Focus sur : le bilan thermique

Conseils et idées

Focus sur : le bilan thermique

Souvent confondu avec le diagnostic de performance énergétique (DPE), le bilan thermique scrute votre maison pour y déceler les points faibles dans son isolation. Mais aussi, la performance des systèmes de chauffage, de froid et de ventilation de la maison. L’objectif final d’un bilan thermique est de déterminer quels sont les travaux de rénovation énergétique à mener en priorité. Explications.

A quoi sert un bilan thermique ?

Un bilan thermique permet de faire un point précis sur les faiblesses énergétiques d’une habitation. L’objectif d’un bilan thermique est d’obtenir des préconisations précises pour déterminer quels sont les travaux pertinents d’amélioration.

Contrairement au diagnostic de performance énergétique (DPE) qui est obligatoire pour vendre ou louer une maison, le bilan thermique n’a rien d’obligatoire. Il s’inscrit en effet dans une perspective de rénovation énergétique et permet de classer les travaux pertinents à réaliser en priorité pour faire un maximum d’économie d’énergie.

Quand fait-t-on un bilan thermique ?

La réalisation d’un bilan thermique intervient le plus souvent avant la programmation de travaux d’amélioration de la performance énergétique et thermique d’une maison. Ces travaux sont souvent liés à l’isolation de la maison, mais pas seulement. En effet, le bilan thermique donne aussi de précieuses indications sur les besoins réels en matière de chauffage et de climatisation. Pour les projets de changement de chaudière ou d’installation d’un système de climatisation, le bilan thermique va être capable de déterminer quel type d’installation est nécessaire, pour faire les meilleurs choix en terme de puissance (ni trop, ni trop peu).

Dans le cadre d’une construction neuve, le bilan thermique de fin de chantier sert également à vérifier la conformité aux réglementations énergétiques en vigueur (RT 2012).

A noter : quand les travaux de rénovation énergétique sont associés à des demandes de subventions auprès de l’ANAH ou de l’ADEME par exemple, le dossier comprend obligatoirement un bilan thermique.

Qui fait le bilan thermique ?

Le bilan thermique est réalisé généralement par un thermicien qui se déplace à domicile pour faire les relevés. Pendant cette visite, le professionnel va chercher les failles d’isolation (absence totale d’isolation, insuffisance, ou présence de ponts thermiques). Mais aussi, mesurer les performances actuelles des installations (déperditions thermiques des parois, quantité de chaleur délivrée par le chauffage, adaptation des systèmes de ventilation, etc).

Certains professionnels comme notamment les bureaux d’étude thermique, vont plus loin. Ils apportent en plus de l’audit une estimation chiffrée des travaux d’amélioration énergétique nécessaires. Cette estimation intègre les aides possibles (crédit d’impôt, subventions ANAH, subventions ADEME, prêt à taux 0, etc…).

réaliser un bilan thermique

Comment se déroule un bilan thermique ?

Un bilan thermique se déroule en plusieurs phases. En premier lieu, le thermicien va ausculter l’isolation de la maison. Il va mesurer la résistance thermique et la conductivité thermique des matériaux d’isolation pour identifier les déperditions de chaleur par conduction (identification des ponts thermiques de l’habitation). Et également, les déperditions aérauliques dues aux systèmes de ventilation et d’aération, et aux ouvertures.

Dans un second temps, le thermicien va réaliser un test d’infiltrométrie, autrement dit, un test d’étanchéité à l’air. Cela va permettre de savoir la quantité d’air qui entre dans l’habitat en dehors des systèmes de ventilation.

Dans un troisième temps, le thermicien va mesurer les performances des installations de chauffage et de froid. Afin de déterminer si leurs rendements répondent bien aux besoins.

Les multiples relevés de mesures sont effectués dans l’ensemble de l’habitation en prenant en compte le système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire du logement, la typologie des vitrages, des sols et des parois, la toiture, le système de ventilation, etc. Outre les prises de mesures, le thermicien procède à différentes analyses des factures énergétiques et des plans de l’habitation.

À l’issue de son bilan thermique, le thermicien remet un rapport détaillé et formule des préconisations. Afin de faire diminuer la consommation énergétique de la maison.

Quel est le prix d’un bilan thermique ?

Le prix d’un bilan thermique varie en fonction de la surface de la maison. En moyenne, le tarif d’un bilan thermique tourne autour de 500 euros. Pour les foyers les plus modestes, l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie prévoit des aides et subventions pour les diagnostics et pré-diagnostics thermiques (à hauteur de 70% dans la limite de 2.300 euros).

Attention : le montant des honoraires d’un thermicien est libre. Mieux vaut donc consulter plusieurs entreprises pour comparer les devis.



Un projet travaux ? Confiez-nous votre demande !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Cochez cette case pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

* Champs obligatoires