Etude : les Français et l’éco-rénovation

Dossiers

Etude : les Français et l’éco-rénovation

01 août 2019

En mai dernier, une étude Franfinance et CSA levait le voile sur ce que pensent les Français des travaux d’éco-rénovation. Quels sont les travaux réalisés ou projetés ? Pour quel budget ? Seuls ou avec des professionnels de la rénovation ? Tour d’horizon des réponses !

Que pensent les Français de leurs logements ?

Les Français sont plutôt positifs sur les performances énergétiques de leurs logements. 65% des personnes interrogées pensent en effet que leur logement actuel est plutôt bien isolé. Et comme le soulignent les créateurs de cette étude, cette opinion positive est « encore plus marquée chez les séniors. En effet, quel que soit le paramètre étudié, les aînés attribuent de meilleurs résultats à leurs logements que les plus jeunes ». 72% pensent ainsi que leurs logements sont bien isolés.

Interrogés sur la question du logement et du respect de l’environnement, 61% du panel considèrent que leurs logements sont respectueux (71% chez les séniors). Malgré ces bons résultats, 47% des Français considèrent toutefois que leurs logements actuels sont trop dépendants des énergies fossiles (gaz, fioul, etc). « Ce constat concerne plus particulièrement les catégories socio professionnelles les plus faibles (53%) mais également les habitants de certaines régions. De fait, 65% des Français résidant dans le Nord et 63% de ceux habitant dans l’Est trouvent qu’ils consomment trop d’énergies fossiles. »

Par ailleurs, 40% estiment qu’ils consomment trop d’électricité. « Les jeunes sont plus nombreux à partager cette opinion : 53% des 18-24 ans et 52% des 25-34 ans ».

Des améliorations en termes de consommation et d’isolation sont donc perçues par un grand nombre de Français.

Que pensent les Français de l’éco-rénovation ?

Selon les résultats de l’étude Franfinance et CSA, près de 2 Français sur 3 (63%) estiment savoir à quoi correspondent des travaux d’éco-rénovation. Et de fait, 38% des personnes interrogées ont déjà réalisé ce type de travaux. Qui sont ces personnes ? « Il s’agit principalement des plus de 65 ans (56%) et de Français habitant dans une maison individuelle ou un pavillon (50%). »  Parmi ces convaincus, 10% souhaiteraient même en réaliser de nouveaux.

Pourquoi les Français éco-rénovent ?

A 83%, ils ont entrepris des travaux d’éco-rénovation pour faire des économies d’énergie. Les autres motivations évoquées sont respectivement :

  • l’amélioration du confort de vie (65%),
  • la volonté de réduire son impact sur l’environnement (41%),
  • et également, l’augmentation de la valeur de leur patrimoine (31%).

Et quant est-t-il des Français qui n’ont pas encore sauter le pas de l’éco-rénovation ?

20% d’entre eux souhaiteraient le faire. Ce pourcentage grimpe même à 31% pour les 18-24 ans alors qu’ils sont 78% à n’avoir jamais réalisé ce type de travaux !

Quelles sont les motivations de ces Français futurs éco-rénovateurs ?

Elles sont les mêmes que pour ceux l’ayant déjà fait à savoir, en premier lieu de faire des économies d’énergie (83%), puis d’améliorer le confort de vie (57%), et de limiter son impact sur l’environnement (46%).

Le reste du panel, soit 42% des personnes interrogées, qui n’en ont jamais réalisé et ne souhaitent pas le faire ont essentiellement des profils de locataires. Du coup, 38% de ces Français ne souhaitent pas éco-rénover car ils sont locataires et ne souhaitent pas investir dans un logement qui ne leur appartient pas.  « C’est particulièrement vrai pour les 18-24 ans qui sont 65% à partager cette opinion. On note aussi que 18% de ceux qui ne comptent pas réaliser ces travaux sont locataires et pensent ne pas avoir le droit de le faire ! » Par ailleurs, 19% des Français qui ne souhaitent pas faire de travaux d’éco-rénovation pensent qu’ils sont trop chers.

l'éco-rénovation

Que pensent les Français des travaux prioritaires ?

