Extension de maison

Mon projet travaux

Extension de maison

Votre maison est devenue trop petite pour accueillir votre famille qui s’est agrandie … Vous rêvez d’un bureau séparé, d’une chambre supplémentaire, d’un vrai garage ou d’une véranda ? L’extension de maison est la solution ! Qu’elle soit construite en bois ou en parpaings, avec un aménagement des combles ou dans le prolongement de votre maison elle vous fera gagner des m2 bien appréciables.

Sommaire


    Quand décider d’une extension de maison ?

    L’extension de maison intervient essentiellement dans trois cas :

    • Pour gagner de la place en créant une ou plusieurs pièces supplémentaires,
    • Afin de gagner en confort et en luminosité,
    • Pour valoriser son patrimoine et son bien.

    Augmenter la surface habitable de votre maison …

    Que ce soit à la naissance d’un nouvel enfant, quand un ado souhaite prendre son indépendance, ou même quand on souhaite faire du télétravail à la maison, l’extension de maison est la solution !  C’est aussi le cas quand on souhaite créer une activité à domicile, ou encore ouvrir des chambres d’hôtes… Il faut en effet créer des pièces en plus pour répondre à un besoin de place. L’extension de maison permet de pousser les murs sans toucher au bâtiment existant.

    Gagner en confort et luminosité …

    Vos pièces de vie sont trop petites et vous avez envie de profiter du plaisir d’une véranda. Ou encore, vous rêvez d’une suite parentale avec une cabine de douche. Tous ces projets sont possibles avec l’extension de maison. L’idée ici n’est pas forcément de créer des pièces en plus, mais plutôt de profiter d’espaces plus généreux afin d’ajouter du confort ou de la luminosité à l’existant.

    Valoriser votre patrimoine immobilier …

    Ajouter des mètres carrés habitables à votre maison pour mieux la valoriser à l’heure de la revente ? Laissez-vous tenter par l’extension de votre maison ! Jolie véranda, combles aménagés, vrai garage, suite parentale, petit studio indépendant… La valorisation de votre patrimoine peut prendre de multiples formes.


    Différents types d’extensions de maisons

    En matière d’extension, plusieurs options sont possibles selon la typologie de votre maison et de votre terrain :

    • L’extension maison horizontale : Réalisée dans le prolongement de la maison ou sous la forme d’une aile, l’extension horizontale nécessite d’avoir suffisamment de terrain pour accueillir le futur bâtiment. L’extension horizontale peut être de plain-pied ou à étage. Elle peut prendre la forme d’une véranda, d’un garage, d’une suite parentale, d’une cuisine, d’un salon TV, etc…
    extension de maison en pierre avec verriere

     

    • L’agrandissement maison vertical ou surélévation : Vous habitez en ville et votre terrain est trop petit pour une extension horizontale ? Il est possible de rajouter des mètres carrés en prenant de la hauteur. Simple rénovation des combles quand le grenier est suffisamment haut de plafond. Ou encore, surélévation du toit quand la hauteur sous plafond est moins importante, l’extension verticale peut s’imaginer sur la totalité d’un bâtiment existant ou sur une partie seulement.
    • L’extension de maison non attenante : Vous souhaitez créer un studio pour accueillir vos amis, construire un bureau pour une activité à domicile ou aménager un atelier pour bricoler ? Si vous n’avez pas suffisamment de place pour construire votre extension dans le prolongement de votre maison, il sera possible de créer une extension non attenante sur votre terrain.

    Avantages et inconvénients d’une extension de maison accolée

    Avant de vous lancer dans un chantier d’agrandissement, pesez le pour et le contre de chaque extension possible. Avec l’extension accolée, vous bénéficiez de mètres carrés supplémentaires adossés à votre maison actuelle. Mais cela nécessite de mener des travaux sur un mur porteur.

    Quels sont les avantages d’une extension accolée ?

