Solutions pour aménager</br>les combles de sa maison

Travaux de Rénovation

Solutions pour aménager
les combles de sa maison

Quand la famille s’agrandit, que les besoins évoluent et que les envies changent, la maison idéale des premières années peut manquer de place. Si la construction d’une extension classique de plain-pied est souvent possible, parfois, notamment en ville, le terrain trop petit ou trop étroit ne l’autorise pas. Dans ces cas là, il peut être possible d’agrandir par le haut en procédant à l’aménagement des combles. Mais encore faut-il savoir si cela est faisable techniquement et financièrement !

Nous vous proposons de revenir pas à pas sur les 5 étapes successives d’un aménagement de combles réussi :

Vérifier la faisabilité d’aménagement de vos combles
Créer votre plan d’aménagement de combles
Chiffrer le projet d’aménagement de vos combles
Remplir les formalités administratives obligatoires
Les travaux d’aménagement de vos combles pas à pas

Et en complément :

Isolation sous toiture des combles
Prix au m2 et devis pour aménager vos combles
Combles perdus et aménageables : quelles différences ?
Des idées d’aménagement de vos combles
Des astuces pour optimiser l’aménagement de vos combles
4 idées pour des combles confortables


Aménager des combles étape 1 : vérifier la faisabilité d’aménagement

Pour aménager des combles, ceux-ci doivent répondre à des critères de faisabilité comme une hauteur sous plafond suffisante, une pente de toit supérieure à 35°, etc. Si les combles ne sont pas aménageables dans l’état (combles perdus), la solution d’agrandissement devra peut-être passer par une surélévation de la toiture.

Tous les combles ne sont pas aménageables dans l’état ! Le problème le plus souvent rencontré tient à la hauteur sous plafond. Et si la hauteur n’y est pas ? Deux solutions peuvent donc être envisagées : le changement de pente ou la surélévation de toiture.

Définir si les combles sont aménageables

Des combles aménageables présentent trois grandes caractéristiques :

  • une hauteur sous plafond d’un minimum d’1,80 m au milieu du toit sous la faîtière,
  • une pente de toit d’au moins 35°, en-dessous, la toiture est trop plate et ne laisse pas suffisamment de place, sauf si le pied de pente est déjà surélevé,
  • enfin, un espace majoritairement libre de charpente. Certaines charpentes sont enchevêtrées. Elles occupent tout l’espace.

Quand l’un de ces critères n’est pas respecté, les combles sont réputés « perdus ». Bien évidemment, rien n’est définitif dans cette appellation. Cependant, transformer des combles perdus en combles aménageables impose des travaux d’une toute autre ampleur pour un coût beaucoup plus élevé !

Mes combles sont aménageables dans l’état

Quand les combles sont suffisamment dégagés de charpente et également qu’ils laissent apparaître une hauteur sous plafond d’au moins 1,80m au centre du faîtage, ils sont aménageables dans l’état. Cela veut dire quoi ? Qu’en y amenant de l’isolation et de la luminosité, du chauffage et aussi un escalier d’accès, les combles pourront abriter des pièces à vivre sans trop de frais.

aménager un studio sous les combles

Mes combles ne sont pas aménageables dans l’état

Si les combles ne sont pas aménageables dans l’état (combles perdus), deux solutions peuvent être envisagées : le changement de pente et aussi la surélévation de la toiture.

Qu’est-ce qu’un changement de pente ?

Une toiture plate ménage peu de hauteur sous plafond. Un changement de pente de la toiture permet de la rendre plus élancée et donc plus logeable. Cette opération est à faire réaliser par un professionnel. En effet, changer une pente de toiture revient à modifier ou à refaire entièrement la charpente.

Qu’est-ce qu’une surélévation de toiture ?

Quand la toiture est trop basse et qu’elle ne dégage pas suffisamment de place sous plafond, il est possible de procéder à une surélévation de toiture afin de remédier au problème. La surélévation nécessite de faire intervenir un professionnel. Puisqu’en effet, rajouter un étage à une maison revient à rajouter du poids ! Ce poids supplémentaire doit pouvoir être supporté par les fondations et les murs porteurs. Pour vérifier la solidité de la structure, une étude préalable doit être réalisée en amont du projet.


Aménager des combles étape 2, créer votre plan d’aménagement de combles

Pour créer sous les combles, un espace optimisé qui répondra parfaitement à vos besoins, vous aller devoir créer un plan d’aménagement de combles. Ce plan vise à poser votre projet pour mieux en estimer le coût. Quand il est définitif, le plan d’aménagement de combles viendra former le dossier nécessaire aux formalités administratives obligatoires.

Un plan d’aménagement de combles pour quoi faire ?

Votre plan d’aménagement de combles a pour principale finalité de poser votre projet. Afin de voir ce qu’il est possible et pas possible de faire dans l’espace sous combles. Il tient compte des contraintes du lieu (hauteur sous plafond, accès, charpente et pilier, proximité des voisins, orientation de la maison, etc). Et également, dessine dans le détail les pièces à créer.

Selon vos besoins, ces pièces pourront être :

  • une ou plusieurs chambres supplémentaires,
  • une suite parentale,
  • des espaces de détente (salle de jeux, bibliothèque, salle de cinéma, etc),
  • une salle de bains, des toilettes,
  • un bureau.

Dans certains cas, l’aménagement de combles est l’occasion de revoir entièrement la fonction des pièces de la maison, y compris au rez-de-chaussée. En effet, quand l’idée est de créer des chambres à l’étage, les chambres du rez-de-chaussée sont du coup en partie ou totalement libérées. Cela peut permettre de revoir la disposition des pièces du bas pour agrandir le salon par exemple. Bien évidemment, quand tout est amené à changer, le plan d’aménagement de combles devra s’accompagner d’un plan d’aménagement du rez-de-chaussée.

grenier aménagé en bureau avec fenêtre de toit

Les étapes pour créer un plan d’aménagement de combles

Les étapes pour créer un plan d’aménagement de combles sont logiques. Il faut d’abord identifier et placer les éléments contraints pour lesquels il sera difficile de modifier sauf à engager de gros travaux. Ces éléments contraints sont notamment la hauteur sous plafond, les piliers et les charpentes traversantes, les murs mitoyens, les arrivées et évacuations d’eau, l’escalier, l’orientation du toit, etc.

