A room with an open window

Rénovation Isolation Maison et Appartement

Isolation thermique des fenêtres

Logo google - Nos avis
Basé sur 1674 avis clients
9.5/10
Basé sur 304 avis clients
9.4/10

Lors de travaux de rénovation d’un logement, l’un des chantiers les plus importants se situe du côté des fenêtres. En effet, dans certains cas, les déperditions de chaleur via ces dernières peuvent atteindre 25% !  De ce fait, nombreux sont les propriétaires à se lancer dans des travaux d’isolation thermique des fenêtres. La plupart du temps, on s’attelle à un changement complet, d’autant plus que les aides de rénovation sont plutôt intéressantes. Néanmoins, lorsque c’est impossible, des ajustements sont réalisables. On vous explique cela !

Sommaire


    Comment repérer une fenêtre à bonne isolation thermique (Uw, Sw et Tlw) ?

    Lorsque vous devez choisir la meilleure fenêtre en matière d’isolation thermique, sachez qu’il existe des indications pouvant aider à réaliser votre choix. Ainsi, trois indicateurs, appelés coefficients, permettent une lecture rapide des capacités de la fenêtre :

    extension de maison par illiCO travaux
    • Uw : ce coefficient (qui s’exprime en W/m²K) vous indique la déperdition thermique d’une fenêtre. Par conséquent, plus ce Uw est faible, meilleure sera l’isolation de la fenêtre. De nos jours, il est conseillé de s’orienter vers des fenêtres avec un Uw aux alentours de 1 W/m²K, alors que dans les années 1970, ce dernier était plutôt au-dessus des 6 W/m²K ! Cette évolution vous montre à quel point la technologie a avancé, mais aussi que les économies d’énergie prennent une place importante dans le changement des fenêtres.
    • Sw : ce second coefficient permet de retranscrire la transmission lumineuse de la fenêtre. Pour faire simple, le Sw quantifie l’énergie solaire qui peut passer à travers le vitrage. Plus ce dernier est élevé, mieux le soleil chauffera votre intérieur, et moins vous consommerez d’énergie. Plus le Sw est proche de 1, plus la fenêtre est efficace.
    • Tlw : ce dernier coefficient met en avant la transmission lumineuse. Plus ce dernier est proche de 1, mieux la lumière pénètre dans le logement. Ainsi, une fenêtre avec un bon Tlw permettra d’éclairer une pièce plus longtemps et de façon naturelle (économie d’éclairage à la clef).

    D’autres facteurs entrent en compte pour le choix de votre fenêtre à bonne isolation thermique. Par exemple, nous pourrions citer l’étanchéité à l’air (A), à l’eau (E) ou au vent (V). Souvent, pour obtenir la meilleure isolation thermique possible, on s’oriente vers une fenêtre où le A et le V sont les plus élevés possible. L’objectif étant bien entendu de perdre le moins d’air possible dans le logement.


    Quel matériau et quel vitrage pour une bonne isolation thermique d’une fenêtre ?

    extension de maison par l'agence locale illiCO travaux Manosque

    Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le matériau le plus efficace est ici celui qui est bon marché : le PVC ! En effet, en reprenant les critères que nous avons établis dans le paragraphe précédent, on s’aperçoit qu’une bonne fenêtre PVC dispose d’un coefficient UW inférieur à 1,4 W/m²K alors qu’un modèle en bois atteindra au mieux les 1,6 W/m²K et que l’aluminium est bon dernier avec un Uw de 1,8 W/m²K au mieux ! Bref, si vous devez choisir un matériau parmi d’autres, il est conseillé de se tourner vers le PVC.
    Néanmoins, si vous disposez d’un budget suffisant, vous pouvez vous tourner vers l’aluminium désormais : ce matériau est couplé à des rupteurs de ponts thermiques, cela en fait un matériau proche du PVC en matière d’isolation !

    Le second point à prendre en considération est le vitrage de la fenêtre : la meilleure solution reste le double vitrage. La présence de deux vitres permet d’ajouter un gaz isolant entre ces deux dernières : l’argon. Chose impossible avec un simple vitrage. Enfin, il existe également le triple vitrage, mais ce dernier est réservé aux cas extrêmes (phonique, grands froids…). En effet, ce type de vitrage coûte trop cher et peut faire perdre de la luminosité par rapport à un double.

    Le second point à prendre en considération, c’est le vitrage de la fenêtre. la meilleure solution reste le double vitrage. La présence de deux vitres permet d’ajouter un gaz isolant entre ces deux dernières : l’argon. Chose impossible avec un simple vitrage. Enfin, il existe également le triple vitrage, mais ce dernier est réservé aux cas extrêmes (phonique, grands froids…). En effet, ce type de vitrage coûte trop cher et peut faire perdre de la luminosité par rapport à un double.