    Une extension dans le prolongement direct de la maison

    L’extension accolée se réalise dans le prolongement d’une pièce existante à votre maison. Elle complète votre habitation actuelle en offrant un complément d’espace, sans rupture. Pas besoin de sortir de votre maison pour vous rendre dans votre nouvel espace de vie (garage, chambre d’amis, etc.) !

    Un agrandissement qui donne du cachet à votre habitation

    Qui dit extension de maison accolée, ne dit pas nécessairement, style architectural identique. De plus en plus, les propriétaires font le choix d’une extension en bois, en métal ou en verre. Cela apporte une touche contemporaine bienvenue. Cela confère du cachet aux façades sans charme particulier.

    Bon à savoir : vous pouvez envisager la construction d’une extension en étage, comme « collée » à votre étage supérieur, sans fondation au sol. L’effet d’optique de surprise est donc garanti !

    extension maison bois

    Si vous souhaitez une extension « caméléon », il est bien évidemment possible de réaliser des finitions (crépis, peinture), totalement identiques à votre façade.

    Une extension accolée qui permet tout type d’aménagement

    L’extension accolée permet d’envisager tout type d’agrandissement :

    • Un salon avec une ouverture sur le jardin,
    • Une chambre d’appoint,
    • Un atelier pour assouvir une nouvelle passion,
    • Une plus grande cuisine avec une salle à manger intégrée, etc.

    Des raccordements d’eau et électrique à prolonger

    Dans un chantier d’agrandissement attenant, vous aurez à faire prolonger les systèmes existants : eau, gaz, électricité, chauffage. Cela ne nécessite pas de creuser le terrain ou de prévoir de nouveaux systèmes comme dans une extension indépendante.

    Quels sont les inconvénients d’une extension accolée ?

    Un agrandissement plus coûteux

    L’agrandissement accolé nécessite des travaux sur la façade ou sur un mur latéral pour réaliser la liaison avec l’existant. Cela implique une ligne budgétaire supplémentaire à votre enveloppe de travaux. Cela n’est pas le cas dans le cadre d’un agrandissement totalement séparé.

    extension toit plat pour salon

    Moins d’intimité que dans une extension indépendante

    Avec une extension accolée, vous créez donc un nouvel espace de vie dans votre maison. Cela n’est pas le cas d’un grandissement indépendant qui est complètement séparé. Pour une activité bruyante ou avec de fortes odeurs (peinture, par exemple), l’extension accolée n’est pas forcément idéal.

    Dans le cadre de la création d’une extension de maison en vue de sa location, la proximité avec les locataires occasionnels n’est pas non plus la meilleure solution possible.


    Bois, parpaings, verre : comment choisir ?

    Selon vos envies, vos besoins et votre budget, plusieurs solutions constructives s’offrent à vous. Parmi les principales l’on trouve l’ossature-bois, la construction maçonnée classique en parpaings, l’ossature-métallique ou encore le verre avec la véranda.

    L’extension en ossature-bois

    L’extension en ossature-bois a de nombreux avantages. Préfabriquée en usine, l’ossature-bois est rapide à monter. Quelques jours seulement suffisent pour obtenir un bâtiment hors d’eau – hors d’air. Son montage à sec permet aussi de gagner du temps. En effet, avec l’ossature-bois, nul besoin d’attendre le temps de séchage, l’aménagement de l’extension peut débuter dans la foulée.

    Autre avantage : l’ossature-bois est légère ce qui lui permet d’être utilisée aussi bien de plain-pied qu’à l’étage en surélévation. Naturellement isolante et évolutive, l’ossature-bois est de plus bon marché. L’extension en ossature-bois est utilisable pour créer des chambres supplémentaires, agrandir un salon / salle à manger, créer une salle de jeu, un garage, un atelier, etc. Selon le style de la maison, l’extension en ossature-bois peut se décliner en version classique à toit pentu ou en version moderne cubique à toit plat.