Une fois ces éléments placés sur le plan, il ne reste plus qu’à tester les différentes possibilités de disposition des pièces souhaitées. Généralement, c’est à ce stade de la création du plan que les choses se compliquent. En effet, le plan final doit, autant que possible, trouver le meilleur compromis sur trois grands critères :

  • la luminosité des espaces,
  • la circulation entre les espaces,
  • et également, l’optimisation des aménagements.

Pour cela, il va vous falloir jongler entre les différentes options, en longueur et en largeur, les cloisons pleines et les cloisons verrières, les fenêtres de toit, les portes de communication, etc. L’idée est bien sûr en fin de conception d’éviter les pièces en enfilade qui manquent d’intimité. Ou encore, les pièces trop petites, les pièces trop sombres, etc.

Bien évidemment, la spécificité des combles mansardées avec des hauteurs sous plafond, variables selon que l’on se trouve sous le faîtage ou sur les bords latéraux, complique encore les projections.

Si après bien des tâtonnements vous n’arrivez pas à concilier toutes les contraintes avec vos envies, il ne faut surtout pas hésiter à faire appel à un architecte d’intérieur. Il saura trouver des solutions pratiques auxquelles vous n’aviez pas du temps pensé.

A l’issue de la création du plan, il sera possible d’établir un cahier des charges précis pour chaque poste. Et ainsi interroger les artisans pour obtenir des devis comparables.


Aménager des combles étape 3, chiffrer votre projet d’aménagement

Le chiffrage d’un projet d’aménagement de combles reprend poste par poste les différents travaux définis lors de la création du plan. Réfection du plancher, réparation de la charpente si besoin, isolation, cloisonnement, installation des fenêtres de toit, d’un escalier, révision de l’installation électrique, plomberie, mise en peinture, pose de revêtements de sol, etc. Si vos combles doivent être surélevés pour être aménageables, le chiffrage prendra bien évidemment en compte cet aspect du chantier.

Un cahier des charges pour chiffrer au plus juste votre aménagement de combles

Pour pouvoir interroger simplement les artisans de chaque corps de métier nécessaires à l’aménagement de vos combles, le plus simple est de lister chaque poste dans un cahier des charges. Pourquoi est-ce le plus simple ? Parce chaque artisan pourra ainsi donner son prix pour un travail identique et les comparaisons seront plus faciles. Sur la base du plan, élaboré dans l’étape précédente, il vous faut donc définir pour chaque pièce les interventions de chaque corps de métier et globaliser ensuite la demande pour plus de cohérence.

Les chiffrages à obtenir vont correspondre à :

  • la réfection de la charpente et de la toiture,
  • la reprise des planchers,
  • la reprise des murs et des fondations si nécessaire dans le cadre d’une surélévation,
  • la surélévation le cas échéant,
  • la pose des menuiseries extérieures (fenêtres de toit, verrières),
  • l’isolation thermique et phonique,
  • le revêtement de sol intérieur,
  • les cloisons intérieures,
  • les menuiseries intérieures (escaliers, mezzanines, portes, mais aussi verrières si besoin),
  • la plomberie dans le cas d’une création de salle de bains et/ou d’un WC,
  • l’électricité,
  • la ventilation,
  • la climatisation / le chauffage.

Les artisans correspondants seront respectivement :

  • des charpentiers / menuisiers,
  • des maçons,
  • également, des plaquistes,
  • des électriciens,
  • des plombiers,
  • enfin, des chauffagistes.

aménager ses combles de maisons

Aménagement de combles : une sélection des artisans rigoureuse pour bien comparer

La sélection des artisans qui vont intervenir sur votre chantier doit être réalisée consciencieusement. Pour chacun, vous allez devoir prendre des renseignements sur leurs compétences et références. Il vous faudra également vérifier qu’ils sont à jour au niveau de leurs garanties d’assurance et qu’ils sont disponibles pour intervenir sur votre chantier dans un délai raisonnable.

Ce travail de vérification est fastidieux et répétitif. Il est suivi par des visites en chaîne de chacun des intervenants possibles chez vous pour qu’ils voient de visu ce qu’ils auront à faire.

Sachant qu’il faut interroger au minimum trois à quatre entreprises par spécialité pour vraiment comparer des prix, le défilé va vous occuper pendant plusieurs jours. Bien évidemment, chaque intervenant aura ses idées pour vous proposer des prestations plus complètes, plus qualitatives, etc, ce qui va forcément compliquer la comparaison des offres en bout de chaîne. Cela est d’autant plus vrai si vous n’y connaissez rien en plomberie, charpente, chauffage, etc.

En fin de consultation, le choix entre les différents intervenants ne se fera pas seulement sur le prix mais aussi sur d’autres critères comme la qualité de la prestation, les disponibilités d’intervention. Un équilibre délicat s’il en est.

Bon à savoir : Pour les extensions de moins de 50 m2, l’isolation RT2012 par élément est obligatoire. Si votre extension est d’une superficie variant de 50 à 100 m2, c’est la réglementation thermique pour le neuf (RT 2012) qui s’applique. Au-delà de 100 m2, l’extension est considérée comme une construction neuve. Et à ce titre, elle doit respecter la réglementation thermique pour le neuf (RT 2012).

aménager vos combles style moderne

Quelles aides et subventions pour un aménagement de combles ?

