Rénover un parquet

Rénovation des sols

Rénover un parquet

Votre parquet ancien a perdu son éclat, vous le trouvez terne et usé avec des rayures, mais vous n’avez pas envie de vous en séparer ? Pourquoi ne pas le rénover un parquet et lui accorder une seconde vie ? Mais avant de débuter vos travaux, quelques étapes sont à respecter pour obtenir une rénovation du sol de votre logement à la hauteur de vos envies.
En effet, illiCO travaux vous délivre conseils et astuces pour rénover, entretenir, poncer et même choisir son parquet (essences de bois, finitions, types de parquet…). Découvrez notre guide complet !


Comment rénover un parquet ?

Voici quelques conseils avant de vous lancer dans la réfection d’un parquet pour une rénovation réussi !

+ Le prix de la rénovation de votre sol va varier en fonction du type de parquet que vous voulez installer dans votre maison ou appartement.

Envie d’en savoir plus sur le prix des parquets ?

Faire un diagnostic du sol

Etape importante avant d’entamer votre rénovation, le diagnostic de votre vieux parquet est nécessaire afin de définir les futurs travaux à entreprendre. Un parquet ancien peut présenter de nombreux défauts, comme par exemple :

sol en parquet

Des petits trous dus à des vers,
Des grincements ou la présence de sciure de bois,
Une mauvaise planéité (lames en bois incurvées),
Des lames cassées…

Le ponçage du parquet

sol parquet clair pour cuisine

Comment poncer un parquet ?

Pour poncer efficacement un parquet, vous aurez besoin d’utiliser des machines particulières disponibles dans les magasins de location d’outils.
Une fois que vous êtes outillé, commencez par équiper votre ponceuse d’un papier grossier puis terminez avec une gamme plus fine pour enlever les rayures. Passez ensuite l’aspirateur sur la surface du sol. Une ponceuse bordure spéciale est nécessaire pour atteindre des pièces qui ne peuvent être poncées avec la plus grande machine.

+ Les conseils de nos artisans : les clous ou des agrafes qui dépassent peuvent déchirer les revêtements de la ponceuse. Il est coûteux de les remplacer et les magasins de location facturent souvent un supplément pour le nombre de feuilles utilisées. Examiner la totalité du sol en amont et retirez (ou enfoncez les à fond) tout ce qui pourrait accrocher sur la ponceuse.

Rénover un parquet en remplacent une latte

Les étapes pour remplacer une latte de parquet

1. Repérez la latte qu’il faut remplacer et, à l’aide d’une scie circulaire, réalisez une entaille dans le sens de la longueur en partant du milieu de la latte (en longueur et en largeur) et arrêtez-vous un peu avant la fin.

2. Répétez l’opération à environ 3 ou 4 cm et à l’aide d’un marteau et d’un burin, retirez l’ensemble de la largeur de la lame endommagée avec une inclinaison d’environ  45°.

3. Ceci étant fait, retirez la lame formée par les deux coupes de scie circulaire en faisant levier avec un tournevis plat par exemple. Avec la grande entaille maintenant présente au milieu de la latte à changer, utilisez de nouveau la technique du levier pour retirer les deux parties restantes.

Les côtés de la lame étant peut-être encore collés aux autres lames, utilisez cette technique simple : Commencez par faire levier puis placez une planche de bois le long de la jonction entre la lame à remplacer et celle d’à côté. Au moment où vous sentez que ça force, donnez un coup de marteau sur la planche de bois afin d’accentuer la rupture.

4. Une fois que toute la longueur est faite, plantez le bout de votre tournevis plat dans la lame à remplacer et donnez un coup de marteau sur la partie métallique du tournevis, vers l’intérieur, afin de désolidariser la lame à remplacer du reste.

5. Poncez la nouvelle lame de manière à ce qu’elle s’adapte à l’emplacement. Il ne vous reste plus qu’à encoller la nouvelle lame et à la replacer.


Rénover un parquet et le choix du sol

Moins allergisant que la moquette, plus agréable que le linoléum et le carrelage, le parquet est chaleureux et il fait de plus en plus d’adeptes, dans toutes les pièces de la maison. Sa durée de vie est exceptionnelle et son entretien est simple ! Mais entre stratifié, contrecollé, châtaignier, wengé… comment s’y retrouver ?

Les différents types de parquet

Le parquet massif

Le parquet massif est un revêtement très connu pour son incroyable résistance et sa durabilité (plus de 80 ans). Selon le bois qui le compose, il peut également résister à l’humidité, c’est le cas des parquets en bois exotique.

+ Les avantages du parquet massif

> Bonne capacité thermique et phonique,
> Apport de confort et de chaleur à un habitat,
> Large choix d’aspects,
> Possibilité de le rénover intégralement lorsqu’il s’use.

L’inconvénient du parquet massif

> Sans nul doute son coût, mais vu sa durabilité, il reste un bon investissement.
Si vous souhaitez avoir un parquet de ce type, vous pouvez aussi opter pour le semi-massif, légèrement moins cher.