Parmi ceux qui ont déjà réalisé des éco-travaux, le changement des fenêtres reste LA priorité. En effet, 77% des Français l’ont déjà fait ! « Les seniors sont particulièrement attentifs à ce paramètre : 87% des plus de 65 ans ayant réalisé des travaux ont remplacé leurs fenêtres. » Après les fenêtres, les plus hauts scores sont réalisés par l’isolation (intérieure, extérieure, toiture, sol) à hauteur de 73%. Suivent le chauffage (pompe à chaleur, poêle à bois, etc) à 56%, le chauffe-eau à 53% et la ventilation à 44%. La production d’électricité domestique (panneaux solaires…) ferme la marche avec 23%. « Les jeunes adultes accordent plus d’attention aux moyens de production d’électricité domestique (panneaux solaires, éolienne…). A titre d’exemple 44% des 24-34ans ayant réalisé des travaux d’éco-rénovation ont installé ce type d’équipement contre 15% des séniors seulement. »

En terme de saison choisie pour les travaux, tout ce qui touche à l’isolation (intérieur, extérieur, toiture…) est le plus souvent réalisé en été. L’automne est plus la saison à laquelle on change son système de chauffage et son chauffe-eau, et le printemps, ses fenêtres et sa ventilation.

Quel est le budget dépensé par les Français pour leurs éco-travaux ?

Les Français qui ont déjà réalisé des travaux ont dépensé en moyenne :

1 500€ ou moins Entre 1 501€ et 5 000€ Entre 5 001€ et 10 000 € euros Et entre 10 001€ et 20 000 euros 20 000€ ou plus
Fenêtres 12,00% 39,00% 29,00% 17,00% 3,00%
Isolation 31,00% 38,00% 18,00% 9,00% 4,00%
Chauffage 19,00% 42,00% 29,00% 8,00% 3,00%
Chauffe-eau 52,00% 38,00% 8,00% 2,00%
Ventilation 64,00% 28,00% 6,00% 2,00%
Production d’électricité domestique 31,00% 25,00% 18,00% 19,00% 7,00%

Pour les aider dans leurs dépenses, 71% des Français disent connaître la TVA à taux réduit et 23% l’ont déjà utilisée. « Les hommes sont plus concernés, ils sont 27% à avoir déjà eu recours à la TVA à taux réduit contre 19% des femmes ». Suit en seconde position, le chèque énergie connu par 68% des personnes interrogées dont 7% qui l’ont déjà utilisé. Le podium est complété par l’Eco Prêt à Taux 0% : 64% des Français le connaissent, 6% l’utilisent.

Suivent l’exonération de la taxe foncière connue à 44%, utilisée à 5%, les certificats d’économie d’énergie connus à 37%, utilisés à 7%, le programme Habiter mieux de l’Anah, connu à 29%, utilisé à 4%. « Avec seulement 16% des Français au courant de son existence et 3% des Français qui l’utilisent, le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) figure en dernière place du classement. »

Et enfin, pour boucler leurs budgets, 37% des Français seraient prêts à souscrire un crédit à la consommation pour réaliser des travaux d’éco-rénovation.

Les professionnels plébiscités pour les travaux d’éco-rénovation

A la question, à l’avenir, si vous deviez réaliser des travaux d’éco-rénovation, 61% des sondés feraient appel à un professionnel (73% des retraités). Les autres options récoltent largement moins puisqu’en effet, environ 1 Français sur 5 (21%) les réaliserait lui-même si les aménagements ne sont pas trop techniques, et 6% même en cas de travaux complexes. « Les jeunes quant à eux, n’hésiteraient pas à faire appel à leur entourage. 21% des 18-24 ans et 18% des 25-34 ans mobiliseraient leurs proches contre 12% des Français en général. »

Méthodologie

L’étude CSA pour Franfinance a été réalisée sur un échantillon représentatif de la population française soit 1 010 personnes âgées de 18 ans et plus. Données récoltées en avril 2019 via internet.

Quand vous pensez travaux de rénovation, pensez illiCO travaux !



Un projet travaux ? Confiez-nous votre demande !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Cochez cette case pour vous opposer librement à l'utilisation de vos données par illiCO travaux à des fins de prospection commerciale. En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de ce site.

* Champs obligatoires