Aménager des combles signifie que vous allez faire un vrai travail d’isolation sur la toiture. Ce renforcement de l’isolation fait l’objet de mesures spécifiques dans le cadre de la transition énergétique. En effet, isoler une toiture permet de faire des économies non négligeables de chauffage. Selon l’Ademe, une toiture mal isolée compte pour 30 à 35% des déperditions de chaleur dans une maison ! A l’heure du chiffrage, cette économie substantielle à l’utilisation doit à l’évidence vous inciter à peaufiner l’isolation de vos combles. Cela est d’autant plus vrai que le coût de cette isolation sera pris en charge en partie par des subventions de l’Anah, mais aussi par le crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) dès lors que vous faites appel à une entreprise certifiée RGE (Reconnu garant de l’environnement). Les mêmes conditions sont exigées pour bénéficier de subventions pour les fenêtres de toit.

Pour vous aider dans vos travaux, sachez que l’aménagement de combles est également éligible à la TVA réduite si la maison à plus de 2 ans, et au Crédit à Taux Zéro.


Aménager des combles : étape 4, remplir les formalités administratives obligatoires

L’aménagement de combles est soumis selon les cas à une déclaration préalable de travaux ou à un permis de construire. La nature de la formalité à accomplir dépend du nombre de mètres carrés habitables créé mais aussi s’il y a modification ou pas de l’aspect extérieur de la maison. Dans tous les cas, si vous faites installer des fenêtres de toit vous devrez respecter la législation concernant les vues sur le voisinage.

Déclaration de travaux ou permis de construire pour un aménagement de combles ?

L’aménagement de combles est soumis à formalités puisqu’il amène à créer une surface de plancher nouvelle. Selon la surface créée, les travaux seront soumis à déclaration préalable ou à permis de construire.

Vous souhaitez transformer votre vieux grenier en pièces à vivre ? Créer une suite parentale sous les combles ou une salle de jeux pour les enfants ? Selon votre projet, l’aménagement de combles nécessitera des formalités plus ou moins complexes.


Aménagement de combles, que dit la loi ?

Les formalités à remplir dans le cadre d’un aménagement de combles dépendent de la nature des travaux.

Les travaux non soumis à formalités

Aucune formalité n’est nécessaire lorsque les aménagements ne modifient que l’intérieur du logement, sans création de surface de plancher. Cela est notamment le cas lorsque vous créez un escalier plus confortable pour accéder aux combles, érigez des séparations, installez une salle de bain dans des combles déjà aménagés, etc…

Les travaux soumis à déclaration préalable

Une déclaration de travaux est obligatoire quand les travaux amènent à modifier l’aspect extérieur de la maison. Comme notamment dans le cas de la création de fenêtres de toit ou de la pose d’un Velux®, la création d’un chien assis, etc…

Par exemple, si vous souhaitez poser une porte verrière ou une cloison pour délimiter plusieurs espaces, vous pouvez le faire directement. Le changement d’escalier ne prévoit pas de nouvelle trémie ? Vous pouvez lancer les travaux sans autorisation. Tant que vous ne percez pas de nouvelles ouvertures sur le toit, vous pouvez également changer vos fenêtres de toit ou lucarnes sans démarche particulière. Lors d’une création d’une suite parentale avec un coin douche ou si vous souhaitez créer une salle de bain dans des combles déjà aménagés, aucun souci. Vous pouvez le faire, une fois la solidité de votre plancher vérifié… et le circuit d’eau rallongé sous le toit. démarches aménagement combles

Une déclaration de travaux est également nécessaire quand, par l’aménagement des combles, vous créez une surface de plancher supplémentaire dans la limite de 20 m2.

La surface de plancher créée est calculée uniquement sur les espaces affichant une hauteur sous plafond de 1,80 m. Dans un espace mansardé, seuls les espaces situés au centre de la charpente, sous la faîtière, sont ainsi comptabilisés.

Faut il un permis de construire pour l'aménagement de combles

Les travaux soumis à permis de construire

Un permis de construire est obligatoire quand les travaux d’aménagement de combles sont précédés d’une surélévation de toit ou d’un changement de pente.

Un permis de construire est également nécessaire dès lors que la surface de plancher supplémentaire créée est supérieure à 20 m2.

Cas particulier : quand l’aménagement de combles se situe en zone Urbaine d’une commune soumise à un Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou un Plan d’Occupation des Sols (POS), l’obligation d’un permis de construire n’est plus de 20 m2 mais de 40 m2. Ceci étant, si une fois les combles aménagés, la surface de plancher totale de la maison dépasse 150 m2, un permis de construire est obligatoire pour toute création supérieure à 20 m2. Dans ce cas, le projet oblige à recourir à un architecte (article R. 421-14 du Code de l’urbanisme).

Un aménagement de combles crée de la surface de plancher en plus. C’est en fonction de cette surface créée, et de la surface totale de la maison après travaux, que s’établit la nature des formalités administratives obligatoires.

De manière générale, une déclaration préalable de travaux suffit pour :

  • les travaux qui créent entre 5 et 40 mètres carrés de surface de plancher supplémentaires,
  • les travaux qui entraînent une modification extérieure de la toiture tels que la pose de fenêtres de toit.

Au-delà de 40 m2 de surface de plancher créée, une demande de permis de construire est obligatoire.

Bon à savoir : La surface de plancher créée est calculée uniquement sur les espaces affichant une hauteur sous plafond de 1,80 m. Dans un espace mansardé, seuls les espaces situés au centre de la charpente, sous la faîtière, sont ainsi comptabilisés.

aménager ses combles en chambre

Quels sont les documents nécessaires pour un aménagement de combles ?

Vous avez une déclaration préalable de travaux à déposer pour un aménagement de combles ? Votre dossier doit impérativement comporter :

  • un plan de situation,
  • un plan des façades et toitures avant travaux ainsi qu’une simulation de ces mêmes plans après travaux,
  • une photographie de l’environnement de la maison (proche et lointain),
  • le formulaire de déclaration préalable dûment complété.

Si vous avez une demande permis de construire à déposer pour un aménagement de combles, votre dossier doit impérativement comporter :

  • un plan de situation,
  • un plan de masse,
  • également, un plan de coupe,
  • une notice présentant le projet,
  • le plan des façades et des toitures avant et après travaux,
  • des photographies du bien dans son environnement proche et lointain,
  • le formulaire de permis de construire dûment complété.