Le parquet contrecollé

Très bonne alternative au parquet massif, car moins onéreux, le parquet contrecollé a une durée de vie supérieure à 60 ans (s’il est correctement entretenu).

+ Avantages du parquet contrecollé

> Rendu presque similaire au parquet massif,
> Très confortable et chaleureux,
> Grand choix d’aspects et de finitions.

Inconvénient du parquet contrecollé

> Le nombre de rénovations possibles est limité, car l’épaisseur ne le permet pas. Et l’isolation est moins importante que le parquet massif.

Le parquet stratifié

Ce revêtement n’est pas réellement du parquet car il ne contient à proprement dit pas de bois mais il y ressemble beaucoup !
Techniquement la notion de parquet se définit par « un revêtement de sol en bois ou à base de bois dont le parement (couche d’usure) est égal à au moins 2,5 mm d’épaisseur ». Le stratifié est composé d’une couche de papier imitant l’aspect du bois recouverte d’une couche de protection posée sur un support en medium (panneau dérivé du bois). Son principal avantage, outre sa pose relativement aisée car flottante, est son coût : plus de 3 fois moins cher que le parquet classique en moyenne ! 

+ Avantages du parquet contrecollé

> Large choix d’imitation de bois disponible,
> Simple d’entretien,
> Prix très inférieur au parquet en bois.

Inconvénient du parquet contrecollé

> Plus bruyant et fragile, les innovations récentes ont permis de notables améliorations sur ces plans, avec le développement de sous-couches isolant du bruit.


Rénover un parquet : Quel type de pose choisir ?

Trois techniques de pose existent.

1. La pose flottante, unique technique existante pour le stratifié et de plus en plus répandue pour le contrecollé est de lus en plus prisée. Les lames sont dotées d’un système d’assemblage qui permet de simplement les cli pser sans utiliser de colle ou de clous. Le parquet est déposable et réutilisable en cas de déménagement par exemple et peut se poser sur un revêtement déjà existant.

2. La pose collée concerne le parquet massif, mais également le contrecollé. Contrairement à la pose flottante qui relie les lames entre elles, la pose collée relie les lames au support.

3. La pose traditionnelle est la pose clouée qui n’intervient que pour le parquet massif que l’on cloue sur des lambourdes ou un faux plancher. Il est impératif de faire intervenir un spécialiste pour éviter tout problème (grincement, etc.). Cette pose assure une longévité maximale au parquet et évite toute altération au cours du temps.


Renovation parquet : quelle finition choisir pour mon sol ?

> Le parquet ciré est couvert d’une couche ou pellicule dure qui scelle les porosités du bois. Le cirage doit être répété régulièrement pour que son effet persiste.

> Un parquet huilé est imbibé en profondeur par une substance non grasse (contrairement à ce qu’on pourrait croire quand on parle d’huile) qui pénètre les fibres et protège le bois pendant une période donnée. es parquets huilés et cirés sont plus traditionnels mais plus difficiles d’entretien. L’entretien ne peut pas se faire à l’eau et il faut des produits spéciaux en cas de salissures. Des couches supplémentaires sont à prévoir régulièrement. En revanche, l’aspect contemporain et exotique du bois huilé, le fini et l’odeur de la cire sont absolument inimitables.

> La vitrification est, contrairement aux deux autres procédés, un processus permanent. C’est le traitement qui domine de loin sur le marché européen. Il consiste à sceller le bois sous une couche de vernis ou de vitrificateur qui le protège très efficacement. Si le parquet vitrifié est le plus populaire, c’est pour de bonnes raisons. Il est doté de la meilleure résistance, s’entretient simplement et offre des effets finaux variés (satiné, mat, brillant). S’il est endommagé, il peut se poncer.


Rénover un parquet abîmé avec des spécialistes du sol

Le bois est un matériau compliqué à poser et délicat à entretenir. Pour plus de sûreté, faites confiance à un de nos professionnels illiCO travaux pour votre rénovation de parquet. Il saura examiner votre parquet, vous recommander la solution la plus adaptée à votre demande et sélectionner l’artisan le plus adéquat à votre projet.

Quand vous pensez travaux de rénovation de parquet, pensez illiCO travaux !

  • Interlocuteur unique

  • Devis négociés

  • Acomptes sécurisés

  • Artisans sélectionnés

  • Accompagnement & Suivi de chantier

IlliCO travaux vous recommande aussi ...



Un projet travaux ? Demandez vos devis !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Sélectionnez vos travaux * Plusieurs choix possibles

Êtes-vous propriétaire ?
Pour quel type d’habitation ?
Pour quel type de résidence ?

* Champs obligatoires

Inspirez-vous Rejoignez la communauté illiCO travaux

Book de réalisations

Inspirez-vous et découvrez de nombreuses idées pour réaliser vos futurs projets : rénovation, extension, aménagement intérieur et extérieur…

Je visionne en ligne

Book de réalisations