Focus sur les aides de l’Anah en 2019

Dossiers

Focus sur les aides de l’Anah en 2019

05 mai 2019

Après Habiter Mieux, l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) a lancé en début d’année 2019 une nouvelle gamme d’aides plus lisibles baptisées « Habiter sain », « Habiter serein », et « Habiter facile ». Explications.

Habiter Mieux : pour les travaux de rénovation énergétique

En 2019, le programme Habiter Mieux de l’Anah vise à aider les propriétaires occupants à financer des travaux de rénovation énergétique. Deux offres distinctes sont ainsi proposées dans ce cadre : Habiter Mieux sérénité et Habiter Mieux agilité.

Habiter Mieux sérénité

Habiter Mieux sérénité, est à la fois un accompagnement-conseil et une aide financière pour faire un ensemble de travaux capables d’apporter un gain énergétique d’au moins 25 %.

Les conditions d’éligibilité

Pour bénéficier du programme Habiter Mieux sérénité, vous ne devez pas dépasser un certain niveau de ressources fixé par l’Anah. Également, votre logement doit avoir lus de 15 ans à la date où est acceptée la demande d’aide, vous n’avez pas bénéficié d’un PTZ (Prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété) depuis 5 ans.

Dans tous les cas, les travaux ne doivent pas être commencés avant le dépôt de la demande de l’aide. Les travaux doivent être d’un montant minimum de 1 500 € HT, sauf si les ressources du ménage correspondent aux plafonds dits « très modestes » de l’Anah. Dans ce cas aucun minimum n’est exigé.

Le montant de l’aide Habiter Mieux sérénité
  • Pour les demandeurs qui se situent dans la catégorie « ressources très modestes », l’aide Habiter Mieux sérénité correspond à 50 % du montant total des travaux HT plafonnés à 10 000 € maximum. Vous bénéficiez en outre de la prime Habiter Mieux équivalente à 10 % du montant total des travaux HT, dans la limite de 2 000 €.
  • Pour les demandeurs qui se situent dans la catégorie « ressources modestes », l’aide Habiter Mieux sérénité correspond à 35 % du montant total des travaux HT dans la limite de 7 000 € maximum. Vous bénéficiez en outre de la prime Habiter Mieux équivalente à 10 % du montant total des travaux HT, dans la limite de 1 600 €.

À ces sommes s’ajoute dans le cadre de l’accompagnement conseil une aide forfaitaire de l’Anah à hauteur de 573 euros. Vous pouvez aussi bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) et sous certaines conditions de l’Éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

Habitez mieux agilité

Habiter Mieux agilité est une nouvelle aide financière pour faire l’un des trois types de travaux au choix, dans une maison individuelle :

  • Changement de chaudière ou de mode de chauffage,
  • Isolation des murs extérieurs et /ou intérieurs,
  • Isolation des combles aménagés et aménageables.

Les travaux doivent être réalisés obligatoirement par une entreprise ou un artisan qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement).

Les conditions d’éligibilité

Pour bénéficier du programme Habiter Mieux sérénité, vous ne devez pas dépasser un certain niveau de ressources fixé par l’Anah, votre logement doit avoir lus de 15 ans à la date où est acceptée la demande d’aide, vous n’avez pas bénéficié d’un PTZ (Prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété) depuis 5 ans.

Dans tous les cas, les travaux ne doivent pas être commencés avant le dépôt de la demande de l’aide. Les travaux doivent être d’un montant minimum de 1 500 € HT, sauf si les ressources du ménage correspondent aux plafonds dits « très modestes » de l’Anah. Dans ce cas aucun minimum n’est exigé.

Le montant de l’aide Habiter Mieux agilité

Pour les demandeurs qui se situent dans la catégorie « ressources très modestes », l’aide Habiter Mieux agilité correspond à 50 % du montant total des travaux HT dans la limite de 10 000 € maximum.

Pour les demandeurs qui se situent dans la catégorie « ressources modestes », l’aide Habiter Mieux agilité correspond à 35 % du montant total des travaux HT dans la limite de 7 000 € maximum.

Si vous vous situez dans la catégorie « ressources modestes » :

A ces sommes s’ajoute dans le cadre de l’accompagnement conseil une aide forfaitaire de l’Anah à hauteur de 153 euros. Vous pouvez aussi bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) et sous certaines conditions de l’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

Habiter sain et Habiter serein : pour les travaux de mise en sécurité

Lancés en février dernier, les aides Habiter sain et Habiter serein viennent aider les propriétaires occupants dont le logement nécessite des travaux de mise en sécurité et de gain de confort. Les travaux subventionnés concernent notamment les travaux d’installation ou de rénovation de réseaux d’eau, d’électricité ou de gaz, ou de l’installation d’une salle de bain et de toilettes. Le confortement des fondations ou le remplacement d’une toiture peuvent aussi être concernés.