Si votre bien est situé en zone bâtiments de France (moins de 500 mètres d’un site classé tel qu’un monument historique, un parc national ou une réserve naturelle), votre demande devra nécessairement être validée par l’Architecte des Bâtiments de France (ABF).

Vue sur le voisinage, que dit la loi ?

Souvent l’aménagement de combles s’accompagne de la création d’ouvertures nouvelles sur le toit. Ces fenêtres de toit sont considérées comme des fenêtres traditionnelles. Elles sont donc soumises aux mêmes règles en matière de vue sur le voisinage (articles 675 à 680 du Code civil).

Ces règles imposent des distances minimales à respecter entre l’extérieur de l’ouverture créée et la limite du terrain voisin :

  • 1,9 m en cas de vue directe,
  • 0,6 m en cas de vue oblique.

Attention : certaines communes dotées d’un plan local d’urbanisme (PLU) imposent des distances plus importantes en matière de vue chez les voisins. Pour être sûr de votre bon droit, renseignez-vous auprès de votre mairie.

Quand la fenêtre de toit donne chez les voisins mais qu’elle ne laisse passer que la lumière (châssis fixe, verre opaque, verre translucide avec treillis), elle doit être placée :

  • à au moins 2,6 mètres au-dessus du plancher si c’est au rez-de-chaussée,
  • à au moins 1,9 mètre au-dessus du plancher pour les étages supérieurs.

Quand la fenêtre de toit ne donne sur aucun voisin (vue sur le ciel, sur un toit fermé, un mur), les règles de distance ne s’appliquent pas.

Votre aménagement de combles s’accompagne de la création d’ouvertures nouvelles sur le toit ? Vous allez devoir respecter les règles en matière de vue sur le voisinage (articles 675 à 680 du Code civil). Que dit la loi ?

Elle impose des distances minimales à respecter entre l’extérieur de l’ouverture créée et la limite du terrain voisin. Ces distances sont de respectivement 1,9 m en cas de vue directe et 0,6 m en cas de vue oblique. Quand la fenêtre de toit donne chez les voisins mais qu’elle ne laisse passer que la lumière (châssis fixe, verre opaque, verre translucide avec treillis), elle doit être placée à au moins 2,6 mètres au-dessus du plancher si c’est au rez-de-chaussée, et à au moins 1,9 mètre au-dessus du plancher pour les étages supérieurs. Quand la fenêtre de toit ne donne sur aucun voisin (vue sur le ciel, sur un toit fermé, un mur), les règles de distance ne s’appliquent pas.

A noter : certaines communes imposent des distances supérieures à la règle générale. Pour être sûr de votre bon droit, renseignez-vous auprès de votre mairie.

aménager ses combles en studio


Aménager des combles : étape 5, les travaux d’aménagement pas à pas

Quand vous avez reçu l’aval de l’administration pour votre projet d’aménagement de combles, les travaux peuvent commencer. Quelles sont les étapes ? Dans l’ordre : vérification et réparation des planchers et de la toiture, pose des fenêtres de toit, isolation et doublage des rampants, électricité et plomberie, pose d’un escalier, cloisonnement des espaces, installation du chauffage, pose des revêtements des sols et des murs.

Aménagement des combles : la toiture

Avant tout aménagement des combles, une vérification complète de la toiture s’impose. Chaque élément de la charpente doit être inspecté afin d’y traquer d’éventuelles traces d’humidité. Une attention toute particulière doit être également accordée aux insectes xylophages et aux champignons de type mérule. Quand la maison est ancienne, le temps peut aussi avoir détérioré des éléments de la charpente ou le revêtement de couverture (tuiles poreuses, ardoises déplacées ou cassées, etc). En cas de doute, mieux vaut faire intervenir un spécialiste qui saura poser un diagnostic sûr de l’état de la toiture.

Aménagement des combles : les planchers

Les planchers des greniers sont souvent abîmés par le temps ou l’humidité. Si cela ne pose pas vraiment de problème quand les combles sont inutilisés, quand les planchers doivent supporter des allers venus incessantes, c’est une toute autre histoire ! Toute la surface de plancher doit donc être vérifiée et renforcer si besoin. Les lames qui sont trop abîmées doivent impérativement être remplacées.

Aménagement des combles : les fenêtres de toit

En fonction de l’aménagement prévu, des fenêtres de toit vont être installées. Idéalement, les fenêtres de toit représentent un sixième de la surface des combles. Afin de bénéficier du meilleur éclairage dans vos combles, il vaut mieux utiliser plusieurs petites fenêtres placées à des endroits stratégiques plutôt qu’une seule et grande fenêtre. Plus la pente est faible, plus la fenêtre doit être haute afin d’ouvrir l’angle d’éclairement. Dans tous les cas, mieux vaut surdimensionner la taille des fenêtres, voire juxtaposer plusieurs fenêtres pour créer une verrière. On n’a jamais trop de lumière dans une pièce !

luminosité sous les combles avec des fenêtres de toit

Aménagement des combles : l’isolation

Les combles aménagés nécessitent d’être bien isolés pour être confortables. Trois grandes techniques sont utilisées pour isoler des combles :

  • La méthode traditionnelle entre chevrons : l’isolant en rouleau ou en panneau est installé entre les chevrons avec ou sans écran pare vapeur. Quand vous prévoyez un pare vapeur, la pose se fait sur une épaisseur au maximum égale à l’épaisseur des chevrons. Quand vous ne prévoyez pas de pare vapeur, l’isolation est moins épaisse de 2 cm pour ménager une lame d’air.
  • La méthode bicouche : cette méthode reprend la méthode traditionnelle et ajoute une deuxième couche installée sur des fourrures fixées à des suspentes. Cette méthode apporte un vrai confort d’isolation thermique et également phonique.
  • La méthode par Sarking : cette méthode consiste à isoler par l’extérieur sur les chevrons et sous le matériau de couverture. Cette méthode permet de conserver une hauteur sous plafond pleine puisque l’isolation passe par l’extérieur. Attention toutefois, la méthode par Sarking coûte notablement plus cher que l’isolation par l’intérieur.