    L’extension en parpaings

    L’extension maçonnée en parpaings classiques fait partie des valeurs sûres en construction. Elle est de fait le premier choix des Français quand ils envisagent d’agrandir leurs maisons. Facile à monter, ce type d’extension affiche une solidité hors pair. Les parpaings résistent en effet aux intempéries et au feu. Au négatif, les parpaings sont lourds et peu isolants. Ils nécessitent des fondations solides pour supporter le poids du béton. En surélévation, ce poids peut être un handicap. Les murs doivent obligatoirement être isolés par l’intérieur et par l’extérieur. L’extension en parpaings réponds à tous les besoins : chambres supplémentaires, agrandissement d’une pièce à vivre, création d’un garage, etc… Selon les envies et le style de la maison, l’extension en parpaings peut se décliner à toit plat ou pentu traditionnel.

    extension maison parpaings

     

    L’extension à ossature-métallique

    Souvent assimilée à la construction d’entrepôts, l’ossature-métallique est encore peu utilisée pour la création d’extension chez les particuliers. A tort ! En effet, l’extension métallique permet de construire léger, sans multiplier les murs porteurs puisque l’ossature est auto-porteuse. L’acier galvanisé utilisé pour la construction de l’armature est solide. Cela permet de créer des poutrelles  de grandes dimensions qui autorisent une grande originalité d’architecture. Comme l’ossature-bois, l’ossature-métallique peut être utilisée dans de nombreux projets (chambres supplémentaires, salon / salle à manger, garage, etc), tant en toit pentu qu’en toit plat.

    L’extension véranda

    L’extension véranda fait partie des solutions les plus utilisées pour gagner de la place à la maison. Pour preuve : chaque année, 75 000 nouvelles vérandas sont construites ! Pourquoi un tel succès ? Tout simplement parce qu’une véranda, c’est plus qu’une pièce supplémentaire, c’est un véritable art de vivre. Jetant un pont vers le jardin, l’extension véranda amène de la lumière naturelle à l’intérieur. Déclinée dans de nombreux modèles (classique, façon atelier d’artiste, à toit plat avec puits de lumière, en rotonde, etc), l’extension véranda peut selon les cas s’ouvrir sur le salon permettant ainsi de vivre au cœur de la nature. Le plus souvent l’extension véranda est construite sur la base d’une armature en aluminium, mais il est aussi possible de l’imaginer en bois, ou encore en fer forgé à l’ancienne façon jardin d’hiver.


    Prix au m2 et devis pour une extension maison

    Selon le type d’extension maison (plain pied accolé, plain pied isolé, surélévation), les matériaux utilisés, ou encore le degré de finitions souhaité, les prix d’une extension maison peuvent varier de 1 200 à plus de 4 000 € du m2.

    En moyenne, une extension de maison non attenante à la maison coûtera moins chère qu’une accolée puisqu’il n’y aura pas d’intégration au bâti existant à réaliser. La surélévation de maison quant à elle, coûte toujours plus chère au m2 qu’une construction de plain-pied puisqu’au coût de construction il faut rajouter la surélévation.

    En terme de matériaux, l’ossature-bois ressort toujours meilleur marché que l’extension en parpaings, l’extension en ossature-métallique et la véranda.

    Il faut en effet compter pour une extension sans aménagement (mur isolé) :

    • entre 1 500 et 2 500 € TTC du m2 pour une extension en parpaings ;
    • entre 1 200 et 1 800 € TTC du m2 pour une extension en ossature-bois ;
    • et entre 1 800 et 2 500 € TTC du m2 pour une extension en ossature-métallique.

    Pour les mêmes extensions aménagées, il faut compter :

    • entre 2 500 et 4 500€ TTC du m2 pour une extension en parpaings ;
    • entre 1 800 et 3 000€ TTC du m2 pour une extension en ossature-bois ;
    • et entre 2 500 et 3 000€ TTC du m2 pour une extension en ossature-métallique.

