Rénovation énergétique : qui rénove en France, et pourquoi ?

Dossiers

Rénovation énergétique : qui rénove en France, et pourquoi ?

02 juin 2020

Dans une étude publiée fin 2019, l’Ademe et le Crédoc dressent le portrait des ménages vivant en maison individuelle et ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique en 2018. Qui rénove en France et pourquoi ? 5 grands profils se dégagent. Explications.

Profil 1 : l’entretien courant

Qui rénove en  France et pourquoi ? - illiCO travaux

Ce profil compte pour 24 % des ménages étudiés. Ce sont des ménages qui font des travaux de rénovation a minima pour assurer les réparations et l’entretien courant de leurs logements. Leurs motivations ? Ils souhaitent avant tout maintenir leur patrimoine en état. Peu sensibles aux enjeux et aux avantages de la rénovation énergétique, ces ménages se limitent au strict nécessaire de crainte de se lancer dans des travaux qui bouleverseraient leur quotidien. Ils hésitent aussi à investir dans des gros travaux à rentabilisation longue.

Ce profil est typiquement celui des retraités de 65 ans et plus, qui vivent seuls ou en couple. Ils sont pour la plupart dans leurs logements de longue date. Leurs maisons sont dans la très grande majorité des cas anciennes et peu performantes sur le plan énergétique. Ils réalisent plus souvent que les autres profils des travaux par eux-mêmes par souci d’économie mais aussi de simplicité. Pour la moitié des ménages de cette classe, les travaux ont coûté moins de 4500 € HT et hors main-d’œuvre. Ils connaissent peu les aides et dispositifs mis en place pour favoriser la rénovation énergétique, à l’exception de la TVA à 5,5 %.


Profil 2 : l’amélioration à petits pas

travaux de rénovation - illiCO travaux

Ce profil compte pour 42 % des ménages étudiés. Ce sont des ménages qui réalisent des travaux au fil de l’eau dans le but de valoriser leurs patrimoines sans véritable prise en compte des enjeux énergétiques. Leurs motivations ? Se sentir bien chez eux et améliorer le quotidien dès que les finances le permettent. Le profil type de cette classe est essentiellement celui de personnes proches de la retraite dont les enfants viennent de quitter le nid. Ces personnes vivent le plus souvent en couple dans une grande maison (de 100 à 150 m²) qu’elles occupent depuis le début des années 2000. Elles disposent de revenus plutôt en deçà de la moyenne.

Comme le profil 1, les travaux engagés par le profil 2 ont coûté moins de 4500 € HT et hors main-d’œuvre. Ils ont été réalisés en grande partie par soi-même sans vraiment prendre en compte les considérations énergétiques. Les personnes de ce profil ont bien conscience que des améliorations restent à faire et comptent bien les faire, mais à petits pas. Ces ménages connaissent les aides et dispositifs mis en place pour favoriser la rénovation énergétique, mais les utilisent peu.


Profil 3 : L’effet booster des aides

qui rénove en France

Ce profil compte pour 16 % des ménages étudiés. Les ménages regroupés dans ce profil entreprennent des travaux à la suite d’une panne ou de la vétusté d’un équipement (chauffage, ECS) ou d’une opportunité de financement. Très curieusement, les ménages de cette classe ont un profil proche de celui des ménages de la classe «Entretien courant». Il s’agit en effet de ménages plutôt âgés (couples à la retraite), installés dans leur maison depuis longtemps. Ils vivent aussi dans des maisons plutôt grandes et anciennes.

Ce qui les différencie du profil 1 est le fait qu’ils sont plus informés que la moyenne des enjeux énergétiques et des dispositifs d’aide mis en place par l’Etat. Ils profitent ainsi de l’occasion pour faire installer des matériels plus performants. Ils sont fortement motivés par la perspective de diminuer le montant de leur facture énergétique mais cherchent aussi à faire un geste pour l’environnement. Les ménages de ce profil disposent soit de revenus confortables soit de revenus plus modestes mais ils peuvent alors bénéficier de plus d’aides de l’ANAH.


Profil 4 : L’énergie au sein des arbitrages

rénovation appartement - illiCO travaux

Ce profil compte pour 11 % des ménages étudiés. Les ménages de ce profil sont plutôt jeunes, des familles, dont l’emménagement est récent (dix dernières années). Ils embarquent l’énergie dans leurs projets de travaux de rénovation. La principale motivation des ménages de cette classe est la valorisation du logement. Puis, suivie de près par l’amélioration du confort du logement.

Plutôt à l’aise financièrement, les ménages de cette catégorie vivent plutôt dans des grands logements en agglomération parisienne. Le montant des travaux est élevé. La moitié des ménages ont dépensé plus de 12 000 €, le montant moyen étant de 23 600 € (12 500 € en moyenne). Les ménages de cette classe connaissent peu les différents dispositifs d’aides. Les travaux sont réalisés par des professionnels et par soi- même.


Profil 5 : La rénovation complète

qui rénove en France et pourquoi ? - rénovation complète

Ce profil compte pour 6 % des ménages étudiés. Les ménages de ce profil sont principalement des familles jeunes avec enfants qui viennent d’acheter un bien ancien, plutôt à la campagne, entièrement à rénover. Ils s’inscrivent ainsi dans une démarche de restauration complète qui embarque une rénovation énergétique. Globalement, le gain réalisé en termes de performance est important. La moitié de ces ménages engagent des travaux permettant des sauts de classe en termes de performance énergétique.

Comme pour le profil 4, le mode de réalisation est mixte, à la fois par un professionnel et par les moyens propres du ménage. Cette classe est celle qui a le plus dépensé dans ses travaux, en moyenne 35 500 €.

Pour en savoir plus sur cette étude complète, rendez-vous sur le site de l’Ademe.

  • Interlocuteur unique

  • Devis négociés

  • Acomptes sécurisés

  • Artisans sélectionnés

  • Accompagnement & Suivi de chantier



Un projet travaux ? Demandez vos devis !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Sélectionnez vos travaux * Plusieurs choix possibles

Êtes-vous propriétaire ?
Pour quel type d’habitation ?
Pour quel type de résidence ?

* Champs obligatoires