A l’issue de l’isolation, un doublage des parois est réalisé en placo-plâtre pour plus de simplicité d’aménagement et aussi de décoration.

Aménagement des combles : l’électricité et la plomberie

Prises électriques, interrupteurs, douilles de plafond ou appliques, prises téléphoniques si nécessaire, dans un grenier, toute l’installation électrique est à créer. Les câbles d’alimentation sont souvent passés dans les murs de doublage pour plus de discrétion. En termes de plomberie, les raccordements avec l’étage inférieur d’arrivée d’eau et d’évacuation sont aussi à créer.

Aménagement des combles : l’escalier

Le choix du type d’escalier et de son emplacement est crucial dans un projet d’aménagement de combles. En effet, certains escaliers sont plus confortables (escaliers droits ou à quart tournant) que d’autres (échelle de meunier, hélicoïdal). En général, plus l’escalier est confortable à l’usage et plus il prend de place au sol. L’emplacement de l’escalier doit être bien réfléchi en amont pour optimiser l’espace au rez-de-chaussée et à l’étage. Des aménagements sur-mesure peuvent être installés sous l’escalier pour gagner en rangements sans perdre de place.

Aménagement des combles : le cloisonnement

Dès lors que le plancher est opérationnel et que l’isolation est terminée, le cloisonnement peut commencer. Dans la très grande majorité des cas, les cloisons sont réalisées en placo-plâtre montées sur des rails métalliques. Chaque cloison fait l’objet d’une isolation phonique adéquate pour préserver l’intimité de chaque pièce. Dans les pièces humides (salle de bains, salle d’eau), le placo est à choisir en hydrofuge bien sûr. Les portes de communication sont installées à suivre.

aménager vos combles

Aménagement des combles : le chauffage et la ventilation

Pour un maximum de confort sous les toits, outre une bonne isolation, il faut également penser au chauffage et à la ventilation.

En matière de chauffage, le plus simple est souvent d’installer des radiateurs électriques de nouvelle génération plus économes que les anciens. Quand la maison est équipée d’un système de chauffage central, il est parfois possible de « rallonger » l’installation jusque sous les combles, mais l’opération coûte souvent plus cher que d’opter pour une solution électrique.

En matière de ventilation, surtout quand les combles accueillent des pièces d’eau, il est nécessaire de faire installer soit une VMC simple flux soit un double flux.

Grenier amélioré, chambre d’ami, bureau pour travailler au calme, suite parentale avec salle de bain… en fonction de l’usage que vous allez avoir de vos combles aménagés, la solution de chauffage varie. Vous ne chaufferez pas de la même manière une pièce dont l’usage est quotidien ou au contraire ponctuel.

Dans tous les cas, une isolation optimisée et une bonne ventilation dès le lancement du chantier d’aménagement de combles vont vous garantir des économies sur votre facture globale.

isolation des combles

Chauffage dans les combles : bien évaluer le volume à chauffer !

Par définition, les combles présentent un volume atypique puisqu’ils sont sous les pentes de votre toiture. Il est essentiel de faire calculer votre besoin de surface à chauffer en m3 par un professionnel pour ensuite choisir le système de chauffage le plus adapté à vos combles.

Bon à savoir : la chaleur de votre habitation montant, vos combles bien isolés seront une pièce facile à chauffer car elle bénéficiera déjà partiellement de la chaleur de votre maison.

les combles

Chauffage dans les combles : prolonger le système actuel de chauffage ou installer un système complémentaire ?

A première vue, prolonger le système de chauffage existant vous semble la meilleure solution.

  • Mais votre système actuel peut-il supporter une hausse de production énergétique ?
  • La tuyauterie en place est-elle compatible avec un prolongement dans les combles ?
  • Les raccordements nécessaires ne seront-il pas plus coûteux qu’un nouveau système indépendant sous les toits ?
  • Le système actuel répond-il à votre besoin spécifique de chauffage dans les combles ?

A côté d’un prolongement de votre installation actuelle de chauffage ou de la pose d’un système indépendant, il existe aussi la possibilité de poser un plancher chauffant ou des plinthes chauffantes… des solutions innovantes à prendre en considération lors de vos travaux d’aménagement des combles.

Aménagement des combles : les finitions (revêtements des sols et des murs)

L’ultime étape de l’aménagement de combles consiste à s’occuper des finitions. Selon l’utilisation des pièces (chambres, bureau, salle d’eau), vous opterez pour des revêtements de sol adaptés comme le PVC, le parquet, le jonc de mer, le carrelage, etc. Pour les revêtements de murs, le plus souvent il s’agit d’une mise en peinture du placo-plâtre, mais il est aussi possible de créer des ambiances particulières avec des lés de papiers peints voire des fresques. Dans les espaces mansardés sous combles, il est souvent nécessaire de faire réaliser des rangements sur-mesure qui peuvent, le cas échéant, être intégrés dans les doublages et les cloisons.

Avantages et inconvénients dans un aménagement de combles ?

L’aménagement ou la rénovation des combles de sa maison font partie des chantiers prioritaires dans une maison lorsque vous souhaitez faire des économies d’énergie ou gagner en confort.

Aménager ses combles, qu’ils soient des combles aménageables ou des combles perdus avec une hauteur sous plafond suffisante, permet de créer un nouvel espace de vie dans votre maison, tout en valorisant votre habitation pour la revente.

La rénovation avec aménagement des combles répond souvent à un projet familial : la famille s’agrandit, les grands-parents font des séjours prolongés chez vous, votre adolescent cherche un peu d’autonomie, etc. Plutôt que d’envisager une extension de maison, l’aménagement des combles non utilisés s’avère une solution judicieuse.

La rénovation comme l’aménagement des combles intervient aussi dans le cadre d’un projet global d’isolation d’une maison. Le bouquet de travaux énergétiques qui permet de bénéficier de certaines subventions ou aides intègre ainsi l’isolation des combles, le changement des ouvertures. Le cas échéant, il peut intégrer une isolation des murs, le changement de mode de chauffage, etc.

