermique qui viendra prochainement remplacer la RT2012. Comme les réglementations précédentes, la RE2020 s’inscrit dans un objectif de performance thermique toujours plus exigeant. Afin de consommer moins d’énergie et ainsi moins polluer.

une norme plus exigeante

Sachant qu’un quart du parc de logements de la France de 2050 n’est pas encore construit, le gouvernement souhaite avec la RE2020 passer un nouveau cap. Dans une récente présentation, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique résumait ainsi les nouveaux objectifs de la RE2020 : « Grâce à la réglementation environnementale 2020 nous accélérons la décarbonation de ce secteur en agissant sur la phase de construction qui, pour un bâtiment neuf performant, représente entre 60 % et 90 % de son impact carbone total. D’ici 2030, la réglementation fera baisser cet impact de plus de 30 %. »

A cet objectif global s’ajoute bien évidemment un objectif de confort et d’économie pour les futures constructions neuves. Elles devront être à la fois durables pour notre planète et de qualité pour leurs occupants, de demain et d’après-demain. La RE2020 marque ainsi un tournant dans le secteur de la construction. En effet, la nouvelle réglementation prend en compte non seulement les consommations d’énergie, mais aussi les émissions de carbone, y compris celles liées à la phase de construction du bâtiment. Les nouveaux référentiels s’appuient sur les résultats obtenus par les constructeurs dans le cadre de l’expérimentation E+/C-.

A l’image des constructions BBC testées en amont de l’entrée en vigueur de la RT2012, l’expérimentation E+/C- caractérise les futurs bâtiments. Elle pose les objectifs à atteindre. Pour Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement : « A travers la réglementation environnementale 2020, c’est donc une grande transformation qui s’engage, progressive et déterminée, pour toute la filière constructive. »


Les 3 objectifs de la RE2020

Avec la RE2020, le Gouvernement poursuit trois objectifs principaux :

Objectif 1 : Donner la priorité à la sobriété énergétique et à la décarbonation de l’énergie

Dans la continuité des réglementations thermiques précédentes, la RE2020 va consolider encore les exigences de sobriété énergétique. Elle va renforcer l’exigence portant sur le besoin bioclimatique, ou Bbio.

Cet indicateur qui traduit le besoin en énergie d’un bâtiment afin de rester à une température confortable, sera abaissé de 30 % par rapport aux exigences de la RT2012. Outre les besoins en chauffage, la RE2020 va prendre également en compte le besoin de froid ou Bbio froid. Ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent.

Pompe à chaleur généralisée

Outre la baisse de la consommation, la RE2020 vise également à faire baisser le niveau des émissions de gaz à effet de serre. La décarbonation de l’énergie passera par l’instauration pour la première fois d’un seuil maximal d’émissions de gaz à effet de serre des consommations d’énergie qu’il sera possible d’atteindre en donnant la priorité aux énergies nouvelles.

En maison individuelle, le seuil sera fixé à 4 kgCO2/m2/an dès l’entrée en vigueur de la RE2020. Ce nouveau seuil exclura de fait les systèmes utilisant exclusivement du gaz.

En logement collectif, la transition sera progressive entre 2021 et 2024. Le seuil sera d’abord fixé à 14 kgCO2/an/m2. Cela permettra d’installer un chauffage au gaz sous conditions que les logements soient très performants. En 2024, le seuil sera descendu à 6 kgCO2/m2/an. Cela exclura le chauffage exclusivement au gaz. Mais cela autorisera des solutions hybrides telles que des pompes à chaleur relayées par un appoint au gaz en cas de grand froid.

Objectif 2 : Diminuer l’impact carbone de la construction des bâtiments

La grande nouveauté de la RT2020 consiste à diminuer l’impact carbone global des bâtiments. Cela comprend la construction en elle-même tout au long de son cycle de vie. En effet, la phase de construction est responsable d’une part importante de l’empreinte carbone d’un bâtiment. En optant pour des matériaux plus respectueux de l’environnement, l’impact est donc réduit.

construction bois

Sur la base de l’indicateur de carbone en cycle de vie, mesuré en kgCO2/m2 de surface de logement, la RE2020 fixera des exigences compatibles avec la stratégie nationale bas-carbone (SNBC). Il s’agit de diminuer les émissions des secteurs industriels d’au moins 30 % en 2030 par rapport à 2013. Objectif que la RE2020 déclinera donc dans le cas de la construction.