    Quels sont avantages de réaliser des travaux d’isolation thermique des fenêtres ?

    budget rénovation maison

    La première chose qu’apportent des travaux d’isolation thermique des fenêtres, c’est bien entendu des économies d’énergie, et donc, sur les factures de chauffage ! En effet, la déperdition de chaleur est moindre et ainsi, mécaniquement, l’apport d’énergie via le système de chauffage est moindre.

    Vous gagner également en confort thermique. En effet, avec des fenêtres mal isolées, nous pouvons ressentir une sensation désagréable de froid, alors qu’il fait 20 °C dans la pièce. Avec une bonne isolation thermique, ce problème n’existe plus : la chaleur est homogène et l’humidité pénètre moins dans le logement.

    Enfin, pour certaines habitations, changer ses fenêtres pour une meilleure isolation thermique rime avec isolation acoustique. Même si ce n’est pas forcément le premier but recherché, retirer des fenêtres vétustes pour des neuves apporte souvent une réduction du bruit de l’extérieur. D’ailleurs, des modèles spécifiquement prévus pour cela existent. Bref, remplacer ses fenêtres, c’est bénéficier d’un confort de vie supérieur sur le long terme.


    Comment améliorer l’isolation thermique des fenêtres sans réaliser de travaux ?

    extension de maison par illiCO travaux Montargis

    Parfois, il est impossible de réaliser des travaux d’ampleur pour les fenêtres d’un logement (pour des raisons budgétaires ou dans une location par exemple). Ainsi, il est bon de savoir qu’il existe quelques petites améliorations à faire sans pour autant changer les fenêtres.

    Par exemple, la pose d’un joint isolant entre le dormant et l’ouvrant d’une fenêtre permet de gagner en confort thermique, mais aussi acoustique. Il n’est pas rare qu’une fenêtre se ferme mal quand elle prend de l’âge (le bâti pouvant bouger par exemple), cette technique résout le problème et est facile à mettre en œuvre. À noter : on conseille plutôt de s’orienter vers du caoutchouc, le joint en mousse étant moins efficace bien que bon marché.

    Autre technique d’amélioration de l’isolation thermique : améliorer la vitre en elle-même. Pour cela, poser un survitrage est certainement la solution la plus simple. Pour y parvenir, deux façons de faire se présentent : via un film à appliquer ou une seconde vitre à poser. La plupart du temps, cette seconde solution est plus adaptée, car plus efficace. Néanmoins, la pose d’un film est plus simple et accessible à tous.


    Quels tarifs et quelles aides possibles pour des travaux d’isolation thermique des fenêtres ?

    Il est assez difficile d’établir un budget pour remplacer des fenêtres afin d’améliorer l’isolation thermique. En effet, cela va dépendre de beaucoup de critères, notamment sur la gamme choisie. Globalement, avec la pose, on peut estimer le coût du changement d’une fenêtre entre 150 € et 1 000 €. Encore une fois, il est possible d’avoir bien plus si l’on s’oriente vers des modèles haut de gamme. Néanmoins, vous pouvez obtenir les meilleurs prix pour vos devis avec illiCO travaux : tout a été négocié pour vous !

    De plus, il existe des aides afin de financer ces travaux de rénovation thermique :

    Aides proposées par l'État
    • Jusqu’à 100 € par fenêtre par MaPrimeRénov’
    • La Prime Énergie (ou CEE) dont le montant dépend des revenus (cumulable avec MaPrimeRénov’)
    • La TVA peut être réduite à 5,5% au lieu des 10% si le logement date de plus de deux ans
    • Profiter de l’aide Habiter Mieux de l’ANAH : jusqu’à 50% des travaux peuvent être pris en charge
    • L’éco-prêt à taux zéro : allant jusqu’à 30 000 € sur 15 ans, c’est l’État qui prend en charge les intérêts

    Enfin, nous pourrions même dire que la meilleure aide pour changer les fenêtres d’un logement est certainement celle des économies d’énergie qu’apportent les travaux effectués !

    • Interlocuteur unique

    • Devis négociés

    • Acomptes sécurisés

    • Artisans sélectionnés

    • Accompagnement & Suivi de chantier

    

    Besoin d'un accompagnement pour vos projets travaux ?

    illiCO travaux vous recontacte sous 24h.

    Cochez cette case pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

    * Champs obligatoires

    Nos réalisations

    Toutes nos réalisations