Rénovation énergétique : les architectes et les bureaux d’études

Dossiers

Rénovation énergétique : les architectes et les bureaux d’études

13 décembre 2018

Les architectes mènent peu d’opérations de rénovation, environ 10.000 par an, qui peuvent inclure ou non de la rénovation énergétique. Dans les bureaux d’études, la part du chiffre d’affaires générée par des études de rénovation énergétique du logement reste marginale.

Les architectes, essentiellement des spécialistes du neuf

Les architectes en France interviennent finalement assez peu sur le marché de la maison individuelle : seuls 5% des maisons individuelles sont construites sous la maîtrise d’œuvre d’un architecte. Le poids de la profession est encore plus marginal sur les rénovations lourdes incluant de la rénovation énergétique. Ceci étant, les choses changent peu à peu. Le conseil de l’ordre des architectes a de fait mis en place ces dernières années, un ensemble de contrats types visant à simplifier le recours à l’architecte pour des opérations de rénovation énergétique. Ces contrats regroupés sous le terme générique « Forfait  Rénovation » concernent uniquement les travaux d’un montant inférieur à 50.000 €. Et ne nécessitant pas de dépôt de permis de construire. Pour les rénovations lourdes, c’est le contrat d’architecte pour travaux sur existant qui est proposé.

Si des outils spécifiques à la rénovation énergétique ont été développés par l’ordre des architectes (logiciel OSCAR pour faciliter le calcul thermique), la profession rechigne encore à explorer plus avant ce marché. Pourquoi ? Essentiellement parce que les particuliers ne sont pas prêts à payer des honoraires pour un suivi de leur chantier de rénovation. Par ailleurs, pour des raisons déontologiques, les architectes ne peuvent signer d’accord de partenariats durables avec des entreprises du bâtiment. Ce qui empêche donc de négocier des tarifs préférentiels. Enfin, les honoraires d’architecte ne bénéficient pas des facilités du crédit d’impôt (CITE).

Architectes - métier

Les bureaux d’études, des acteurs de diagnostic

Le métier de base des bureaux d’étude sur le secteur résidentiel individuel porte sur la réalisation de diagnostic énergétique et d’études thermiques. Sur le marché du logement individuel, les bureaux d’étude thermiques (BET) se focalisent sur les études thermiques associées à la RT 2012. Seuls les bureaux d’études qui interviennent dans le cadre du programme Habiter Mieux de l’ANAH, qui  prévoit la réalisation systématique d’un audit énergétique en amont des travaux, tirent leur épingle du jeu très concurrentiel de l’audit. Hors programme de l’ANAH, les demandes volontaires d’études préalables sont assez rares chez les particuliers (+ ou – 10%). Globalement, les bureaux d’études se limitent à proposer des préconisations de travaux. Enfin, très rares sont ceux qui poussent jusqu’au suivi des travaux.

Tout le dossier qui fait quoi en rénovation énergétique



Un projet travaux ?
Confiez-nous votre demande !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

J'ai pris connaissance et accepte la politique de confidentialité d'illiCO travaux

* Champs obligatoires