Gagner de la place dans sa maison en aménageant les combles.

Quand la place manque dans une maison et qu’une extension horizontale est impossible du fait d’un terrain trop petit, une surface habitable supplémentaire peut être libérée et aménagée sous les combles. De nombreux projets peuvent ainsi prendre vie sous la toiture :

  • Réaliser une suite parentale,
  • Convertir le grenier en étage réservé aux enfants,
  • Créer un bureau ou une chambre d’amis,
  • Aménager une salle de jeux,
  • Créer un studio indépendant, etc…

travaux aménagement de combles en salon

La question de la surélévation de la toiture

Généralement, ce projet nécessite de disposer d’une hauteur sous toiture suffisante. Mais il est parfois possible quand les combles sont trop bas, de surélever la toiture pour gagner de la hauteur.

Attention toutefois, la surélévation de toiture obéit à des contraintes techniques complexes. Accompagné par un professionnel illiCO travaux, il faudra vous assurer que la structure de la maison accepte une charge supplémentaire. La pose d’IPN dans les cloisons pourrait aussi être indispensable pour assurer la rigidité du futur plancher de vos combles, etc.

Avant toute surélévation de la toiture, il est essentiel de consulter les règlements d’urbanisme et de construction auprès de votre Mairie.

Isoler ses combles pour faire des économies d’énergie

Le phénomène physique est bien connu : la chaleur monte, et lorsque rien ne retient cette chaleur sous le toit au niveau des combles, elle est perdue.

Selon les estimations des experts de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), le simple fait d’isoler ses combles permet de réaliser de 25 à 30 % d’économie d’énergie. C’est bien plus que changer ses fenêtres (10 à 15 %), ou encore d’isoler son plancher (7 à 10 %) ou ses murs (20 à 25 %).

Pour faire des économies d’énergie conséquentes, l’isolation des combles est un chantier prioritaire. Lors de la phase de réflexion sur votre projet de rénovation de combles, la question de l’isolation énergétique est essentielle. La réalisation d’un diagnostic de performance énergétique de l’existant vous permettra de bien évaluer vos besoins pour optimiser l’isolation de vos combles et de la toiture.

Pour isoler vos combles, de nombreuses techniques et matériaux sont utilisés :

  • La laine de verre ou laine de roche en rouleau,
  • Les panneaux de polystyrène expansé ou extrudé,
  • Le polyuréthane,
  • La perlite expansée,
  • La laine de bois,
  • Le liège expansé,
  • La laine de mouton.

D’une manière générale, les isolants naturels et écologiques gagnent en performance pour un prix en baisse.

isolation de combles perdus


Pourquoi faire une isolation sous toiture ?

Avant d’entamer les travaux d’aménagement, avez-vous prévu de réaliser une isolation des combles et de la sous-toiture ? Cette étape de travaux ne doit pas être négligée, si vous souhaitez obtenir un confort thermique optimal en hiver, mais aussi en été. L’isolation sous toiture est une des techniques qui consiste à isoler ses combles. L’isolation sous toiture permet de supprimer les ponts thermiques et ainsi de réaliser des économies d’énergie. Quand on sait que la toiture représente 30% de déperdition de chaleur dans une maison, isoler sa toiture devient indispensable économiquement. L’isolation sous toiture est idéale si vous souhaitez procéder à l’aménagement des combles de votre habitation. En revanche, si vous ne désirez pas les agencer, il est inutile de pratiquer l’isolation sous toiture. En effet, d’autres solutions plus économiques existent pour une simple isolation des combles (isolation par soufflage, par déroulage…)

Comment réussir son isolation sous toiture ?

Contrôler votre charpente

Avant d’entamer vos d’isolation sous toiture, il faut vérifier l’état de votre charpente. Poser un isolant sur une structure non saine détériorera les propriétés isolantes de votre installation.

Détectez les zones endommagées, en raison de l’humidité (moisissures, champignons) ou des insectes (trous, sciures de bois…). Ainsi, vous pourrez régler tous les problèmes de votre charpente (consolidation, remplacement, traitement anti-insecte…), avant de poser l’isolant, afin d’obtenir une isolation durable. Si vous avez des doutes sur l’état de votre charpente, faites réaliser un diagnostic par un professionnel, il sera le plus à même pour détecter les faiblesses de votre charpente.

Choisissez le bon isolant pour l’hiver et pour l’été.

Pour une isolation optimale, le choix d’un isolant tel que la laine de verre, la lame de roche, la laine de bois… s’avère idéal. Les isolants à base de fibre végétale comme le lin, le chanvre, la laine de bois ou la ouate sont idéaux pour une isolation thermique en hiver, mais surtout en été contrairement aux isolants minéraux. Par exemple, les isolants naturels comme BiofibTrio sont étudiés pour apporter ce confort d’isolation en été et en hiver, mais aussi une isolation acoustique. Pour respecter la norme RT2012, choisissez une épaisseur d’isolant assez importante, et en rapport avec le coefficient thermique souhaité. afin d’obtenir un confort thermique parfait !

Les aides et subventions pour vos travaux d’isolation sous toiture

Depuis quelques années, l’État favorise les travaux de rénovation énergétique en accordant des aides et des subventions. Afin de bénéficier de ces aides, pour réaliser votre isolation sous toiture, évitez d’utiliser des isolants minces. Si le coefficient thermique du matériau est trop faible, vous ne pourrez pas obtenir de soutien de la part de l’État ou de collectivités territoriales.


Prix au m2 et devis pour un aménagement de combles

Le coût de votre rénovation va dépendre de la configuration actuelle de vos combles, de la superficie à aménager, des installations à y mettre (électricité, chauffage, eau), des matériaux choisis. Pensez également à la pose d’une ou plusieurs fenêtres de toit pour une luminosité au top, et une ventilation naturelle.

Notamment le prix de votre aménagement de combles va dépendre de l’état de votre toiture, de l’état de votre plancher, de l’état de votre isolation actuelle si celle-ci existe, du types de finitions pour lesquelles vous opterez.

