Les sols de salle de bains ont bien évolué depuis le carrelage de nos grands mères et le lino de nos mamans. Il existe de nos jours des solutions variées qui installent des ambiances différentes dans les salles d’eau.

Installer un nouveau sol de salle de bains

Qu’on s’occupe soi-même d’installer sa salle d’eau ou qu’on fasse faire des devis salle de bains par des professionnels, il est important de garder à l’esprit que la fonction principale devra être l’étanchéité. On est confronté à suffisamment de problèmes d’humidité dans une maison pour ne pas en ajouter avec un sol de salle de bains trop fantaisiste.

Les différents types de sols de salle de bains

Le premier type de sol reste le carrelage en céramique. Esthétique, peu onéreux et imputrescible, il existe dans des variations quasi infinies et ses teintes peuvent en outre se coordonner avec des joints en ciment colle coloré. Votre artisan carreleur vous présentera surement des carreaux texturés pour empêcher les glissades, mais ils restent froids sous le pied, un désavantage qui nécessite souvent l’emploi de tapis de bains.

La pierre est un sol absolument imperméable qui, s’il coûte plus cher à l’achat que le carrelage, est généralement plus solide et plus durable du fait de la plus grande surface de ses éléments. La pierre reconstituée est une solution meilleur marché que le marbre ou le granit. Outre son prix, la pierre peut se révéler très glissante pour des pieds mouillés.

Le bois est de plus en plus en vogue dans les salles d’eau. Étant évidemment un matériau sensible à l’humidité, il doit être correctement traité avec des produits hydrofuges. La meilleure solution étant d’employer du bois d’ingénierie, qui est le plus souvent traité contre l’humidité.

Enfin, nouveauté de ces dernières années, pourquoi pas opter pour un sol en résine ?

Voir plus de conseils