Préparer la construction d’une clôture de jardin

Que ce soit pour vous donner un peu d’intimité pendant les journées d’été ou empêcher vos animaux de compagnie de vagabonder dans le voisinage, installer une clôture dans votre jardin peut se révéler très utile. Dans la plupart des cas, une clôture peut se construire sans l’aide d’un artisan et les travaux de construction s’avèrent relativement simples pour qui sait se servir de ses dix doigts.

Commencez par planifier le travail avant d’entreprendre quoi que ce soit. Posez vous les questions de la hauteur, des matériaux et du matériel nécessaire. De même, assurez-vous de disposer du temps nécessaire pour mener le projet à bien. Avec l’outillage approprié et un peu d’aide de la part d’un ami ou d’un voisin, on estime qu’une clôture de taille moyenne est un projet réalisable en une journée. La problématique du coût est également importante : en fonction de votre budget, vous ne pourrez pas forcément vous offrir n’importe quelle clôture.

Respecter la réglementation pour votre clôture

Si vous ne voulez pas être un jour forcé de détruire votre beau travail, il est également vital de vérifier auprès de la municipalité quel type de clôture que vous êtes autorisé à construire. Les limites de votre terrain, les hauteurs maximales et d’autres informations importantes sont disponibles sur simple demande.

Aligner les poteaux de la clôture

Une fois votre matériel réuni, il est temps de procéder à l’installation. Pour commencer, posez de petits piquets à chaque extrémité de votre clôture et tirez un cordeau entre eux pour matérialiser le projet. Creusez les trous à l’emplacement des poteaux. Ceux-ci devront être placés à intervalles réguliers, en fonction de la longueur de vos traverses horizontales. Cette distance est généralement entre deux et trois mètres. La  profondeur des trous devra être de 30 à 60 centimètres, en fonction de la taille du projet. Vous pouvez travailler à la pelle, mais les travaux de terrassement seront plus faciles si vous disposez d’outils spécialisés comme une tarière ou une barre à mine. Renseignez vous dans les magasins de bricolage : il est souvent possible de louer cet outillage.

Pour la suite, procédez poteau par poteau, afin de ne pas avoir trop de ciment à faire à la fois. Installez le premier poteau dans son trou, en le faisant tenir debout avec des pierres. Votre cordeau vous servira à cette étape à bien aligner le poteau. Assurez vous à nouveau qu’il est vertical avec un niveau à bulles. Pour qu’il le reste, plantez deux petits piquets à quarante cinq degrés et vissez-les en force dans le poteau. Vous serez ainsi assuré qu’il ne bougera pas pendant l’étape suivante.

Fabriquer et couler le ciment

Vous pouvez vous procurer des sacs de ciment prêt à l’emploi dans n’importe quel magasin de bricolage. C’est un matériau bon marché et facile d’emploi : il vous suffit de vider un sac dans une brouette et d’ajouter de l’eau. Procédez à la fabrication du ciment en suivant à la lettre les instructions du fabriquant. Attention à ne pas rater cette étape, car un béton de mauvaise qualité compromettrait l’ouvrage dans son ensemble à plus ou moins court terme.

Versez ensuite le mélange dans le trou en inclinant simplement votre brouette. Aidez le cas échéant le ciment à s’écouler avec une pelle. Tassez bien et, si le trou n’est pas entièrement rempli, refaites du ciment pour finir de le combler.

Renouvelez ces étapes pour tous vos poteaux. Il est bon à savoir qu’à ce stade, la hauteur des poteaux n’est pas primordiale. Si certains sont plus hauts que d’autres à la fin du travail, vous pourrez toujours leur couper la tête !

Clôture : comment installer les traverses horizontales ?

Les traverses horizontales de la clôture serviront à soutenir les lattes verticales (ou piquets). Vous avez deux options pour les installer : les clouer ou les visser en force sur les poteaux, ou bien utiliser des équerres en métal pour poser les traverses entre les poteaux. Cette dernière solution est la plus élégante, même si elle demande plus de compétences et de travail. Un artisan menuisier pourra vous aider dans cette tâche. Rappelez vous que votre sol n’est pas forcément régulier, aussi ne basez pas l’alignement de vos traverses sur le terrain. Servez-vous d’un niveau à bulle pour vérifier que les planches sont bien horizontales.

Une fois les traverses en place, il ne vous reste plus qu’à clouer ou visser en force les lattes verticales qui constitueront le corps de votre clôture. Repérez bien sur les traverses les emplacements de vos lattes verticales et marquez les au crayon. Ensuite, vous poserez simplement ces éléments avec une visseuse et des vis à bois. Comme à l’accoutumée, votre niveau à bulle sera votre meilleur allié à chaque étape pour éviter les lattes posées de guingois.

Comment espacer les lattes en bois ?

Notez que l’espacement des lattes à cette étape de travaux de menuiserie dépend de plusieurs facteurs. Si l’intimité est le plus déterminant pour vous, vous aurez tendance à resserrer les lattes. Dans la même optique, notez qu’une clôture à lattes espacées peut être complétée par une haie végétale, une rangée de bambou ou des sapinettes. On peut également poser un écran en bambou ou en paille.

Si vous voulez garder des chats ou des chiens sur votre propriété, les lattes devront aussi être posées proches les unes des autres . Dans ce dernier cas, nous vous conseillons de creuser quelques dix centimètres sous la surface pour y installer vos lattes (qui deviendront alors des piquets) afin que les animaux ne se contentent pas de se creuser leur propre sortie. L’idéal est alors de couler un peu de ciment dans cette tranchée.

Si vous vivez dans une région méridionale et que vous voulez profiter de la brise, gardez un espace de quelques centimètres entre les lattes. De même, dans les régions venteuses, il est recommandé de ne pas bloquer entièrement le vent, afin que celui-ci ne finisse pas par endommager la clôture.

Si la sécurité est une préoccupation pour vous, posez les lattes verticales à l’extérieur de la clôture. Ainsi, personne ne pourra grimper par-dessus votre clôture en se servant des traverses comme appuis.

Voir plus de conseils