Globalement, comptez de 600 à 2 000€/m2 pour aménager vos combles. Par exemple, pour l’achat de l’isolant, les tarifs varient de 50 à 150€/m2, selon le matériau utilisé. Comptez entre 50 et 100 €/m2 pour une isolation par l’intérieur et 100 à 150 €/m2 pour une isolation par l’extérieur.

Le coût de la création d’une trémie pour accéder aisément aux combles débute à 300 €/m2 et varie fortement en fonction de l’escalier choisi (forme et matériau).
Le prix d’une fenêtre de toit va de 500 à 2 000 €, pose incluse.

Aides financières

Avant de vous débuter vos travaux d’aménagement de vos combles, ne perdez pas de vue que l’isolation des combles vous permet de faire de belles économies sur votre facture de chauffage, celà peut aller jusque 30%. Il existe des aides financières pour vous permettre de gagner en confort thermique telles que le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), l’Anah, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), des aides sous conditions pour isoler vos combles à étudier.

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à nous contacter et à nous demander votre devis pour l’aménagement de combles.

aménager vos combles en suite parentale


Combles perdus et combles aménageables : quelles différences ?

Les combles, aussi appelés greniers ou encore faux greniers, correspondent à l’espace situé entre la toiture et le dernier plancher d’un logement. Cet espace est, selon les cas, dit perdu ou aménageable. Quelles différences entre les deux ? Explications.

Les combles ?

Les combles dans une maison occupent l’espace laissé libre entre la toiture et le dernier plancher de la maison. Elles désignent de fait le grenier, qui peut, selon les cas, être aménageable ou pas.

Dans tous les cas, et même si l’aménagement est délicat, les combles doivent prioritairement être isolés. Afin de gagner en confort et faire baisser la note de chauffage.

Il existe deux types de combles, les combles perdus et aussi les combles aménageables.

Les combles perdus

Les combles dits « perdus » sont des combles où il est impossible d’envisager un aménagement en l’état pour trois principales raisons :

  • La hauteur sous plafond est insuffisante : Pour être aménagés en pièces de vie supplémentaires habitables, les combles doivent présentés en leur milieu, une hauteur sous plafond d’au minimum 1,80 m. En-dessous de cette hauteur, l’espace ne peut être considéré comme habitable.
  • La charpente prend trop de place : Selon le type de toiture, la charpente est trop encombrante pour imaginer un aménagement. L’enchevêtrement des fermettes de la charpente est un écueil technique majeur à l’aménagement des combles.
  • La pente du toit est insuffisante : Une toiture plate, dont le degré d’inclinaison est de moins de 30°, empêche d’aménager l’espace des combles.

A noter : Certains combles perdus trop bas de plafond pour être considérés comme habitables peuvent gagner de la hauteur en procédant à une surélévation du toit.

Les combles aménageables

Les combles dits « aménageables » sont des combles où il est possible avec quelques modifications de créer des espaces de vie supplémentaires dans la maison.

Pour être aménageables, les combles doivent donc être :

  • Libres en grande partie de charpente : L’espace dégagé doit être suffisant pour circuler. Les poutres sont là pour amener du cachet.
  • La hauteur au centre doit être suffisante : Généralement, des combles pour être habitables doivent afficher une hauteur au centre d’au moins 1,80 m pour pouvoir y tenir debout.
  • La pente du toit doit être supérieure à 30°.
  • Enfin, un accès peut être aménagé venant de l’étage inférieur.

Quelques idées d’aménagement de vos combles

Vous allez prochainement aménager vos combles. Pour vous inspirer, illiCO travaux vous donne quelques idées d’aménagement de combles. Bureau, suite parentale ou salon… tout est permis !

Des rangements optimisés dans les combles

Souvent, les combles offrent de gros volumes disponibles en sous-pentes, peu ou pas exploités. Lors de l’aménagement de vos combles, misez sur le travail d’un menuisier pour des rangements sur-mesure. Rien de tel que le savoir-faire d’un professionnel.

Combles : une suite parentale pour une intimité retrouvée

Avec la naissance de votre enfant, ce dernier investit de plus en plus votre chambre comme sa salle de jeux, au fil des mois. L’aménagement de vos combles peut être l’occasion de modifier les habitudes familiales, et de vous créer un cocon réservé aux parents, sous le toit ! Idéalement, votre suite parentale comprend un espace « nuit » mais aussi un large dressing et une salle de bain pour des moments de bien-être déconnectés du reste de la maison.

Rénovation salle de bain 0803

Une salle de jeux pour que chacun vive sa passion !

A l’inverse, vous pouvez miser sur des combles aménagés pour le plaisir de tous : un coin Home cinéma pour votre ado fan de 7eme Art, un espace jeux pour les plus jeunes et leurs constructions improbables, une bibliothèque avec un beau canapé pour lire le soir, etc.

Indispensable : pour que chacun s’y retrouve, jouez sur la mise en place de cloisons ou de portes verrières.

Un salon pour recevoir les amis

Original, vous pouvez créer un salon cosy pour recevoir vos amis dans vos combles aménagés. Optez pour de grandes ouvertures pour un maximum de lumière dans votre salon. Une fois la nuit tombée, la voûte céleste sera un spectacle incroyable pour vos amis… si le ciel est dégagé.

Astuce : valorisez les éléments de bois de votre charpente pour donner du cachet à votre salon.

aménager vos combles en salon

Un bureau au calme dans les combles

Quoi de mieux que de s’isoler pour bien travailler ? Si vous êtes travailleurs indépendants ou en télétravail ponctuel, vous serez heureux de disposer d’un bureau dédié à vos activités professionnelles. Sous le toit, éclairés par la lumière naturelle, vous vous installez à votre bureau pour travailler tranquillement, et également profitez des sous-pentes pour archiver vos dossiers.


Des astuces pour optimiser l’aménagement de vos combles

Vous allez vous lancer dans l’aménagement de vos combles. Pour un confort maximum, suivez les conseils des experts illiCO travaux !

