La façade est une couche de protection contre les éléments, l’humidité, la chaleur et le froid. Une question revient souvent, quand faire ravaler sa façade ? Quand la façade est endommagée, non seulement la maison est défigurée, elle est aussi exposée à toutes sortes de dégâts potentiellement coûteux. Aussi faut-il immédiatement prévoir des travaux de rénovation.

Les petits ravalements de façade

Les enduits, les peintures et particulièrement les crépis sont sensibles aux mousses et à la saleté – surtout dans les zones urbaines où la pollution est fréquente. En plus des changements de couleur et du « grisaillement » de la façade, la pluie aura tendance à faire apparaître des traces disgracieuses en faisant couler les impuretés.

Il faut alors faire appel à un artisan peintre qui saura nettoyer la façade avec les outils et les produits appropriés pour faire disparaître autant la saleté que les champignons et les algues. Tout cela est rapide et simple à mettre en œuvre tant que la façade n’est pas endommagée.

Les gros ravalements de façade

Malgré tous les soins qu’on porte à sa maison, tous les dix ou vingt ans, il devient nécessaire de faire ravaler sa façade. Autrement, c’est la porte ouverte aux ponts thermiques, aux infiltrations et aux travaux de maçonnerie ! Quand le colmatage ne suffit pas, on devra faire appel à un professionnel qui procédera à un ravalement complet. Si on dispose du budget nécessaire, ce chantier est une occasion d’envisager de revoir l’isolation de la maison, voire d’installer des fenêtres plus isolantes. Vous savez maintenant quand faire ravaler sa façade !

Voir plus de conseils