Une telle diminution devrait rendre, à l’horizon 2030, l’usage du bois et des matériaux biosourcés quasi-systématique, y compris en structure (gros œuvre) dans les maisons individuelles et le petit collectif.

Sachant que cet objectif bouleverse les pratiques constructives, le Gouvernement a choisi une transition progressive afin de diminuer de 30 à 40 % les émissions de la construction.

Les exigences progressives varieront de la typologie du bâtiment (individuel ou collectif). Dans la première phase (2021-2024), l’enjeu essentiel sera l’appropriation par l’ensemble de la filière constructive de la méthode d’analyse en cycle de vie. Ensuite, les exigences augmenteront par palier (2024, 2027 puis 2030). Cela induit un recours de plus en plus important aux matériaux à faible empreinte carbone et notamment bois et biosourcés. À horizon 2030, le seuil maximal en kgCO2/m2 sera abaissé entre 30 % à 40 % par rapport au niveau de référence actuel. Pour les maisons individuelles, avec de tels seuils, la construction en ossature bois deviendra vraisemblablement la norme. En logement collectif, les matériaux biosourcés seront systématiques en second œuvre et très courants en gros œuvre. Des techniques plus traditionnelles, sous réserve de leurs progrès technologiques d’ici- là (bétons bas-carbone par exemple), continueront à être présentes.

Objectif 3 : Garantir la fraîcheur en cas de forte chaleur

Alors que le réchauffement climatique va s’intensifier. Et que le nombre d’épisodes caniculaires va augmenter. Le Gouvernement a souhaité que la RE2020 améliore nettement la prise en compte du confort d’été et fixe une exigence spécifique.

confort d'été

Ainsi, sur la base d’un scénario météo similaire à la canicule de 2003, un indicateur de confort d’été sera calculé lors de la conception du bâtiment, qui s’exprimera en degré.heure (DH). La RE2020 fixera un seuil haut maximal de 1250 DH qu’il sera interdit de dépasser. Ce seuil correspondrait à une période de 25 jours à 30 °C le jour et 28 °C la nuit. Ce seuil sera le même partout en France.

Parallèlement, la RE2020 fixera un seuil bas à 350 DH, à partir duquel des pénalités s’appliqueront dans le calcul de la performance énergétique.


Un calendrier de transition en plusieurs étapes

La RE2020 est prévue par la loi sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan). Initiée en janvier 2020 pour une application initialement prévu au 1er janvier 2021, le Gouvernement a décidé de décaler l’élaboration de la RE2020 en raison de la crise sanitaire. La réglementation entrera donc en vigueur à l’été 2021. Elle concernera les bâtiments dont les permis de construire seront déposés postérieurement à cette date. La première échéance d’entrée en vigueur concernera les logements ainsi que les bureaux et l’enseignement. Les bâtiments tertiaires plus spécifiques feront l’objet d’un volet ultérieur de la réglementation.

D’ici l’entrée en vigueur de la RE2020, une période de concertation va s’ouvrir. Celle-ci va permettre de recueillir les retours et avis techniques de toutes les parties prenantes. A l’issue de cette période, il sera possible de procéder aux derniers ajustements de la future réglementation. L’ensemble de la réglementation dans sa version définitive pourra être publié d’ici la fin du premier trimestre 2021. Ce délai donnera à tous les acteurs de la filière de la construction un temps d’appropriation avant l’entrée en vigueur.

  • Interlocuteur unique

  • Devis négociés

  • Acomptes sécurisés

  • Artisans sélectionnés

  • Accompagnement & Suivi de chantier



Un projet travaux ? Demandez vos devis !

illiCO travaux vous recontacte sous 24h.

Sélectionnez vos travaux * Plusieurs choix possibles

Êtes-vous propriétaire ?

* Champs obligatoires