Les conditions d’éligibilité

Pour bénéficier du programme Habiter Mieux sérénité, vous ne devez pas dépasser un certain niveau de ressources fixé par l’Anah, votre logement doit avoir lus de 15 ans à la date où est acceptée la demande d’aide, vous n’avez pas bénéficié d’un PTZ (Prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété) depuis 5 ans.

Dans tous les cas, les travaux ne doivent pas être commencés avant le dépôt de la demande de l’aide. Les travaux doivent être d’un montant minimum de 1 500 € HT, sauf si les ressources du ménage correspondent aux plafonds dits « très modestes » de l’Anah. Dans ce cas aucun minimum n’est exigé.

Le montant des aides Habiter sain et Habiter serein

Le montant de l’aide est de 50 % du montant total des travaux HT dans la limite de 10 000 € maximum pour l’aide Habiter sain et 25 000 € maximum pour l’aide Habiter serein.

A noter : Quand les travaux de rénovation avec Habiter sain ou Habiter serein permettent de faire baisser la consommation énergétique d’un logement d’au moins 25 %, il est possible de cumuler ces aides avec la prime Habiter Mieux. Vous pouvez aussi bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) et sous certaines conditions de l’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

Les aides de l'anah 2019

Habiter facile : pour bien vivre et vieillir chez soi

Quand des travaux d’adaptation sont nécessaires pour bien vivre chez soi le plus longtemps possible, ou en cas de handicap, l’aide Habiter facile vient donner un coup de pouce financier. Cette aide est octroyée pour les travaux qui facilitent la vie au quotidien comme par exemple le remplacement de la baignoire par une douche de plain-pied ou l’installation d’un monte-escalier électrique.

Les conditions d’éligibilité

Pour bénéficier du programme Habiter facile, vous devez être propriétaire occupant de votre logement, ne dépassez pas un certain niveau de ressources. Votre logement doit avoir plus de 15 ans à la date où est acceptée la demande d’aide.

Dans tous les cas, les travaux ne doivent pas être commencés avant le dépôt de la demande de l’aide. Les travaux doivent être d’un montant minimum de 1 500 € HT, sauf si les ressources du ménage correspondent aux plafonds dits « très modestes » de l’Anah. Dans ce cas aucun minimum n’est exigé.

Le montant de l’aide Habiter facile

Pour les demandeurs qui se situent dans la catégorie « ressources très modestes », l’aide Habiter facile correspond à 50 % du montant total des travaux HT dans la limite de 10 000 € maximum.

Pour les demandeurs qui se situent dans la catégorie « ressources modestes », l’aide Habiter facile correspond à 35 % du montant total des travaux HT dans la limite de 7 000 € maximum.

A noter : Quand les travaux d’adaptation d’un logement éligible au programme Habiter facile permettent de faire baisser la consommation énergétique d’un logement d’au moins 25 %, il est possible de cumuler ces aides avec la prime Habiter Mieux. Vous pouvez aussi bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) et sous certaines conditions de l’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

Les aides aux copropriétés

Pour rénover les parties communes d’une copropriété, l’Anah déploie 3 programmes d’aides dédiées :

L’aide directe aux copropriétaires

Accessible individuellement ou dans le cadre d’une demande groupée s’il y a d’autres copropriétaires éligibles, l’aide directe au copropriétaire est identique à l’aide Habiter Mieux (même procédure, même  montant des aides et conditions) mais la demande est simplifiée. L’aide se calcule sur votre quote-part de travaux. Attention, les propriétaires bailleurs qui souhaitent s’associer à une demande groupée doivent signer préalablement un contrat Louer mieux avec l’Anah.

L’aide au syndicat de copropriétaires

L’aide au syndicat de copropriétaires s’adresse d’une part aux syndicats en grande difficulté faisant partie d’un dispositif d’intervention de l’Anah (« Opération programmée »). Et d’autre part, aux copropriétés n’étant pas en difficulté, mais dont l’immeuble nécessite des travaux de mise en accessibilité.

Le montant de l’aide est de 50% du montant total des travaux HT dans la limite de 10 000 € par accès aménagé.

Rénovation énergétique : l’aide Habiter Mieux – Copropriété

Cette aide peut être attribuée au syndicat de copropriétaires pour un programme de travaux permettant un gain énergétique de 35% minimum.

Elle permet de prétendre à une aide jusqu’à 180 € par logement de prise en charge d’une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO). Et jusqu’à 5 250 € par logement pour les travaux de rénovation énergétique.