    Du côté des extensions vérandas, il faut compter :

    • entre 800 à 2 500 € TTC du m2 pour une véranda aluminium,
    • entre 300 et 2 800 € TTC du m2 pour une véranda en bois,
    • également, entre 800 à 1 500 € TTC du m2 pour une véranda en PVC,
    • et entre 1 000 à plus de 2 500 € TTC du m2 pour une véranda en fer forgé.

    Attention : Les choix des formes et des matériaux doivent être réalisés en tenant compte de l’existant. Une jolie façade ancienne peut perdre tout son charme avec une extension trop moderne par exemple. La recherche de l’équilibre architectural doit être une priorité.

    extension de maison en bois

    Vous aussi, demandez votre devis pour votre extension maison !


    Extension de maison, les erreurs à éviter

    La précipitation n’est pas bonne conseillère dans un projet d’extension ! Nos professionnels illiCO travaux vous alertent pour votre extension de maison sur les erreurs à éviter.

    Erreur n° 1 : oublier les démarches administratives pour votre extension de maison !

    On ne le répétera jamais assez : avant tout travaux d’extension, rendez-vous à la Mairie pour connaître les règles d’urbanisme et de construction en vigueur dans votre quartier d’habitation. La hauteur des bâtiments peut être limitée tout comme l’utilisation du bois en façade.

    Construire une extension demande de faire une déclaration préalable de travaux ou une demande de permis de construire. Renseignez-vous et remplissez les documents obligatoires demandés !

    Erreur n° 2 : mal dimensionner votre projet d’extension

    Autre erreur à éviter dans le cadre d’une extension de maison ? Vous souhaitez agrandir votre maison pour plus de confort au quotidien, sans avoir pris le temps indispensable d’évaluer réellement votre besoin. La superficie de votre extension est pourtant un élément crucial pour la réussite de votre projet. Elle permet de débuter votre estimation budgétaire, d’imaginer son emplacement possible sur votre terrain, de projeter les pièces à y créer, etc.

    Astuce : prenez le temps de réaliser un plan à l’échelle pour vous projeter au mieux dans votre futur chantier d’agrandissement. L’idéal est de faire appel à un architecte pour concevoir différentes configurations possibles en 3D !

    véranda extension d'une maison

    Erreur n° 3 : négliger l’impact de votre extension sur votre habitation actuelle

    A part dans le cadre d’une extension indépendant qui ne modifie pas votre maison actuelle, tout chantier d’extension invite à une redistribution des pièces de votre maison. Pour concevoir au mieux l’aménagement intérieur et prévoir une circulation fluide dans toute votre maison, faites appel à un professionnel illiCO travaux. Il saura vous conseiller et réaliser pour vous la meilleure répartition des pièces en fonction de vos habitudes. Offrir une continuité visuelle dans votre habitation est la garantie d’une extension réussie !

    Bon à savoir : votre extension est l’occasion de valoriser votre habitation actuelle. Osez la modernisation complète offrant un intérieur lumineux, confortable et innovant.

    Erreur n° 4 : vouloir rester sur place durant les travaux

    Un chantier d’extension accolée implique obligatoirement le percement d’un mur extérieur. Votre maison est alors ouverte, et une partie immobilisée par les travaux. Comment accéder à vos chambres ? Utiliser la cuisine ? Prendre une douche ?… Autant de questions à évoquer avec le maître d’œuvre pour évaluer la possibilité de vivre sur place (ou non) durant la construction de l’extension.

    Astuce : le temps des travaux, louez un meublé près de chez vous. La facture est à compter dans l’enveloppe budgétaire de l’extension.

    extension en bois de maison

    Erreur n° 5 : oublier de budgéter poste à poste

    Faire une estimation globale de vos dépenses est bien, mais rien ne remplace une estimation détaillée, poste par poste. Chaque artisan qui va intervenir doit vous fournir un devis détaillant les matériaux et le temps de travail. En prenant le temps d’un calcul minutieux, vous évitez les débordements de budget, une fois les travaux lancés !

