Avant de réaliser les travaux de fondation de votre maison, il est vital de savoir quel type de fondation vous allez entreprendre. En effet, les fondations doivent être adaptées au sol et au climat. Dans cet article, nous vous proposons de faire le tour des options qui s’offrent à vous.

Avant de choisir le type de fondation : procéder aux études du sol

L’étude géotechnique du sol est une étape importante pour la réalisation d’une bonne fondation. Elle permet non seulement de connaître les caractéristiques du sol, ce qui a un impact conséquent sur le type de fondation qu’il peut supporter et de ne prendre aucun risques dans la construction.

Le choix du type de fondation en fonction du sol

La fondation en rigole est choisie de préférence lorsque le sol est déjà situé à un niveau hors gel et que la construction est d’un poids très important.

D’un autre côté, lorsque le sol est situé à un niveau hors gel et que le bâtiment est plus léger, on recommandera de choisir les semelles filantes, encore appelées semelle plate.

Si le sol se trouve véritablement en dessous du niveau hors gel, il faut utiliser les puits et longrines. Lorsque les longrines sont posées sur du béton, le niveau du sol est plus bas que le niveau hors gel, ce qui demande d’utiliser moins de ressources.

Voir plus de conseils