Le bois est le principal matériau utilisé dans les charpentes modernes comme anciennes. Cela est dû à sont statut de matériau vivant, capable de s’adapter aux conditions climatiques, et à son coût relativement faible. Les essences des charpentes utilisées dépendent des régions et des disponibilités au moment de la construction.

Les essences des charpentes résineuses

Les bois résineux ont des propriétés de résistance aux intempéries bien connues. C’est pourquoi on les recommande dans les régions d’altitude et dans le Nord. L’épicéa, qui a une durée de vie d’environ 40 ans, est très populaire. Lemélèze, qui lui peut durer au minimum 80 ans, est réputé imputrescible. Le sapin du Nord est un bois au cœur et à l’aubier de couleurs très distinctes, qu’on retrouve chez beaucoup de fabricants en raison de son prix compétitif. Le douglas d’Europe, qui provient de Belgique, d’Allemagne ou de France, est parfois remplacé par le pin d’Oregon.

Les essences des charpentes feuillues

Les essences des charpentes de bois feuillus ont en général une plus grande pérennité que les bois résineux. On peut espérer voir une charpente en chêne ou en châtaigner durer plus d’un siècle. Le premier est très résistant à condition de se servir du cœur de bois. En effet, l’aubier du chêne est assez susceptible aux attaques des champignons et des insectes. Le châtaignier est très proche du chêne dans ses caractéristiques mécaniques. Il est très utilisé dans le sud de la France et en Corse.

Voir plus de conseils