    Le choix du matériau pour l’ossature de votre agrandissement aura un impact sur votre coût final : bois, maçonnerie, acier, alu, verrière…

    A vous de voir également si le chantier comporte uniquement le gros œuvre et un premier niveau de finition (incluant une sous-couche sur les murs mais pas la pose du revêtement final, par exemple) … la décoration intérieure restant à votre charge.


    Quelle réglementation pour faire une extension de maison ?

    Les contraintes techniques à respecter quand on envisage une extension de maison sont nombreuses. Par exemple, des problèmes de vis-à-vis, emprise au sol limitée (ex COS, Coefficient d’Occupation des Sols), orientation de la parcelle, respect des limites de propriété, dénivelé, ou même zone classée, etc…

    A ces contraintes s’en ajoutent d’autres qui tiennent cette fois à la réglementation thermique :

    • Quand la surface de l’extension est inférieure à 50 m2, c’est la réglementation thermique dite « élément par élément » qui s’applique. C’est-à-dire que chaque élément d’isolation, de chauffage, de ventilation ou de production d’eau chaude doit afficher des performances à minima.
    • Mais également, quand la surface de l’extension est comprise entre 50 et 100 m2, la réglementation dite intermédiaire s’applique. C’est-à-dire que seul le calcul de Bbio (Besoin Bioclimatique) est effectué.
    • Quand la surface de l’extension est supérieure à 100 m2, la réglementation thermique en vigueur (RT 2012) s’applique. La construction doit ainsi atteindre un niveau de performance fixé en matière d’isolation et de production énergétique.

    Quelles formalités administratives pour faire une extension de maison ?

    Lorsque les travaux d’extension maison entraînent une augmentation de surface habitable et/ou une modification de l’aspect extérieur de la maison, une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire sont nécessaires :

    • La déclaration préalable de travaux concerne les projets de création d’une surface nouvelle de plancher de 5 à 20 m2, ou de 20 à 40 m2 dans les communes disposant d’un POS ou d’un PLU, si la surface totale de la maison après travaux est inférieure à 150 m2. Sont également soumises à déclaration préalable de travaux la pose d’une fenêtre de toit, ainsi que la modification de charpente et de couverture.
    • Le permis de construire concerne les projets de création d’une surface de plancher nouvelle de plus de 20 m2 (ou 40 m2 pour les communes disposant d’un POS ou un PLU), la modification de la structure porteuse de la maison et la modification de la façade de la maison.

    A noter : Si la surface habitable totale de votre habitation après travaux dépasse 150 m2, vous êtes donc dans l’obligation de faire appel à un architecte.

    Si vous souhaitez faire construire une extension en bois ou en parpaings, une véranda et que vous ne savez pas quels artisans ou sociétés contacter pour ces travaux, contactez illiCO Travaux ! A proximité de chez vous, le responsable de votre agence locale contactera les artisans qualifiés de votre région et mettra leurs offres en concurrence. Il pourra aussi vous accompagner dans tout votre projet, jusqu’à la réception des travaux.

    Quand vous pensez agrandissement de maison, pensez illiCO travaux !

    IlliCO travaux vous recommande aussi ...

    

    Un projet travaux ? Confiez-nous votre demande !

    illiCO travaux s'engage à vous contacter sous 24h.

    Cochez cette case pour vous opposer librement à l'utilisation de vos données par illiCO travaux à des fins de prospection commerciale. En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de ce site.

    * Champs obligatoires

    Inspirez-vous Rejoignez la communauté illiCO travaux

    illiCO Mag

    Inspirez-vous et découvrez de nombreuses idées pour réaliser vos futurs projets : rénovation, extension, aménagement intérieur et extérieur….

    illiCO Mag