Création de cloisons : quels matériaux choisir ?

Rénovation des murs

Création de cloisons : quels matériaux choisir ?

Dans le neuf ou en rénovation des murs, pour la création d’une cloison, plusieurs solutions s’affrontent : la brique plâtrière, le carreau de plâtre, le placoplâtre, la plaque cellulose et plâtre, ou encore le béton cellulaire ou le verre. Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque formule ? Tour d’horizon.

Quels critères de choix pour mes matériaux ?

De nombreux matériaux peuvent être utilisés pour créer des cloisonnages. Comment choisir entre les différentes options ? En fait, plusieurs grands critères sont à prendre en compte :

  • Le poids : si cloisonner de plain-pied ne pose pas spécialement de problème de poids. Quand la cloison doit se faire à l’étage, mieux vaut parier sur la légèreté du matériau afin d’éviter de créer une surcharge qui pourra endommager les planchers et les structures porteuses.
  • L’humidité de la pièce : pour les pièces humides, les cloisonnages doivent être élevés avec des matériaux spécifiquement conçus pour supporter l’eau. Et également éviter les moisissures.
  • La taille à couvrir : plus les cloisons sont grandes et hautes, et moins il est facile de créer des cloisons à montage humide (carreaux de plâtre, béton cellulaire, carreaux de verre). Généralement, pour les grandes surfaces, le placopâtre (montage sec) est préféré à l’aide de châssis en profilé d’acier et de plaques de grands formats.
  • L’isolation phonique : entre deux pièces, les besoins en isolation phonique doivent être bien dosés. Certaines pièces demandent plus d’intimité que d’autres, les cloisons qui les séparent doivent être équipées d’une couche d’isolants.
  • Le passage de gaines : dans une cloison pleine, le passage de gaines nécessite des saignées qu’il faudra reboucher. Alors que dans des cloisons creuses, il sera facilité.
  • Le temps disponible : les matériaux à pose humide (plâtre sur briques, carreaux de plâtre, béton cellulaire, pavés de verre) demandent des temps de séchage relativement longs. Pour une pose plus rapide, sans temps de séchage, mieux vaut partir sur des matériaux à pose sèche comme les plaques de plâtre ou encore les verrières.
  • La nature du sol : selon que le sol est en carrelage ou en béton brut, les matériaux choisis devront s’adapter.

création de cloisons différents matériaux

Une cloison pour quoi faire ?

Pour vous aider à choisir le matériau idéal pour la création d’une cloison, il est important en premier lieu de bien définir à quoi cette cloison va servir.

  • S’il s’agit de séparer une cuisine d’un salon, une cloison légère voire une demie-cloison pourront être envisagées. Une verrière en verre pourra également être judicieuse. Elle apportera de la lumière et séparera les espaces sans bloquer le regard.
  • S’il s’agit de séparer une chambre d’un espace à vivre, une cloison avec une isolation plus conséquente devra être envisagée. Afin d’isoler acoustiquement la pièce de sommeil.
  • S’il s’agit de séparer une pièce d’eau avec une chambre ou un salon, un matériau hydrofuge devra impérativement être choisi.
  • Si la cloison doit supporter des charges lourdes comme des placards de cuisine par exemple, le matériau devra supporter l’effort de traction correspondant.

Si la cloison est destinée à doubler un mur d’enceinte, elle devra pouvoir accueillir un système d’isolation performant.



Un projet travaux ? Demandez vos devis !

illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

Sélectionnez vos travaux * Plusieurs choix possibles

Êtes-vous propriétaire ?
Pour quel type d’habitation ?
Pour quel type de résidence ?

* Champs obligatoires

Inspirez-vous Rejoignez la communauté illiCO travaux

Book de réalisations

Inspirez-vous et découvrez de nombreuses idées pour réaliser vos futurs projets : rénovation, extension, aménagement intérieur et extérieur…

Je visionne en ligne

Book de réalisations