Aménager des combles implique une approche spécifique dans la mesure où la pente de la toiture va influer sur l’espace intérieur. Dans la partie la plus haute de vos pièces sous le toit, vous aurez un minimum d’1,80 m sous plafond. Cela permet à la plupart des adultes de circuler sans se cogner la tête ! Dans les parties en soupente, vous devrez user d’astuces pour optimiser ces espaces tronqués en hauteur.

Installez des placards sous rampants

Que d’espaces perdus en soupente ! Pour profiter pleinement de vos combles, aménagez les sous pentes en placards et étagères sur-mesure. Cela a deux avantages :

  • Visuellement, vous diminuez l’impression d’un espace qui se réduit en hauteur,
  • Vous investissez des mètres carrés dans lesquels des meubles standards ne peuvent pas prendre place.

Quels meubles pour les soupentes des combles ?

Il est aisé de glisser sous les pentes du toit un petit bureau, une commode, une tête de lit ou un fauteuil si vous bénéficiez d’au moins 90 cm de hauteur. Par contre, au niveau de la profondeur, cela implique de faire l’impasse sur de l’espace pourtant utile.

Faut il un permis de construire pour l'aménagement de combles

L’idéal est de faire des meubles sur mesure, directement intégrés dans vos combles, et exploitant l’ensemble de la hauteur et de la profondeur. Astuce : au centre du pignon, installez le meuble principal, puis imaginez des cubes de rangements tout autour pour investir au mieux l’espace disponible.

Dans le cadre d’une chambre ou d’une suite parentale dans les combles, vous pouvez réaliser le dressing de vos rêves sur mesure. Le menuisier saura vous proposer différentes solutions avec penderie, placards pour chaussures, rangements coulissants, etc.

aménagement d'un dressing sous combles

Des cloisons faisant office de rangement !

Vos combles sont peu larges mais bénéficient d’une belle superficie en longueur. Exploitez cet atout en réalisant des cloisons originales dans lesquelles vous intégrez des étagères de bibliothèque par exemple. Certes, la cloison sera épaisse mais elle aura 2 fonctions :

  • Distinguer les espaces de vie sous combles,
  • Proposer des rangements astucieux donnant du cachet à votre étage sous le toit.

Quelles portes dans les combles ?

Dans le cadre de combles aménageables de plus de 20 m2, il peut être utile de poser des portes pour offrir un maximum d’intimité à chaque pièce. L’idéal est de miser sur des portes coulissantes. En s’encastrant le long de la paroi, la porte ne rogne pas sur l’espace à vivre.

En optant pour des portes verrières coulissantes, vous faites aussi le choix de répartir la lumière dans les différentes pièces créées pour un confort lumineux maximal.


4 idées pour des combles confortables

Vous rêvez d’aménager les combles de votre maison ? Avec nos astuces, vous allez pouvoir profiter de combles confortables une fois des travaux d’aménagement réalisés.

Idée n°1 : un maximum de lumière naturelle dans les combles

Sous les toits, vos combles dormaient jusqu’à votre envie de les aménager. Souvent, les combles sont aveugles sans aucun apport de lumière extérieure. Pour votre confort et aussi pour une bonne ventilation des combles, faites posez une ou plusieurs fenêtres de toits ou lucarnes sous le toit.

Combles les questions à se poser

Idée n°2 :  une belle hauteur sous plafond pour vos combles aménagés

Pour circuler sans contrainte sous les combles, la hauteur standard d’1,80m est préconisée en dehors des sous-pentes. Si vous n’avez pas cette hauteur dans vos combles, des travaux de rehaussement de toiture devront être envisagés. Chantier très technique, cela demande l’intervention de professionnels du BTP soucieux du respect des normes.

Également, une étude préalable de la solidité de votre maison pour supporter un poids supplémentaire devra être menée.

Par ailleurs, pensez aussi à consulter le PLU de votre commune pour connaître la hauteur maximale de construction autorisée.

salon aménagement de combles

Idée n°3 : des meubles sur-mesure

Les sous-pentes ont un fort potentiel : celui du rangement !  En aménageant des étagères ou des placards dans le moindre espace sous la toiture, vous bénéficierez de larges rangements. L’avantage ? Vous obtenez un espace est optimisé au maximum, et également le besoin en meubles est bien moindre !

Appuyez-vous sur l’expertise d’un architecte intérieur illiCO travaux qui saura imaginer tous les aménagements correspondants à vos besoins : des étagères pour vos livres, un bureau qui s’emboite sous le toit, un placard avec des portes coulissantes, etc…

Rénovation de longère à Bois le Roi

Idée n°4 : installer de la domotique dans vos combles !

Enfin, facilitez-vous un maximum la vie dans ces nouveaux m2 sous la toiture ! Programmer le chauffage, utiliser des stores occultants électrique, éteindre les lumières quand aucune présence n’est détectée… La domotique va vous faire profiter de vos combles sans effort !

Découvrez toutes nos réalisations d’aménagement de combles pour vous inspirer !


Faites appel à illiCO travaux pour tous travaux d’aménagement de combles

Vous souhaitez faire rénover vos combles ? Votre conseiller illiCO travaux est à votre disposition, pour donner vie à ce projet. Il s’occupera de contacter les artisans qualifiés de votre région et mettre leurs offres en concurrence. Il peut aussi, selon l’offre choisie, suivre vos travaux de l’idée à la réception de chantier pour plus de sérénité.



Un projet travaux ?
Confiez-nous votre demande !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

J'ai pris connaissance et accepte la politique de confidentialité d'illiCO travaux

* Champs obligatoires

Nos conseils et idées

Tous nos conseils et idées

Guide travaux

La charpente à fermette

La charpente à fermette s’oppose à la charpente traditionnelle. Elle est aussi appelée charpente américaine ou encore charpente en W. […]

Lire la suite

Inspirez-vous Rejoignez la communauté illiCO travaux

illiCO Mag

Inspirez-vous et découvrez de nombreuses idées pour réaliser vos futurs projets : rénovation, extension, aménagement intérieur et extérieur….

illiCO Mag