La charpente, partie essentielle de la maison, est susceptible de succomber à bien des attaques. Insectes xylophages et moisissures n’attendent qu’une seule chose pour la dévorer : que les traitements du bois perdent leur efficacité avec le temps. Voyons ensemble quelles sont les meilleures options pour traiter sa charpente.

Il se peut que votre charpente ait beaucoup souffert des nuisibles. Son état est à surveiller de très près. En effet une charpente en mauvaise état représente une menace pour votre sécurité et celle des résidents du logement, elle peut en effet s’écrouler et engendrer des dégâts très importants. Si votre charpente est en très mauvaise état, n’attendez pas pour faire des travaux de rénovation. Pour obtenir des devis charpente fiables et rapides, faites appel à illiCO travaux !

Les produits pour traiter sa charpente en bois

Pour traiter sa charpente, on peut se servir de différents produits. Parmi les produits naturels disponibles sur le marché, on trouve :

  • Le sel de bore
  • Les silicates
  • Les huiles essentielles

Les produits chimiques comprennent des substances organiques de synthèse et les sels hydrosolubles tels que silicoflorures, arséniates et sels de chrome. Il est important de bien se renseigner, car tous ces produits n’ont pas la même efficacité, ni le même degré de toxicité.

Les méthodes de traitement des charpentes en bois

Avant d’entamer tout traitement de charpente, il est important d’estimer l’ampleur des dégâts et de déterminer précisément quelle est la nature de l’attaque – si attaque et dégâts il y a. Gratter le bois avec un couteau permet de se rendre compte de la profondeur jusqu’à laquelle la charpente est endommagée.

On peut alors enlever le bois pourri ou rendu friable : cela peut se faire avec une brosse rotative s’il n’y a pas beaucoup de profondeur, ou aux ciseaux dans le cas contraire.

Ensuite, les traitements de surface se font simplement au pulvérisateur. Pour traiter sa charpente en bois de l’intérieur, il faut réaliser des injections. Cartouches, pistolet, capillarité, les méthodes ne manquent pas. Si vous hésitez, demandez conseil à un spécialiste de la charpente.

Voir plus de conseils