Quand vient la mauvaise saison, on regrette parfois de n’avoir pas mieux supervisé l’isolation de ses fenêtres. Si on habite dans un bâtiment ancien, on se rend parfois compte qu’une fenêtre mal isolée vieillissante génère trop de courants d’air. Heureusement, les produits d’isolation contemporains permettent de remédier facilement à la situation. Votre famille passera ainsi l’hiver au chaud !

Le matériel nécessaire pour calfeutrer une fenêtre mal isolée

  • Des produits de nettoyage
  • Un sèche cheveux
  • Un rasoir droit
  • Des ciseaux
  • Un marteau
  • Un mètre ruban
  • Du joint de calfeutrage – par exemple du joint « à profil en V »
  • Un cutter ou une scie à métaux – en fonction du type de joint choisi

Les étapes du calfeutrage d’une fenêtre mal isolée

1. Lisez bien les instructions du joint que vous utilisez. Tous les types de produits ne se posent pas de la même manière.

2. Nettoyez et dégraissez consciencieusement le pourtour de votre fenêtre. C’est une étape importante, surtout si vous utilisez un joint adhésif.

3. Découpez trois longueurs de joint pour calfeutrer le haut, le bas et le côté ouvrant du dormant. Par sécurité, gardez environ deux centimètres de plus que les mesures de la fenêtre.

4. Ouvrez la fenêtre en grand et posez le joint avec précautions en suivant bien la ligne où vient se placer le châssis quand il est fermé.

5. Fixez le joint – en retirant la bande de protection de l’adhésif ou en clouant la partie adéquate (en fonction du produit).

6. Si nécessaire, ajoutez des morceaux de joints dans les parties encore susceptibles de laisser passer l’air.

Vous savez maintenant comment calfeutrer une fenêtre mal isolée ! Partagez le conseil à vos amis !

Voir plus de conseils